09/01/2015 13:00

Manuel Valls s'est rendu au siège de Libération pour "soutenir les journalistes de Charlie Hebdo" ayant survécu à l'attentat

Manuel Valls s'est rendu au siège de Libération, près de la place de la République à Paris, pour "soutenir les journalistes de Charlie Hebdo" ayant survécu à l'attentat et hébergés par le quotidien de gauche.

Le Premier ministre, accompagné notamment de la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, a été accueilli à son arrivée par le directeur de Libération, Laurent Joffrin.

Les rescapés de l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo ont été accueillis vendredi en fin de matinée par la direction du quotidien qui les héberge afin de leur permettre de réaliser un numéro de "survivants", qui paraîtra la semaine prochaine et qui sera tiré à un million d'exemplaires.

Ils bénéficient par ailleurs d'une aide logistique du journal Le Monde.

Fleur Pellerin a annoncé jeudi qu'elle comptait "débloquer en urgence" environ un million d'euros pour Charlie Hebdo afin "d'assurer sa pérennité".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Block
9/janvier/2015 - 17h30

Mode gaucho "ON":

 

Quelle récupération nauséabonde !

 

Mode gaucho "OFF".

Portrait de étonnée
9/janvier/2015 - 15h30

tout cela est très grave mais la mine semble plutôt réjouie de la part de M. Valls, ils font la une des journaux ces politiciens, cela leur donne de l'importance alors que le début de l'année s'annonçait houleux en raison du chômage, de l'augmentation des prix etc etc Valls aurait dû attendre un peu avant d'appeler à une marche c'est bien un acte politique qui l'a fait décider de cette action

la politique a pris la place de ce qui devrait être de la dignité et du recueillement, beaucoup de policiers étaient tombés sous les balles de délinquants mais aucun mouvement aussi important n'avait eu lieu mais là, il s'agit de la presse écrite et tout ce petit monde de journalistes monte au créneau(télé, presse écrite, radio) pour les policiers rien de tel

 

maintenant l'affaire prend une autre tournure avec cette nouvelle prise d'otage et le danger s'amplifie, ce n'est plus seulement la presse qui est attaquée

Portrait de étonnée
9/janvier/2015 - 15h23

tout cela est très grave mais la mine semble plutôt réjouie de la part de M. Valls, ils font la une des journaux ces politiciens, cela leur donne de l'importance alors que le début de l'année s'annonçait houleux en raison du chômage, de l'augmentation des prix etc etc Valls aurait dû attendre un peu avant d'appeler à une marche c'est bien un acte politique qui l'a fait décider de cette action

la politique a pris la place de ce qui devrait être de la dignité et du recueillement, be

 

maintenant l'affaire prend une autre tournure avec cette nouvelle prise d'otage

Portrait de étonnée
9/janvier/2015 - 15h23

tout cela est très grave mais la mine semble plutôt réjouie de la part de M. Valls, ils font la une des journaux ces politiciens, cela leur donne de l'importance alors que le début de l'année s'annonçait houleux en raison du chômage, de l'augmentation des prix etc etc Valls aurait dû attendre un peu avant d'appeler à une marche c'est bien un acte politique qui l'a fait décider de cette action

la politique a pris la place de ce qui devrait être de la dignité et du recueillement, be

 

maintenant l'affaire prend une autre tournure avec cette nouvelle prise d'otage

Portrait de étonnée
9/janvier/2015 - 15h23

tout cela est très grave mais la mine semble plutôt réjouie de la part de M. Valls, ils font la une des journaux ces politiciens, cela leur donne de l'importance alors que le début de l'année s'annonçait houleux en raison du chômage, de l'augmentation des prix etc etc Valls aurait dû attendre un peu avant d'appeler à une marche c'est bien un acte politique qui l'a fait décider de cette action

la politique a pris la place de ce qui devrait être de la dignité et du recueillement, be

 

maintenant l'affaire prend une autre tournure avec cette nouvelle prise d'otage

Portrait de andors
9/janvier/2015 - 15h08 - depuis l'application mobile

Et bien entendu un visite à la presse de gauche tout est la le déploiement la surchauffe de l'information des journalistes de gauches la presse pilotée par la gauche