21/12/2014 09:48

Le point complet sur la polémique après l'éviction d'Eric Zemmour de iTélé: Tout le monde s'en mêle !

Par Myriam CHAPLAIN RIOU

Après son éviction d'iTÉLÉ, Eric Zemmour a été défendu samedi par le FN qui a crié à "la censure", mais ce renvoi a aussi suscité des réserves de Daniel Cohn-Bendit et de Jean-Luc Mélenchon, tandis que SOS Racisme appelait RTL et le Figaro à se séparer du polémiste.

"La censure de #Zemmour par @itele est détestable!", a tweeté la présidente du Front national Marine Le Pen, tandis que Louis Alliot, vice-président du parti, annonçait avoir annulé sa participation à la matinale de iTÉLÉ le 7 janvier.

"L'éviction d'Eric Zemmour d'iTÉLÉ n'est pas une bonne nouvelle pour la démocratie #policedelapensée", a déploré le député UMP des Alpes maritimes Eric Ciotti.

Tout en jugeant les propos de Zemmour "souvent insupportables", l'ancien député européen Daniel Cohn-Bendit, chroniqueur sur Europe 1, a déclaré qu'il se devait de soutenir la présence d'Eric Zemmour "dans l'espace public". "Comme je défends la proportionnelle et le droit du FN d'être représenté à l'Assemblée nationale, je me dois de défendre la présence de Zemmour dans l'espace public, que cela me fasse mal ou pas. Au nom de la liberté et de la diversité dans les médias".

Dès vendredi soir sur Twitter, le journaliste Nicolas Domenach, qui affrontait Zemmour depuis des années sur iTÉLÉ dans "Ca se dispute", a lui aussi regretté son éviction: "Avec Zemmour, on s'est débattu. On s'est affronté. On s'est aimé, on s'est exaspéré, mais toujours respecté. Un temps d'échanges. Quelle tristesse !".

"J'ai toujours dit que j'étais pour débattre (avec) Zemmour entre autres", a-t-il ajouté dans un autre tweet alors que la nouvelle affaire Zemmour suscitait le buzz sur Twitter.

"Ca se dispute" a été supprimé après plusieurs jours de vive polémique sur des propos d'Eric Zemmour à un journal italien. Il avait notamment déclaré que les musulmans "vivent entre eux, dans les banlieues" et que "les Français ont été obligés de les quitter". Il a en revanche affirmé que le verbe "déporter" (cinq millions de musulmans français) qui apparaît dans l'interview au Corriere della Sera, n'avait pas été prononcé, comme l'a reconnu le journaliste italien.

La controverse a cependant continué, Zemmour dénonçant "une manipulation fantastique". "Je suis scandalisé !", a réagi samedi sur une radio locale le maire de Béziers soutenu par le FN, Robert Ménard, qui a récemment reçu Eric Zemmour dans sa ville. "Les mêmes qui ne cessent de te parler de liberté d'expression (...), tout ce qu'ils trouvent à faire, c'est de lui interdire de parler. Ce sont des tartuffes".

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, qui avait le premier épinglé le polémiste pour ses propos, a soutenu samedi que "Virer Zemmour n'est pas une décision utile à la lutte contre ses idées".

Côté PS, plusieurs députés se sont félicités de la décision de la chaîne d'informations du groupe Canal+.

Tout comme SOS Racisme et le CRAN, qui ont exhorté RTL, Paris Première et le Figaro à prendre "la même décision".

Des organisations anti-racistes ont annoncé leur intention de saisir la justice à la suite des propos du chroniqueur, déjà condamné pour incitation à la haine raciale. Interrogée par l'AFP, la direction de RTL, première radio de France, s'est refusée à tout commentaire. "J'attends comme tous les journalistes de RTL la position de la direction sur Eric Zemmour", a commenté samedi l'un des journalistes vedette de la station, Jean-Michel Aphatie.

La Société des journalistes de RTL, qui s'était "désolidarisée" mercredi des prises de position de l'éditorialiste, a estimé que c'était maintenant "à la direction de choisir si elle gardait ou non Zemmour", dont la chronique est bi-hebdomadaire.

Il pourrait avoir une autre place sur la grille, ce qui pourrait constituer une porte de sortie honorable pour la direction, notait un journaliste sous couvert d'anonymat.

