08/07/2014 17:38

Un ancien participant de Koh-Lanta fait condamner le producteur pour travail dissimulé et atteinte aux libertés

Un ancien participant à Koh-Lanta a obtenu récemment la condamnation du producteur de l'émission de téléréalité à lui verser 20.000 euros, notamment pour travail dissimulé et atteinte aux libertés individuelles.

En avril 2013, le conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) avait requalifié sa participation à l'émission en contrat de travail et lui avait alloué au total environ 3.000 euros.

L'ancien candidat avait fait appel.

Dans un arrêt rendu le 1er juillet, la cour d'appel de Versailles est allée au delà, et a condamné le producteur de Koh-Lanta, Adventure Line Productions (ALP), à verser au candidat 12.000 euros pour travail dissimulé.

En juin 2009, dans un litige qui concernait une autre émission, "L'Ile de la tentation", la Cour de cassation avait tranché la question du statut des candidats des émissions de téléréalité, estimant que la participation à ce genre de programmes devait bien faire l'objet d'un contrat de travail.

Par conséquent, "ne pouvant plus alléguer d'incertitudes quant à la situation juridique des parties, c'est dès lors en toute connaissance de cause que la société ALP (...) a choisi de continuer a rechercher les candidats et de les faire participer à cette émission (Koh-Lanta) hors du cadre obligatoire de la législation du travail", souligne la cour d'appel de Versailles.

En outre, la cour a également condamné ALP à verser 3.000 euros de dommages et intérêts à l'ex-candidat pour "l'atteinte aux libertés individuelles" pendant le tournage.

Pour la cour, "l'impossibilité de quitter le site, résultant de la remise du passeport, et de l'impossibilité de communiquer avec l'extérieur, constituent des atteintes graves aux libertés individuelles, qui ne peuvent être justifiées par les circonstances du tournage".

ALP a en outre été condamnée à 3.000 euros de dommages et intérêts pour rupture abusive de contrat et 2.000 euros pour non-respect de la procédure de licenciement.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Rimlax
9/juillet/2014 - 07h52 - depuis l'application mobile

C'est malhonnête, le candidat savait très bien ou il allait quand il a signé son contrat. Il mérite juste 2 paires de baffes

Portrait de Jimmy8169
9/juillet/2014 - 07h36

C'est du grand n'importe quoi, les candidats savent avant de partir qu'ils seront bloqués sur une île, pourquoi participer alors! ce candidat devrait s'acheter une console de jeu et jouer avec le jeu! Je pense quand  même que toutes ces annonces sont faites pour faire de la pub au jeu qui revient bientôt sur TF1.

Portrait de Koro
9/juillet/2014 - 06h06

Je sens que ça va se généraliser

Portrait de unknown
8/juillet/2014 - 22h24
absolut31 a écrit :
Y a pas a dire certains candidats sont de vrais crevards...

+1

crevard, c'est le bon terme

Portrait de unknown
8/juillet/2014 - 22h21
Noa75 a écrit :

Bien fait pour cette bande de nazes. L'esclavage moderne ou prendre les gens pour des cons est enfin un délit ! A étendre à plusieurs cas parce que là ca pourrait faire jurisprudence.

Cette remarque sur l'esclavage est idiote,

Personne n'a forcé ce candidat a participer à ce jeu. Il est volontaire et se donne même la peine de passer des séléctions pour participer, il connait le jeu, les conditions de participation et le déroulement. Il y va en connaissance de cause. Sa démarche prouve juste que son sens moral est inversement proportionnel a sa cupidité.

Après l'émission en elle même on en pense ce qu'on en veut.

Portrait de kaboom2000
8/juillet/2014 - 21h42

Ce débat est ridicule... Il s'agit d'un jeu, pas d'un emploi. Je ne connais pas de jeu ou à la fin les autres salariés en sélectionnent un qui gagne 100 000 euros. Ou alors faut me donner l'adresse que je postule...

Portrait de freddyx
8/juillet/2014 - 20h53

Les candidats cherchent juste à se faire du fric sur le dos des producteurs. C'est un scandale. Qu'ils restent à leur place; on voit que c'est une génération qui connait les rouages de la téléréalité. 

Portrait de LucasActus
8/juillet/2014 - 18h39 - depuis l'application mobile

De tout façon dorénavant pour toutes ces émission c'est directement un contrat de travail comme ça il n'y a plus se soucis !