29/06/2014 15:03

L'affaire Julie Gayet contre le magazine Closer rebondit mardi devant la justice pénale

Le conflit opposant Julie Gayet à Closer, qui a révélé sa liaison avec François Hollande, rebondit sur le terrain pénal: quatre personnes comparaissent mardi devant la justice pour "atteinte à l'intimité de la vie privée".

La comédienne ne sera pas présente à l'audience prévue à 13H30 devant le tribunal correctionnel de Nanterre, selon son avocat Jean Ennochi. Une enquête avait été ouverte à Nanterre après la publication le 17 janvier dans l'hebdomadaire d'une photo de Julie Gayet au volant de sa voiture, une semaine après les révélations du magazine people sur sa liaison avec le chef de l'État.

Mi-avril, le parquet avait décidé de renvoyer devant la justice le paparazzi Sébastien Valiela, auteur des premiers clichés volés de François Hollande et de Julie Gayet, son beau-frère et collaborateur Laurent Viers, Carmine Perna, directeur général de Mondadori Magazines France - qui édite Closer - et Laurence Pieau, directrice de la rédaction du journal.

Ils sont poursuivis pour "atteinte à l'intimité de la vie privée", une infraction passible d'un an de prison et 45.000 euros d'amende.

"De nombreux éléments, notamment le témoignage de Julie Gayet et la géolocalisation, permettent d'indiquer que Laurent Viers est l'auteur du cliché" incriminé, avait déclaré le procureur de la République de Nanterre, Robert Gelli.

Les deux responsables du magazine sont, quant à eux, poursuivis pour avoir utilisé cette photo "sans le consentement de la comédienne", avait-il ajouté. "C'est une affaire simple", relève Me Ennochi, "prendre un cliché volé d'une personne dans un lieu privé comme un véhicule constitue un délit".

"Ces gens-là ont pris tous les risques, brûlant même des feux rouges" pour faire cette photo, note le conseil qui rappelle qu'une enquête est toujours en cours à Paris pour "mise en danger de la vie d'autrui".

Julie Gayet, propulsée à la une de la presse mondiale, s'était sentie harcelée par les paparazzi.

"Une véritable traque" a été organisée contre elle, "une chasse à courre" contre "un gibier", avait affirmé en mars son avocat.

Sollicité, Closer n'a pas souhaité s'exprimer avant l'ouverture des débats.

Laurent Viers comparaît également pour "faux" et Sébastien Valiela pour "complicité de faux" car la police a retrouvé, au cours d'une perquisition au domicile du premier, une fausse carte de journaliste fabriquée à partir du document authentique de Sébastien Valiela.

Julie Gayet, très discrète sur sa vie privée, a lancé une véritable offensive judiciaire depuis la révélation de sa liaison avec le président de la République.

Lors d'un premier procès au civil, Closer a été condamné le 27 mars à verser à l'actrice 15.000 euros de dommages et intérêts pour avoir diffusé des images volées d'elle et de François Hollande, prises séparément devant un immeuble parisien, rue du Cirque, à une centaine de mètres de l'Élysée. Comédienne de 42 ans, Julie Gayet a joué depuis vingt ans dans plus de soixante-dix films, de la comédie romantique au thriller en passant par le drame, le plus souvent dans des seconds rôles.

Lors du festival de Cannes, elle avait confié se sentir "plus utile en ce moment" dans son autre métier, la production.

Depuis qu'il a annoncé le 25 janvier "la fin de sa vie commune" avec Valérie Trierweiler, qui durait officiellement depuis 2007, François Hollande est toujours apparu seul en public et la nature de sa relation actuelle avec Julie Gayet n'est pas connue.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Verite
30/juin/2014 - 05h52 - depuis l'application mobile

"Ces gens-là ont pris tous les risques, brûlant même des feux rouges" pour faire cette photo, note le conseil qui rappelle qu'une enquête est toujours en cours à Paris pour "mise en danger de la vie d'autrui".... Un président de la république qui se déplace sur un scooter sans escorte....ne prend t il pas de risques ?! C est mise en danger de la vie du pays non ?!...qui a pris plus de risques que l autre ?

Portrait de Rimlax
29/juin/2014 - 22h48 - depuis l'application mobile

Pour une fois qu'on parle d'elle elle a le culot de se plaindre et de demander de l'argent... C'est Closer qui devrait porter plainte contre elle pour ingratitude

Portrait de inid-narom
29/juin/2014 - 16h19 - depuis l'application mobile
Artefact.▲ a écrit :

Si la justice condamne les photographes et que cela fasse jurisprudence alors tout contrevenant pris au flash en excès de vitesse pourra porter plainte contre l'état pour atteinte à la vie privée.

Ben évidemment quand tu passeras devant le photographe de l'Identité Judiciaire, tu pourras toujours porter plainte, c'est pas sûr que ça marche !!