29/01/2015 07:13

Un enfant de 8 ans entendu hier pendant 30 minutes dans un commissariat de Nice pour apologie du terrorisme

Un enfant de 8 ans a été entendu hier pendant 30 minutes dans un commissariat de Nice, car il aurait proféré dans l’enceinte de son école primaire des propos radicaux de solidarité envers les terroristes.

L’enfant a refusé d’observer une minute de silence et de participer à une ronde de solidarité dans son école primaire, au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo, a indiqué le directeur départemental de la sécurité publique Marcel Authier.

Selon son instituteur, il a aussi tenu des propos de «solidarité» avec les terroristes qui ont attaqué Charlie Hebdo.

Le père de l’enfant est venu à plusieurs reprises à l’école.

«Dans le contexte actuel, le directeur de l’école a décidé de signaler ce qui s’est passé à la police», précise le commissaire Authier, en notant qu’il ne s’agit aucunement d’une plainte. «On a convoqué l’enfant et son père pour essayer de comprendre comment un garçon de 8 ans peut être amené à tenir des propos aussi radicaux», explique M. Authier.

L’enfant a été entendu pendant 30 minutes, puis a joué avec des jouets pendant l’audition de son père, civilement responsable. «Visiblement, l’enfant ne comprend pas ce qu’il a dit. On ne sait pas où il est allé chercher ses propos», selon le directeur départemental de la sécurité publique.

Photo d'illustration

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de claud34
29/janvier/2015 - 16h02

Il faut sanctionner les parents en leur supprimant les allocations familiales au moins pour une durée déterminée.

Portrait de Brainwashin'
29/janvier/2015 - 15h16

Pauvre France... On devient aussi ridicule que les Américains.

Portrait de clara
29/janvier/2015 - 11h48

Si vous saviez ce que disent des gamins de 7, 8 ans quand vous les croisez dans la rue.... !!!!

Les enfants répètent tout simplement ce qu'ils entendent chez eux !

Portrait de coiffeur
29/janvier/2015 - 10h33

bien sur qu'il ne fait surement que répéter ce qu'il entend

mais si personne ne lui dit que ce n'est pas bien il ne le sera jamais

et si on attend qu'il soit plus vieux il sera peut etre trop tard

 

 

Portrait de SOSIE
29/janvier/2015 - 10h20

Il ne fait que répéter ce qu'il entend.

 

Portrait de scoflieds
29/janvier/2015 - 09h27

et puis ya internet aussi c qui dise des conneries en permanence les gosse  croit que c vrai

Portrait de scoflieds
29/janvier/2015 - 09h25
douce France a écrit :

Quoi de plus normal, il est évident qu'a 8 ans ce ne sont pas ses idées mais qu'il ne fait que répéter ce qu'il a entendu à la maison, ce que l'article ne dit pas c'est que le père est connu défavorablement par la police pour des mêmes faits....faire venir l'enfant a la police est une protection plutôt qu'une punition....

si cest pour surveiller on envoie la protection de lenfance  ou on convoque les parents c tout

Portrait de arcansoleil
29/janvier/2015 - 09h15

A vomir!!! 

Portrait de luffyy5
29/janvier/2015 - 09h02 - depuis l'application mobile

auditionné un enfant de 8 ans n'importe quoi c'est du délire total

Portrait de Reika76
29/janvier/2015 - 08h58

A mon avis l'enfant a répété ce qu'il entend dans son entourage ...

Portrait de piedsdansleplat
29/janvier/2015 - 07h58

cet enfant doit lire LE MONDE ou LE FIGARO, regarder les chaines de tv américaines - CBS et autres - pour être au courant de l'actualité ; puisque ce n'est pas à la maison qu'il a entendu des propos pareils. on n'est  pas raisonnable de soupçonner les parents.   

Portrait de Jemenervesurcommande
29/janvier/2015 - 07h25

La plupart du temps les enfants répètent ce qu'ils entendent autour d'eux et surtout ce qui est dit à la maison pendant les repas. Et ils enregistrent beaucoup de choses , les adultes ne faisant pas attention, je le constate régulièrement dans ma propre famille.

D'un coté il est navrant de devoir faire venir un enfant de 8 ans au commissariat pour cela, de l'autre on peut comprendre que les policiers n'aient voulu laisser passer aucune piste et vérifier si le milieu familial n'avait des sympathies mal placées voir pire.

Donc c'est triste mas compréhensible.