29/01/2014 12:30

La direction du groupe Centre France "ne peut tolérer" la séquestration de deux de ses dirigeants

La direction du groupe Centre France "ne peut tolérer la séquestration de deux de ses dirigeants à La République du Centre à Orléans", indique-t-elle dans un communiqué publié mercredi. Deux dirigeants du groupe Centre France/La Montagne sont "toujours séquestrés depuis mardi 18H00", par des salariés protestant contre les modalités d'un plan social, au siège de La République du Centre, à Saran (Loiret).

Il s'agit de Jérôme Rivière, directeur des ressources humaines du groupe, et Gilles Crémillieux, directeur général adjoint du quotidien, précise la direction du groupe basée à Clermont-Ferrand. "Les négociations entamées avec les délégués syndicaux ont permis d'importantes avancées", affirme la direction qui précise que "les discussions actuelles amènent à proposer aux salariés du Centre d'impression de La République du Centre, dont le salaire moyen annuel est de 39.000 euros, en moyenne l'équivalent de 2 ans et demi de salaires cumulés, sous forme d'indemnités et congés de reclassement".

"A cela s'ajoute un dispositif important d'aide au reclassement, tant interne qu'externe", ajoute la direction du groupe, qui "prendra toutes les mesures permettant d'assurer le bon fonctionnement du journal ainsi que la libre circulation et la sécurité des personnes". Les salariés, en grève depuis le 18 janvier, protestent contre le montant de la prime supra légale proposée par la direction dans le cadre d'un plan social prévoyant la fermeture du centre d'impression de Saran et la suppression de 78 postes.

En raison de ce mouvement de grève, le quotidien n'a pas paru depuis 11 jours, hormis son édition dominicale.

Ailleurs sur le web

Vos réactions