"Zemmour est un intellectuel, sûrement pas un homme politique, et de moins en moins un journaliste", avait relevé récemment le patron de RTL Christopher Baldelli.

Au Figaro, la SDJ a indiqué qu'elle "aviserait lundi ou éventuellement à la rentrée" des vacances de fin d'année.

L'éditorialiste tient notamment une tribune dans le Figaro Magazine.

Le dernier livre d'Eric Zemmour, 56 ans, "Le suicide français" caracole depuis sa sortie en tête des ventes avec plus de 400.000 exemplaires écoulés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PANDORE
21/décembre/2014 - 20h42

je crie je pleure j exsude de désolation et de désespoir devant cette France d'en haut vendue bradée salie par ses propres politiques journalistes toutes ses têtes pensantes si instruites mais si arrogants imbus qui ne regardent que leur propre intérêt et oublient l'intérêt général qui souillent la constitution en son article premier désque quelqu'un ne pense pas comme eux, MESSIEURS, sous couvert d'un courant gauchiste vous êtes des integristes vive ZEMMOUR que cela ne vous déplaise ne dit que la vérité, la stricte vérité, plongez donc en immersion dans nos cités, venez sentez humez touchez les intouchables (les sans dents! lol les blancs sans dents)et peut être vous pleurerez vos fils reconvertis et la france rongée de sa base.

Portrait de zig et puce
21/décembre/2014 - 20h20

Il est quand même le grand gagnant dans cette affaire le Zemmour ,plus de  400000 exemplaires de son livre vendu , il se frotte les mains d'une telle publicité  smiley

Portrait de Biloute01
21/décembre/2014 - 20h00 - depuis l'application mobile

A quand la dissolution du "cran" et autre groupuscule qui font qu'en France, notre pays, on ne peux plus dire ce que l'on pense. Continuez Mr Zemmour

Portrait de bruno.13
21/décembre/2014 - 17h48

SOS Racisme et le CRAN se comportent comme des intégristes et leur principale activité est de faire parler d'eux.

Portrait de J0k3r
21/décembre/2014 - 17h46 - depuis l'application mobile

Merci M.Zemour !
Le pouvoir socialiste échoue dans toutes ses tentatives de faire taire les voix discordantes bien qu'il bénéficie de ses deux bras armés : médias et justice !
On se retrouvera en 2017 !

Juste pour rire : qui sera le candidat de la gauche au deuxième tour ? Juppé ou Sarko ???

Portrait de Dominnic
21/décembre/2014 - 14h32
sauloterebus a écrit :

Un peuple français qui arrive à écrire ce genre de chose "S'ILS NE SONT PAS HEREUX EN FRANCE IL N'ONT QU'À ALLER DANS D'AUTRES PAYS D'AFRIQUE OU DU MAGRHEB". Grandissez vous avant de réclamer de la grandeur à ceux qui n'ont pas eu le français comme langue maternelle contrairement à vous!

Nous sommes Français puisque nos ancêtres sont nés en France, à chaque génération !

 

Alors, nous n'allons certainement pas quitter notre beau pays...

 

Si les Musulmans et autres ne sont pas contents ==== oui, ils n'ont qu'à retourner dans leurs pays d'origine !!!! Et les reconstruire au lieu de prendre toutes les allocations et aides en France !!!! C'est bien plus facile ainsi, tout comme de se victimiser à chaque instant, pour n'importe quoi..

. Comme tous ces mecs de 60 ans incapables de remplir des papiers à la Poste ou.... de savoir fonctionner une photocopieuse... à la Poste... pour la bonne raison qu'ils n'ont jamais voulu s'intégrer en apprenant le français !!!!!

 

Moi, je n'ai toujours pas digérer ce "vendeur" d'Afrique du Nord (physique reconnaissable) dans un magasin en France qui m'a dit :

"il faut apprendre l'arabe !"

Tout cela parce qu'une bouteille de lait était étiquetée en arabe... dans un leader price !!!!!!!!!!!!!!

 

Alors, oui, il y en a marre de cette vague de personnes étrangères en soi qui veulent nous faire dégager de notre pays !

Il faut aussi souligner que, ""comme par hasard", ces personnes sont d'origine d'Afrique du Nord....

 

Nous n'avons  jamais eu de problèmes avec les Suédois, les Espagnols ou les Italiens.

