31/03/2014 10:51

Pour une majorité de Brésiliens, une femme portant des vêtements provocants "mérite" d'être violée

Une majorité de Brésiliens considèrent qu'une femme portant des vêtements provocants "mérite" d'être violée, a révélé un sondage gouvernemental, provoquant l'ire de nombreux militants et de la présidente Dilma Rousseff sur les réseaux sociaux.

Selon ce sondage de l’Institut d'enquête économique du gouvernement (IPEA), 65,1% des 3.810 personnes des deux sexes interrogées ont acquiescé à cette affirmation: "les femmes portant des vêtements qui laissent voir leur corps méritent d'être violées".

Dans la même veine, 58,5% des sondés considèrent que "si les femmes se comportaient mieux, il y aurait moins de viols".

La publication de ce sondage a provoqué une levée de boucliers de citoyens et d'activistes, qui ont multiplié sur les réseaux sociaux les condamnations face à cette idée consistant à attribuer à la femme la responsabilité des violences sexuelles.

Mme Rousseff a elle-même estimé sur son compte Twitter que l'étude démontrait que "la société brésilienne a beaucoup de progrès à faire et a appelé "le gouvernement et la société à travailler ensemble contre la violence contre les femmes".

De son côté, la journaliste-militante Nana Queiroz a convoqué une manifestation en ligne sur Facebook, appelant les femmes à publier des photos d'elles en petite tenue en arborant le slogan "Je ne mérite pas d'être violée". A 23H00 GMT vendredi, quelques 20.000 femmes ont simultanément mis leurs photos en ligne.

"Le plus surprenant est qu'il est permis de se dévêtir pendant le carnaval mais pas dans la vie réelle", a protesté la journaliste en soulignant le paradoxe brésilien, un pays où le culte de la sensualité et du corps se heurte au catholicisme conservateur dominant.

En août 2013, Mme Rousseff a promulgué une loi visant à protéger les victimes de violences sexuelles, critiquée par l’Église catholique qui y voit un premier pas à une légalisation plus ample de l'avortement, question sensible dans ce pays comptant le plus grand nombre de catholiques au monde (123 millions).

Pendant la campagne pour l'élection présidentielle de 2010 Mme Rousseff avait cédé aux pressions des églises chrétiennes en s'engageant par écrit à ne pas dépénaliser l'avortement, à la déception des féministes et d'une partie de la gauche.

Pour l'heure, l'avortement est seulement autorisé au Brésil en cas de viol jusqu'à huit semaines de grossesse ou quand la vie de la mère est en danger.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flassssh
31/mars/2014 - 21h42
smallye a écrit :

des fois je mets mon jean celui qui ressemble au bleu du pantalon des facteurs. pourtant je sais que cela peut inciter certains chiens à me confondre avec un facteur et donc à me mordre. donc si je me fais arracher un bout de chair par le pitt bull dans le parc où je promène mes enfants, on dira en même temps, elle l'a cherché quand même, le bleu-facteur, tout le monde sait que cela incite certains chiens à mordre quand même, ceux dont les maitres n'ont pas eduquer à non on ne mord pas les mollets, c'est pas de la faute du chien quand même! avec cetet tenue!

dans la vraie vie, ce pitt bull sera euthanasié et je pourrais porter plainte contre le proprio, si ce bleu-jean est une jupe et le pitt bull, un violeur, je deviendrais une merde, une trainée et lui quasi une victime de cette jupe.

 et quand bien même j'aurais une tenue aguichante, pourquoi prendre par la force ou la menace et pas la drague?

un gars qui dit je cherche une serveuse en cdi, je lui mets pas le couteau sous la gorge pour avoir ce poste, je postule et il choisit si il me prend ou pas, pour un extra ou un cdi, je le tabasse pas en le traitant de salop parce qu'il ose montrer qu'il a un poste à pourvoir et qu'il veut choisir l'employé 

 et avoir un boulot pour bouffer est un besoin bien plus primaire et bestiale que de baiser pour se reproduire

C'est tout a fait juste

Les femmes violées sont des victimes dont on ne prend que trop peu la défense et qui se sentent salies 2 fois

Portrait de Flassssh
31/mars/2014 - 21h36
twentcent90 a écrit :

Absolument, mais la société est un pacte, voilà pourquoi on a inventé le vêtement. L'homme renonce à sa brutalité sexuelle si la femme se vêti un minimum. Mais il est évident qu'il y aura toujours des individus aux pulsions incontrôlables. Le problème c'est qu'aujourd'hui, au nom de la liberté individuelle, on bafoue de plus en plus ce pacte. Et c'est un fait, depuis une quinzaine d'années on observe de plus en plus de femmes qui s'habillent comme jadis des prostituées (bottes, mini jupes etc) jusqu'aux gamines en fin de primaire parfois, je dis pas que c'est bien, je dis pas que c'est mal mais c'est un fait smiley Il suffit de faire un tour à Paris le samedi soir. 

 

Sans rentrer dans les détails (je sors vraiment très rarement à Paris)... elles ne sont pas à poil tout de même? Alors quel pourcentage du corps faut-il cacher? D'autre part, on parlait de la burka plus tôt, et justement celle-ci (mis à part le fait qu'elle est un crime envers la dignité des femmes, je précise) n'empêche pas les femmes de se faire violer... alors bon... voilà

Vous ne m'ôterez pas de l'idée qu'un violeur satisfait moins un désir sexuel qu'un désir morbide de domination.

