12/01/2015 19:24

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône s'interroge sur la faible mobilisation pour la marche républicaine à Marseille

Le préfet de police des Bouches-du-Rhône s'est interrogé sur la mobilisation pour la marche républicaine de dimanche à Marseille, moins importante que dans d'autres villes pourtant moins peuplées, disant espérer que ce chiffre "ne dise pas tout".

Deux manifestations ont eu lieu samedi et dimanche à Marseille, qui ont rassemblé respectivement selon la police 45.000 et 60.000 personnes, soit, en tenant compte des personnes qui ont défilé deux fois, une mobilisation de 80.000 à 90.000 personnes, a estimé Jean-Paul Bonnetain lors d'un point de presse.

"C'est moins que dans d'autres villes de moindre importance démographique. Je le relève, je ne l'analyse pas", a-t-il ajouté.

"J'espère que ce chiffre à lui seul ne dit pas tout de la mobilisation des Marseillais autour des valeurs de notre République", a-t-il encore estimé.

A titre de comparaison, la marche républicaine de dimanche a rassemblé 110.000 à Grenoble, 140.000 à Bordeaux ou 300.000 à Lyon, autant de villes moins peuplées que Marseille, la deuxième ville de France. "Le terrorisme est deux fois dévastateur", a encore estimé M. Bonnetain: "Par les faits eux-mêmes, et par l'effet produit sur nos sociétés".

"C'est une arme de destruction massive, une bombe à fragmentation sociale", a jugé le préfet de police.

Il s'exprimait au côté du lieutenant-colonel Denis Cochet, délégué militaire départemental adjoint, pour présenter les mesures qui vont être mises en place dans le Bouches-du-Rhône après les attentats commis la semaine dernière.

Outre la soixantaine de militaires déjà déployés dans la ville dans le cadre du plan Vigipirate, ce sont au total 210 militaires supplémentaires qui vont surveiller des lieux publics dès mardi à Marseille, a précisé le colonel Cochet, évoquant "une présence massive des forces militaires dans la ville, avec un matériel qu'on n'est pas habitués à voir".

En particulier, certains de ces militaires se déplaceront --d'un point à un autre, pas pour des patrouilles-- dans de petits véhicules blindés de transport, a-t-il ajouté.

Ces hommes, en coordination avec la police et les gendarmes, auront notamment pour mission de surveiller 24 heures sur 24 les 59 lieux de culte et la vingtaine d'écoles juifs du département -situés dans leur très grande majorité à Marseille.

"Si la menace se déplaçait vers d'autres lieux, on adapterait le dispositif", a assuré M. Bonnetain, évoquant notamment le cas des mosquées dont certaines ont été dégradées depuis les attentats.

"L'enjeu n'est pas de figer le pays, c'est de lui permettre de vivre", a-t-il conclu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de étonnée
13/janvier/2015 - 11h05
jinkz a écrit :

ba non justement... 

justement jinkz a raison PAS SOUMISE surtout aux didactismes des politiques ce n'est pas parce que l'on ne va pas obéir aux ordres de rassemblement de  M. Valls que les Marseillais n'ont pas eu de la peine et de la tristesse, ce qui est grave c'est que ce gouvernement use et abuse d'une situation très grave et les médias idem par ce que cela a touché des journalistes quant à l'urgentiste il rigolait bien hier pour participer à la UNE de C.H. alors il faut arrêter cette hypocrisie,  dimanche, certains visages de personnes au rassemblement parisien ne laissaient pas toujours manifester de la tristesse pendant que d'autres jouaient des coudes pour parvenir au devant de la scène

Portrait de ARTISAN3
13/janvier/2015 - 09h22
pb71 a écrit :

Nous sommes un certain nombre à avoir eu la même reflexion. A part les journaleux pour nous dire ... "le Port de Marseille noir de monde" se foutre toujours de la tronche des téléspectacteurs, mais qui ne sont absolument pas dupes..... Vous dites Marseille 1ère ville du Maghreb = qui dans ce cas : les maghrébins ne se sont sentis absolument pas concernés par cette marche. Et que certains ne nous disent pas qu'ils ne sont pas inserrés = ca me ferait trop rigolé. Les aides de l'Etat : voilà ce qui les concerne. Ce n'était pas une manif dimanche, c'était une MARCHE POUR  NOTRE LIBERTE !  Leur absence est grave !