 

Français depuis toujours, nous ne quitterons JAMAIS NOTRE PAYS ET NE LAISSERONS IMPOSER d'AUTRES VALEURS QUE LES NOTRES !!!!!!!!!!!!!!

 

 

Portrait de myrdhin
21/décembre/2014 - 12h12 - depuis l'application mobile

Zemmour rebondira sur d'autre chaine avec plus d'aura

Portrait de couinard
21/décembre/2014 - 11h30

Mélenchon il a bonne mine,c'est lui qui lance la polémique en véhiculant des mensonges et des propos jamais tenus,et après il va jouer les défenseurs de la morale..Faux cul...

Portrait de iracoubo
21/décembre/2014 - 11h23 - depuis l'application mobile

SOS RACISME ET LE CRAN NE MONTENT JAMAIS AU CRÉNEAU QUAND CE SONT DES FRANCAIS BLANCS QUI SE FONT AGRESSER PAR DES AFRICAINS OU DES MAGRHEBINS.S'ILS NE SONT PAS HEREUX EN FRANCE IL N'ONT QU'À ALLER DANS D'AUTRES PAYS D'AFRIQUE OU DU MAGRHEB.

Portrait de dirtsa
21/décembre/2014 - 11h02

J'ai vu le président de SOS racisme parler hier sur BFM. Ce monsieur est capable de lutter contre les idées de Zemmour mais chacun de nous peut le faire aussi donc SOS racisme ne sert à rien. Il nous prend pour des demeurés en se croyant utile.

Le vivre ensemble est une belle idée mais quand on constate que même les regroupements de régions pose des pbs (les picards, les nordistes, les bretons... veulent le rester ), comment ne pas constater que les religions divisent et que les gens veulent rester entre eux?

Zemmour dit ça et on le vire! C'est débile!

Portrait de Le Coq Gaullois
21/décembre/2014 - 10h31

Soutient total à Zemmour. Lettre de résiliation envoyés à C+.

Portrait de zamalek
21/décembre/2014 - 10h23

Les journalistes, les directeurs de chaines de TV, comme madame Pigalle, constituent une petite armée de bons soldats à la solde du pouvoir socialiste.

Formés et lobotomisés dès le plus jeune age, par 95% de sympatisants de gauche, que sont les enseignants, puis dans les écoles de journalismes.....où, visiblement on apprend pas à réfléchir, mais à recopier bêtement les dépêches AFP, voilà le résultat.

 

Navrant

Portrait de zapotek
21/décembre/2014 - 10h23 - depuis l'application mobile

Mélanchon s'associe au patronat d'itele pour faire virer un salarié, tout fout le camps !

Portrait de peyob
21/décembre/2014 - 10h15

Résumons:

- il n'a pas parlé de "déportation" (dixit le journaliste italien qui a interprété);

- il dit souvent des choses que beaucoup de monde pense mais personne n'ose dire ("les musulmans "vivent entre eux, dans les banlieues" et que "les Français ont été obligés de les quitter");

- nous sommes un pays démocratique avec une vraie liberté d'expression (comme l'a écrit Evelyn Beatrice Hall: "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire").

 

Alors, il est souvent excessif, virulent et passionné, mais cela ne justifie pas que les soi-disant "bien-pensants" essayent de sonner l'hallali!

Portrait de france66
21/décembre/2014 - 10h15
Mick-88 a écrit :

C'est quand même sidérant...

 

A l'école on apprenait qu'aux Etats-Unis les populations de l'ex-minorité visible ont d'abord habité les banlieues des grandes villes, puis elles sont venues dans les centre-villes et l'ex-majorité non-visible est allée s'installer dans les banlieues chics.

 

Puis cet ex-majorité non visible est revenue dans les down-towns des quartiers rénovés et des lofts puisque l'ex-minorité visible venaient habiter dans les banlieues chics vieillissantes.

 

En France, on observe exactement le même phénomène 30 ans après mais on n'a pas le droit de le dire ???

 

'tain c'est pas facile de causer "bien-pensants" et "politiquement correct" !

Et oui, la vérité dérange ! J'entends encore le témoignage de cette dame sur Europe 1 qui racontait la même chose au sujet des étrangers qui s'installaient ensemble dans une cité, et qui faisaient fuir les français ! Et pour cette dame, c'était du vécu, on ne peut pas dire que c'est du racisme.