Portrait de Flassssh
31/mars/2014 - 21h30
SnoopaSnoop a écrit :

T'as raison, ça n'est pas aux violeurs potentiels de se retenir, mais aux femme d'accepter cette condition: http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/download/file.php?id=2423

Elle est parlante.

 

Tu sais quoi ? Y a mieux. Les enfermer dans l'appartement/maison du mari advitam, comme ça le risque est nul.

 

Inversement, pose toi la question, au-delà de la version officielle... pourquoi la burka ? Sa raison d'être...

Et justement, pourquoi son "succès" ?

 

 

 

Je crois qu'on s'est très très mal compris

Portrait de smallye
31/mars/2014 - 20h35
Alb-a-tord a écrit :

Il est certain qu'une femme en burka a moins de "chance" d'être violée!

parce que les femmes afghanes ne sont jamais violées peut-être?  par leur mari imposé déjà mais aussi quand elles sortent dans la rue, genre pour aller chercher leurs enfants à l'ecole alors qu'elles doivent pas sortir pour pas exciter les males

 

Portrait de smallye
31/mars/2014 - 20h30
twentcent90 a écrit :

On va faire un peu de darwinisme. Tu sais ce que c'est que la testostérone ? Non puisque tu es une femme. C'est le traditionnel baratin féministe qu'on entend à longueur de journée et qui voudrait qu'un homme et une femme soit identiques et interchangeables. Nous avons fondamentalement un instinct de prédation. La majorité des hommes ont seulement un surmoi suffisament développé pour ne pas passer à l'acte, afin que tout le monde puisse vivre tranquilement en société.

les femmes aussi ont de la testostérone, pourtant peu violent les hommes

 

Portrait de Flassssh
31/mars/2014 - 14h52
twentcent90 a écrit :

On va faire un peu de darwinisme. Tu sais ce que c'est que la testostérone ? Non puisque tu es une femme. C'est le traditionnel baratin féministe qu'on entend à longueur de journée et qui voudrait qu'un homme et une femme soit identiques et interchangeables. Nous avons fondamentalement un instinct de prédation. La majorité des hommes ont seulement un surmoi suffisament développé pour ne pas passer à l'acte, afin que tout le monde puisse vivre tranquilement en société.

Vous avez raison

Le vrai problème soulevé dans ce sondage, c'est qu'apparemment la société (Brésilienne ici, en l'occurence, mais certainement pas que) aurait tendance à défendre l'agresseur en pensant que la victime l'aura plus ou moins cherché de part sa façon de s'habiller.

Si la majorité des hommes sont capables de se controler, alors c'est que ceux qui passent à l'acte ont un problème. Il faut juste arrêter de penser que les femmes le cherchent, et s'attarder sur le cas de ces hommes malades plutôt que de stigmatiser les victimes.

Portrait de Flassssh
31/mars/2014 - 13h09
xkktr21m a écrit :
Bah faut bien comprendre ce que j'écris car je nous défends plutôt quand je parle de pulsions et d'animalité !

Au temps pour moi...

Ceci dit, je ne pense pas que les pulsions des violeurs soient déclanchées par telle ou telle tenue... Je pense plutôt qu'ils sortent de chez eux avec l'intention de violer, et qu'ils sautent sur la première qui passe et qu'ils arrivent à attraper, peu importe ce qu'elle porte.

C'est mon avis, mais qui sait ce qui se passe dans leur "tête"?

Portrait de Flassssh
31/mars/2014 - 12h43
Alb-a-tord a écrit :

Il est certain qu'une femme en burka a moins de "chance" d'être violée!

Si toutes les femmes du monde portaient la burka, combien vous pariez que les viols existeraient encore?

Portrait de Flassssh
31/mars/2014 - 12h33
xkktr21m a écrit :
Certains, voire certaines vont ricaner par rapport à vos propos, pourtant c'est la vérité ! Des mecs un peu faible d'esprit peuvent avoir des pulsions soudaines en voyant des femmes presque dénudées ! C'est comme ça, c'est animal...

En admettant que ce que vous dites est vrai, ce seraiT ENCORE ET TOUJOURS A 100 % la faute de l'agresseur... Ils n'ont qu'à se faire soigner s'ils ne peuvent pas se controler!

Portrait de Flassssh
31/mars/2014 - 12h31

Oui... mais pour ma part j'ai déjà entendu ce discours pas mal de fois, et pas au Brésil! Ici parfois, certains propos sont de même nature

Portrait de supermulo2
31/mars/2014 - 11h12

on avait vraiment , mais vraiment besoin de ce genre de news... 

Portrait de Capville
31/mars/2014 - 11h09
daum a écrit :

Personne ne mérite d'être violé mais il faut quand même  reconnaître que le port de vêtements provocants constitue un véritable "pousse au crime"

N'importe quoi... Faut pas demander aux unes de se controler si les autres en face n'en sont pas capables eux-mêmes. Moi quand je vois un bel homme, je le regarde, je ne me jette pas dessus.

Portrait de Capville
31/mars/2014 - 11h05

"des vêtements qui laissent voir leur corps" -> quel vêtement ne laisse pas deviner le corps des femmes ? Un pull roulé tout simple, ça laisse deviner la poitrine... Comme l'article le dit, ils sont bien paradoxaux ces brésiliens !