21/01/2015 15:16

Le service américain de vidéo en ligne Netflix continue son expansion malgré la pression croissante d'Amazon

Le service américain de vidéo en ligne Netflix poursuit sa conquête de nouveaux utilisateurs et de nouveaux marchés, confirmant sa résistance face à la pression accrue de concurrents comme Amazon, qui redouble d'efforts dans la production originale.

"Le progrès a été tel que nous pensons maintenant pouvoir achever notre expansion internationale sur les deux prochaines années, tout en restant rentable, ce qui est plus tôt qu'attendu", écrit mardi la direction de Netflix dans sa lettre trimestrielle à ses actionnaires.

L'entreprise américaine, déjà présente dans une cinquantaine de pays dans le monde, y indique avoir terminé 2014 avec 57,39 millions d'utilisateurs dans le monde, soit un gain "record" de 13 millions sur l'ensemble de l'année, et de 4,33 millions au quatrième trimestre.

Une grosse partie de cette progression a été enregistrée à l'international, où le service a gagné 2,43 millions d'utilisateurs au dernier trimestre 2014, pour atteindre 18,28 millions.

Le lancement courant septembre dans six nouveaux pays européens, dont la France, "s'est bien passé et nos nouveaux contenus originaux sont particulièrement populaires", assure en particulier le groupe.

En dépit de critiques mitigées, Netflix a notamment commandé une deuxième saison de sa nouvelle série "Marco Polo".

Et, fort du succès de productions comme "House of Cards", qui vient de valoir un Golden Globe à son acteur principal Kevin Spacey, il dit vouloir continuer d'augmenter dans les années à venir la part de ses investissements consacrés à des contenus originaux.

Netflix se lancera à la fin du premier trimestre en Australie et en Nouvelle-Zélande, et plus tard cette année dans "de grands pays additionnels" non identifiés. Il dit être "encore en train d'explorer ses options" pour la Chine, où sa présence devrait en tout état de cause rester "modeste".

Cette expansion a permis à Netflix d'augmenter son chiffre d'affaires de 26% l'an dernier à 5,5 milliards de dollars, tandis que son bénéfice net a plus que doublé à 266,8 millions de dollars (+137%), des performances saluées à Wall Street où son action s'envolait de presque 15% vers 22H30 GMT.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mastercons
21/janvier/2015 - 17h13

Les américains savent comment arnaquer les européens principalement et le reste du monde leurs sociétés tel uber appel ou netfix ne paye aucun impôt et concurrence nos entreprise en rusant  illégalement mais en toute impunité.Alors que chez eux les entreprise européenne se font requêter avec des amende record suite a des actions jugée illégales par leurs justice très partiale.

bref il entube le monde entier c'est grâce a cela qu'il subsiste.