29/12/2014 12:57

Une dizaine de journalistes ont été interpellés en Azerbaïdjan pour être interrogés par la police ce week-end

Une dizaine de journalistes de Radio Free Europe en Azerbaïdjan ont été interpellés pour être interrogés par la police ce week-end, après la perquisition vendredi dans les locaux de cette radio financée par les Etats-Unis, qui risque la fermeture.

"La police a emmené par la force 12 de nos journalistes pour des interrogatoires", a déclaré dimanche le directeur du bureau de Radio Free Europe en Azerbaïdjan, Kenan Aliyev.

Kamran Mahmudov, le présentateur d'une émission quotidienne à la Radio Azadliq, le service azerbaïdjanais de Radio Free Europe/Radio Liberty, a ainsi été emmené par la police dimanche matin "sans avoir le temps de mettre ses chaussures, ni son manteau", a précisé la radio dans un communiqué.

La femme de ménage du bureau a également été interpellée pour un interrogatoire mené par le département du parquet chargé des crimes graves, ajoute le communiqué.

Aucun des employés de la radio interrogés n'a été accompagné d'un avocat, souligne-t-il.

Un avocat représentant le personnel de la Radio Azadliq s'est vu interdire de le défendre, car il devrait être interrogé lui-même, explique le communiqué.

Vendredi, le Parquet général d'Azerbaïdjan, accompagné de policiers armés, a perquisitionné les locaux de la Radio Azadliq, le service azerbaïdjanais de Radio Free Europe/Radio Liberty, et confisqué ses ordinateurs, faisant valoir qu'il y avait une décision du tribunal de fermer le bureau, selon M. Aliyev.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions