16/01/2015 10:12

Trois agents municipaux de Lille vont être sanctionnés pour s'être soustraits à la minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo

Trois agents municipaux de Lille vont être sanctionnés pour s'être soustraits le 8 janvier à la minute de silence nationale demandée en hommage aux victimes de Charlie Hebdo et avoir justifié ce refus par des propos non acceptables, selon la mairie.

Ces trois personnes, animateurs périscolaires, n'ont pas souhaité observer cette minute de silence lors de la pause méridienne, alors qu'ils se trouvaient avec leurs collègues dans plusieurs écoles primaires de la ville, a indiqué l'entourage de Mme Aubry.

"Dans les trois cas", la mairie a lancé une procédure pour demander leur suspension puis leur radiation de la fonction publique "et dans un des cas, nous avons porté plainte dès ce matin pour apologie du terrorisme", a indiqué Mme Aubry, qui s'exprimait en marge de ses voeux à la presse.

"Il s'avère qu'il y a trois personnes, vacataires de la mairie, qui pour deux n'ont pas souhaité faire la minute de silence, sont sortis et l'ont expliqué et que l'un d'entre eux a fait l'apologie du terrorisme en parlant d'un acte compréhensible au sujet de ces assassinats odieux de la part de ces fous", a-t-elle précisé.

La maire socialiste de Lille a ajouté que "globalement, les choses (s'étaient) bien passées" dans les écoles de la ville et estimé qu'il était "d'autant moins question de laisser passer cela" que, lors d'une réunion de tout le personnel municipal, avait été exprimé une "volonté collective de continuer à bien vivre ensemble dans notre ville, de respecter chacun".

Mme Aubry a également salué la "fermeté" et le "professionnalisme" de la police de la gendarmerie, de l'armée, mais aussi du président de la République, du Premier ministre, des ministres de l'Intérieur et de la Justice, face aux attentats.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de renelle
16/janvier/2015 - 17h10

totalement crédible la martine elle qui a instauré des heures d'ouverture discriminatoire pour les femmes , elle manque pas d'air , Lille première ville de France a l'avoir fait , je suis originaire du  Nord  allez à Lille pour voir

Portrait de Nouch30
16/janvier/2015 - 13h29

Pour 3 sanctionnés, combien de centaines/milliers n'auront rien?

Portrait de Lilou73
16/janvier/2015 - 13h15

"animateurs périscolaires"...super, on imagine bien quelle influence ce genre de tarés peut avoir sur des enfants!

puisque maintenant on connait leur opinion, on devrait les interdire d'exercer toute activité au contact de la jeunesse.

Portrait de Chris24
16/janvier/2015 - 12h03 - depuis l'application mobile

Comment peuvent-ils être radiés de la fonction publique puisqu'ils ne sont que vacataires et non titulaires.. on m'explique là ????

Portrait de ARTISAN3
16/janvier/2015 - 09h10
AIGNAY a écrit :

Notre pays pare à la d"rive, plus de  liberté d'expression, de moins en moins de travail, plus de taxes d'impôts, on parle que de procès d'arrestation si l 'on ose prononcer  certaines paroles, inquiètant

Bj, je partage votre avis cela est très très inquiétant. Nous comprenons donc, que la liberté que prône certain passe par l'obligation. Je ne savais pas que nous étions obligés de faire le silence, sinon cela devenait répréhensible. Que dire sur les dérives que nous entendons maintenant, demande de sanction contre des enfants? armements de la police municipale, délit dès l'instant où un avis divergent est indiqué etc. Je commence à avoir peur de mon pays et de ce qu'il devient, autant par les dingues que par ceux qui nous abreuvent de leur "bien pensé". Qu'allons -nous transmettre... bonne journée quand même.