12/10/2014 13:06

Un bus intercepté à Dijon et amené vers un hôpital en raison d'un cas suspect d'Ebola

Un bus de la société Eurolines a été intercepté dans la nuit de samedi à dimanche et amené au CHU de Dijon, puis serait reparti avec “tout ou partie de ses passagers”, selon Le Bien public 

Le bus est immatriculé en Italie.

La nationalité des voyageurs et des chauffeurs n'est pas connu à l'heure actuelle.

Aucune information supplémentaire n’a été donnée.

Ni la nationalité des passagers ni celle du chauffeur n’est connue.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ARTISAN3
13/octobre/2014 - 06h18
Michu- a écrit :

Toujours aussi doué....

La grande majorité des diagnostics du cancer de la thyroïde ont l'un des types différenciés (92 %). Ceux qui sont atteints de la forme différenciée ont un très haut taux de survie (99 % de chance de survie, CCS 2009)

smiley

Bj. Dans son explication il ne dit pas que tout les "nouveaux" cancers ont un taux important de mortalite heureusement. Mais qu il y a eut suite au nuage qu il ne fallait craindre bcp de nouvelles maladies. 

Portrait de Clara Titi
12/octobre/2014 - 13h44
Gouge Away a écrit :

Il faudrait vraiment faire quelque chose contre cette terrible maladie même à notre niveau, organiser des rassemblements, faire des pétitions, pour dire NON à ce virus et demander à nos gouvernements de s'investir beaucoup plus dans leur aide aux populations touchées en Afrique.

oui faisons un sitting et on sera tous sauves!! smiley

Portrait de Block
12/octobre/2014 - 13h31
Gouge Away a écrit :

Il faudrait vraiment faire quelque chose contre cette terrible maladie même à notre niveau, organiser des rassemblements, faire des pétitions, pour dire NON à ce virus et demander à nos gouvernements de s'investir beaucoup plus dans leur aide aux populations touchées en Afrique.

 

Des manifs et des petitions pour dire Non au virus ???

 

Euh, vous etes serieux ou c'est humoristique votre post ??

Portrait de Marikha59
12/octobre/2014 - 13h18

Il faut interdire les lignes aériennes entre la France et les pays contaminés. Les ponts aériens militaires peuvent approvisionner les pays atteints.De plus, quand des personnes sont de retour des ces pays, une quarantaine devrait être imposée au lieu de se préparer à accueillir des cas dans les services hospitaliers.

On a déjà du mal avec les maladies nosocomiales alors Ebola...