08/12/2014 16:31

Mireille Mathieu fait condamner France 2 pour des propos tenus dans "On n'est pas couché" de Laurent Ruquier

Mireille Mathieu a fait condamner France Télévisions en diffamation pour des propos diffusés en septembre 2012 dans l'émission "On n'est pas couché", relatifs aux déclarations de la chanteuse à la télévision russe sur les Pussy Riot, selon un jugement.

France Télévisions et son PDG Rémy Pflimlin ont été condamnés mercredi ensemble à lui verser 5.000 euros de dommages et intérêts et 4.000 euros pour les frais de justice.

Mireille Mathieu demandait au total 100.000 euros de dommages et intérêts.

A l'origine du procès, des réactions dans l'émission de France 2 à des déclarations de la chanteuse à la télévision russe au sujet de la condamnation des Pussy Riot à deux ans de camp de travail pour une "prière punk" contre le président russe Vladimir Poutine.

Mireille Mathieu avait été raillée, sur la base de propos diffusés par la télévision russe, dans lesquels elle jugeait ces "jeunes filles un peu inconscientes" et qualifiait de "sacrilège" le fait d'avoir d'avoir choisi la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou pour protester.

Le chanteuse avait ensuite expliqué dans un communiqué que son interview avait été coupée au montage, ce qu'avait reconnu la télévision russe, et qu'elle avait aussi réclamé l'indulgence à l'égard des Pussy Riot en déclarant: "Mais étant femme, artiste et chrétienne, je souhaite la clémence".

Les propos tenus dans "On est pas couché" le 8 septembre - émission enregistrée après la diffusion du communiqué - notamment par l'animateur Laurent Ruquier et ses chroniqueurs n'en ont pas tenu compte, dit la 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris.

Les juges soulignent que les propos tenus dans les émissions des 8, 22 et 29 septembre 2012 l'ont été "avec la plus grande légèreté et une absence caractérisée de prudence dans l'expression".

S'y ajoute "une évidente malveillance à l'encontre de Mireille Mathieu, dans le but de la discréditer aux yeux du public, et ce au mépris de la vérité au moyen d'une dénaturation des faits qui ne saurait aucunement être légitimée par un droit à l'humour" invoqué en défense.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
14/décembre/2014 - 06h14
filou.02 a écrit :

l'amie des tsars ! :)

smiley

Portrait de Koro
14/décembre/2014 - 06h14

Elle se vexe pour pas grand  chose

Portrait de mimiduvast
9/décembre/2014 - 08h05

Notre redevance audiovisuelle va être mise à contribution pour régler cette condamnation!        

Portrait de uncia1
8/décembre/2014 - 20h06
Wouhpinaise a écrit :

Je partage assez votre avis.

je suis également d'accord avec cet avis.

Portrait de JeanRi
8/décembre/2014 - 18h29

Des propos de 2012,rapide la justice !

Portrait de bush
8/décembre/2014 - 18h15
Micheldu17 a écrit :

Pan sur le bec !  Cela coûtera plus cher qu' un remontrance du CSA à propos de Soizic Corne mais cela montre bien cette mauvaise habitude de parler, au minimum, "légèrement"  ou mal et de blesser des personnes qui ne leur ont rien fait, rien demandé.

 

 

+1000 smiley