20/10/2014 10:58

Bernard de la Villardière mis en cause une nouvelle fois après un reportage sur M6

Le dimanche 12 octobre dernier, M6 diffusait un numéro d'"Enquête exclusive" consacré à la Tunisie.

Celui-ci était programmé en pleine période électorale dans le pays.

L'émission, intitulée "Tunisie : le trésor caché du dictateur", était divisée en deux parties : une première sur les fortunes du clan Ben Ali ; une seconde avec un entretien de l'actuel président tunisien, Moncef Marzouki.

Le Huffington Post rapporte qu'après la diffusion de l'émission de nombreux internautes tunisiens ont réagi sur les réseaux sociaux.

"La séquence a été mal perçue par un certain nombre d'internautes, qui dénoncent un acte de "promotion"", précisent nos confrères.

Lors de l'entretien, "l'ambiance est chaleureuse et Marzouki confie des anecdotes personnelles", détaille le site. "Le président et le journaliste semblent bien s'entendre.

Il y a un an, la présidence tunisienne mentionnait pourtant, dans le controversé Livre noir, le journaliste Bernard de La Villardière, accusé d'avoir participé au système de propagande de Ben Ali."

En moins de 24h, les internautes tunisiens se sont exprimés sur plusieurs pages Facebook (celle de Bernard de La Villardière, celle d'M6, et celle du Carpe Diem - établissement du monde de la nuit à Tunis pris pour exemple de la "liberté sexuelle" dans le reportage).

"Ils recadrent ainsi, par le biais d'internet, les approximations et les contradictions des émissions télévisées, une fois de plus dans l'oeil du cyclone", précise Le HuffPost Maghreb.

Certains internautes appellent à envoyer un message à M6 et au CSA pour réclamer des comptes sur l'orientation politique de Bernard de La Villardière.

D'autres partagent une fausse carte d'adhérent du journaliste au CPR, le parti du président tunisien. A l'heure actuelle, ni la chaîne, ni le présentateur n'ont souhaité répondre aux critiques.

Vincent Régnier, le directeur des Magazines d’information de M6, a souhaité répondre à ces accusations:

"A la suite de la diffusion le 12 octobre dernier sur M6 de « Tunisie : le trésor caché du dictateur », l’émission Enquête Exclusive et son présentateur Bernard de La Villardière ont été la cible d’attaques inexactes, souvent à caractère diffamatoires. Ces mises en cause par leurs violences et leur évidente mauvaise foi prennent le caractère d’une campagne orchestrée avec l’appui d’un petit nombre d’internautes et de blogueurs tunisiens.
Le reportage diffusé dans Enquête Exclusive décrivait les méthodes utilisées par l’ancien dictateur Ben Ali et ses proches pour accumuler une fortune estimée à plusieurs milliards d'Euros. Nous avons également montré les difficultés rencontrées par la justice tunisienne à récupérer les avoirs détournés - en Tunisie et à l’étranger - et à traduire les anciens responsables devant la justice. Cette enquête a duré près de deux ans car il n’a pas été simple d’obtenir les autorisations de tournage et de retrouver certains des protagonistes de ce scandale.
La deuxième partie de l’émission était composée d’une série d’interviews réalisées en Tunisie par Bernard de La Villardière. Dans un souci de pluralisme, une dizaine de personnes représentant différentes sensibilités ont été interrogées. L’interview du Président de la République Tunisienne, Moncef Marzouki, a été réalisée avant que celui-ci n’annonce sa candidature à la prochaine élection présidentielle. A aucun moment il n’a été interrogé sur son programme politique. "

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de paac2a
20/octobre/2014 - 12h44

En tous les cas, ce sujet fait un flop !

Portrait de claud34
20/octobre/2014 - 11h28

Après Fontenay virée d'Algérie c'est au tour de la Villardière en Tunisie.

Portrait de dicorebel
20/octobre/2014 - 11h17
paac2a a écrit :

M6 est elle diffusée en Tunisie ?

bien sur comme toutes les chaines

Portrait de paac2a
19/octobre/2014 - 09h57

M6 est elle diffusée en Tunisie ?