17/02/2014 08:00

"12 Years a Slave" a remporté le Bafta du meilleur film, à Londres, lors des récompenses britanniques du cinéma

12 Years a Slave, réalisé par le Britannique Steve McQueen, a remporté le Bafta du meilleur film, dimanche à Londres, lors des récompenses britanniques du cinéma.

Ce film, qui retrace l'histoire vraie de Solomon Northup, musicien noir de l'Etat de New York kidnappé en 1841 avant d'être vendu comme esclave, s'est imposé face au thriller intergalactique Gravity d'Alfonso Cuaron, American Bluff de David O. Russell, Capitaine Phillips de Paul Greengrass et Philomena de Stephen Frears.

Le thriller intergalactique d'Alfonso Cuaron, Gravity, a quant à lui remporté six trophées, dont celui du meilleur réalisateur, des meilleurs effets spéciaux et de la meilleure photo.

Du côté des actrices, l'Australienne Cate Blanchett a remporté le Bafta de la meilleure actrice pour son rôle dans Blue Jasmine, de Woody Allen.

Les chances françaises se sont envolées, La Vie d'Adèle, d'Abdellatif Kechiche n'ayant pu s'imposer face à La Grande Bellezza, de Paolo Sorrentino (Italie) pour le trophée du meilleur film en langue étrangère.

L'acteur britannique Will Poulter a également été préféré à Léa Seydoux et à la Kenyane Lupita Nyong'o (12 Years a Slave).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bozo972
17/février/2014 - 10h31

Avant de voir un film, je me renseigne sur la façon dont il a été financé et ce qui me dérange c'est qu'il ne soit pas une production indépendante : il est sous l'emprise de Majors et a alors subi des pressions pour être formaté idéologiquement et commercialement. Ses producteurs sont des blancs pour la plupart, dont Brad Pitt qui après le film de zombies mâtiné de relents sionistes( World War Z) mise avec pragmatisme sur l'esclavage. Il y a aussi parmi eux Arnon Milchan un ancien marchand d'armes, un type qui a rendu possible le massacre à grand échelle de noirs, ancien espion israélien, donateur de Benyamin Netanyahu et défenseur comme beaucoup de ses compatriotes de la politique de l'Afrique du sud au temps de l'Apartheid . Quant aux juifs, on peut donc comprendre pourquoi aucun représentant du gouvernement de l'état hébreu n'était présent lors des obsèques de Mandela.

Portrait de Reika76
17/février/2014 - 09h55

Très belle histoire mais bon sang le rythme est lent et horriblement chiant ! J'ai lutter pour ne pas me lever et sortir !

Portrait de GIGI
17/février/2014 - 09h10

Récompense bien méritée.

Portrait de célimène
17/février/2014 - 08h50
"12 years a slave" quand je suis sorti de la séance je me suis demandé comment l'homme peut être aussi cruelle. Toute cette torture, humiliation...je me suis caché les yeux à plusieurs reprises. heureusement que le monde à évoluer , a part quelques imbéciles qui n'ont pas encore compris que tout le monde à sa place dans cette société.