Bj, Vous en dites des choses au nom de la liberté. Il faut le mettre en pratique et respecter le fait de ne pas avoir envie de s'assimiler à une hypocrisie de pseudo démocratie ou vous êtes déjà à cibler une catégorie de personne.

Portrait de pb71
13/janvier/2015 - 09h06
BaimeW a écrit :

"A titre de comparaison, la marche républicaine de dimanche a rassemblé 110.000 à Grenoble, 140.000 à Bordeaux ou 300.000 à Lyon, autant de villes moins peuplées que Marseille, la deuxième ville de France."

oui mais la 1ere du Maghreb !!! Cela peut influencer l'envie de se déplacer , non ?  

Nous sommes un certain nombre à avoir eu la même reflexion. A part les journaleux pour nous dire ... "le Port de Marseille noir de monde" se foutre toujours de la tronche des téléspectacteurs, mais qui ne sont absolument pas dupes..... Vous dites Marseille 1ère ville du Maghreb = qui dans ce cas : les maghrébins ne se sont sentis absolument pas concernés par cette marche. Et que certains ne nous disent pas qu'ils ne sont pas inserrés = ca me ferait trop rigolé. Les aides de l'Etat : voilà ce qui les concerne. Ce n'était pas une manif dimanche, c'était une MARCHE POUR  NOTRE LIBERTE !  Leur absence est grave !

Portrait de ARTISAN3
13/janvier/2015 - 08h48

On nous rabâche que nous sommes dans un pays laïque. Donc, pourquoi mettre en alerte info, un rapatriement qui concerne un choix religieux et non la france.

Portrait de ARTISAN3
13/janvier/2015 - 08h42
loulou84 a écrit :

j'ai l'impression d'avoir changé de pays depuis ces derniers jours

le politiquement correct c'est fini et on ose enfin dire la vérité mais bon ne faisons pas d'amalgame non non surtout pas 

"On ose enfin dire la vérité"? voilà pour moi la plus grande blague du jour. Nous sommes dans un pays soit disant démocratique où bientôt il va falloir s'excuser de ne pas avoir été à la manif. et avec un communautarisme hors du commun. Où était les gens bien pensant de la liberté lorsque le journal coulait? combien trouvait drôle les caricatures ? Aujourd'hui ce qui est triste reste la mort! la haine de l'autre et le manque de fraternité il y a une différence.

Portrait de totoche17000
13/janvier/2015 - 07h34

pourquoi ?

ils vont punir Marseille ?

Portrait de aldorande
13/janvier/2015 - 06h30 - depuis l'application mobile
Portrait de aldorande
13/janvier/2015 - 06h30 - depuis l'application mobile

Ce n est pas très étonnant... C est une ville soumise !

Portrait de crapautine
12/janvier/2015 - 22h39
Mr KiKi a écrit :

oui ... aussi bizarre que votre orthographe et vos notions de grammaire. Vous êtes marseillais je pense ?. 

figurez-vous, Mr Kiki, qu'à Marseille, on sait aussi écrire et parler, ne vous en déplaise.

Si c'est là toute votre réflexion, elle ne vole pas bien haut !

Portrait de londonval
12/janvier/2015 - 19h53 - depuis l'application mobile

Cest vrai que ca ma paru bizar aussi quand ils ont publier les chiffres....

Portrait de JeanRi
12/janvier/2015 - 19h38

J'ai pensé comme lui, la 2 ème ville de France avec moins de monde dans la rue que Brest où il n'y a que 150000 habitants! Et 65000 dans la rue

Portrait de C'est moi
12/janvier/2015 - 19h38
Tarmac a écrit :

Il n'a rien d'autre à faire ce fonctionnaire que de perdre du temps à comparer le score de Marseille avec les autres ?

oui enfin ca a du lui prendre 2 minutes en regardant bfm ou itélé hier.

Portrait de Tarmac
12/janvier/2015 - 19h33

Il n'a rien d'autre à faire ce fonctionnaire que de perdre du temps à comparer le score de Marseille avec les autres ?