28/01/2014 10:17

Les journalistes frappés et insultés lors de la manifestation "Jour de colère" à Paris racontent...

Des journalistes ont été violemment pris à partie par de nombreux manifestants anti-Hollande dimanche, avec insultes, bousculades et coups, en particulier ceux du "Petit Journal" de Canal+ et de BFMTV, ont raconté plusieurs d'entre eux.

En début de manifestation, l'un des organisateurs, anonyme, a déclaré au micro: "les journalistes collabos, on n'en veut pas notamment +Le Petit Journal+ à qui nous réservons un accueil particulier".

"Dès le début de la manifestation, les gens ont eu beaucoup de propos anti-médias. Dès qu'ils voyaient un caméraman ou un photographe, ils étaient très agressifs, nous accusant d'être corrompus, vendus. C'était très violent, très tendu. On évitait d'être au milieu pour ne pas être une cible", a témoigné un pigiste.

"Ils étaient très virulents contre les journalistes, ils hurlaient des slogans, comme +journalistes collabos+, et si avec la plupart on pouvait discuter et désamorcer, il y avait une poignée de durs, avec vraiment de la haine, qui voulaient nous frapper", a raconté un journaliste d'i-Télé.

"Une équipe du +Petit Journal+ s'est fait entourer, bousculer, molester et poursuivre", a témoigné Brice Laemle, étudiant en journalisme à l'IFP (Institut français de presse), qui a filmé la scène sur son portable.

"On a vu un attroupement de gens qui étaient là pour casser du flic ou du journaliste. Ils ont insulté et jeté des pétards au pied d'une journaliste de LCI qui voulait faire un direct.

Puis après que les organisateurs ont demandé aux gens de se disperser, j'ai vu deux hommes avec des caméras qui se sont fait bousculer et entourer. Les gens criaient +cassez-vous Canal Plus+".

Ils se sont rués sur eux, les ont bousculés en essayant de leur arracher leurs caméras. Ils sont arrivés à s'extraire et ont couru, quatre ou cinq hommes les ont poursuivis. Il y avait même des insultes antisémites. J'ai su à la fin qu'ils étaient du +Petit Journal+".

"Une journaliste de BFM a pris un coup de pied dans le ventre et sa caméra a été endommagée", a expliqué Hervé Béroud, directeur de la rédaction de BFMTV.

"L'ambiance était épouvantable, des journalistes ont pris des coups de pied, etc. Nous avions pris des précautions, avec un camion satellite non siglé, et aussi des caméras et des micros non siglés. Nous avons pu faire des interviews, certains nous ont répondu tranquillement, mais une bonne partie étaient anti-politiques et anti-médias. Nous avons décidé de ne pas faire de duplex au milieu de la manifestation, ce qui aurait nécessité de s'installer et aurait fait de nous une cible rêvée pour ce genre d'individus."

"Les journalistes sont des cibles, surtout ceux des chaînes d'info en continu, qui font du direct, et encore plus BFMTV, le première chaîne d'info. Il nous faut faire attention, on l'apprend de plus en plus, comme on l'a vu pour les manifs pour le mariage pour tous, l'affaire Dieudonné ou pour la mort (du militant d'extrême gauche) Clément Méric", a-t-il conclu.

Le Petit Journal est devenu une cible des défenseurs de Dieudonné, depuis que son présentateur Yann Barthès a présenté ses excuses après qu'un spectateur de l'émission a fait une quenelle à répétition pendant l'émission.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de rosaline chacha
1/février/2014 - 12h15

Pauvres journalistes, eux qui sont tellement compétents et soucieux de la réputation d'autrui, toujours prêts à faire des rectifications en cours de JT pour expliquer qu'ils se sont trompés.

Portrait de Flivia44
31/janvier/2014 - 06h33
StarDust a écrit :

T'es un kikoolol toi

Rhoooo smiley

Portrait de Flivia44
31/janvier/2014 - 06h33

La co... n'a plus de limite ...

Portrait de jocahors
29/janvier/2014 - 15h08
nofan4 a écrit :

C'est beau ce que tu dis, j'ai failli verser ma larmichette! Il manquait juste un fond de musique mélo-dramatique derrière...

 

C'est marrant comment on parle de "moutons" pour désigner les gens qui ne suivent pas bêtement ce que la masse (media, politique...) leur dit de penser!

C'est l'inverse, par définition! On peut à la rigueur les qualifier de "brebis égarées", mais certainement pas de moutons!

 

Les moutons, dans cette histoire, c'est la majorité des "bien-pensants", qui se font entuber par le pouvoir, mais qui aiment ça et en réclament encore...

8)

Choisissez l'épithète qui vous convient, mais sachez que mouton ou brebis, c'est du pareil au même LOL. Chez les moutons, le mâle est un bélier, la femelle une brebis. L'union des deux donne naissance à des agneaux. Mais ça, il est bien entendu que les manifestants qui cassent du journaliste n'en sont pas.

Les Soral, Dieudonné et autres affidés sont les bergers de ce troupeau de suiveurs qui nous rebattent les oreilles avec des concepts antisémites éculés tout doit sortis de la fin du XIXème siècle et des théories du complot tout droit sortis d'Internet. Dans cette histoire, les pauvres gens qui regardent les vidéos de ces tristes sires, achètent leurs livres et assistent à leur spectacle sont aussi des vaches à lait qui remplissent les poches de leurs bergers en chef. Bref, moutons, brebis ou vaches, tout cela reste une affaire d'animaux ... domestiques.

Portrait de Litmanen
29/janvier/2014 - 14h56 - depuis l'application mobile

C'est le mêmes qui hurlaient " Sarkozy d'émission" ...ils ont l'air apaisés, comme dirait hollande... Ahhhh ça fait plaisir de voir une France heureuse et détendu . Le changement hummm, miam miam

Portrait de Greenday2013
29/janvier/2014 - 13h53
nofan4 a écrit :

Disons qu'il aurait été préférable de choisir une photo plus représentative de la réalité des faits.

C'est à dire que dans cette manifestation, il y avait des blancs, des noirs, des arabes, des femmes, des hommes, des jeunes, des moins jeunes...Donc...

 

Faut que je te fasse un dessin?

Pas la peine, les blancs, noirs, arabes, femmes et hommes... sont bien présents sur la photo.

 

GD

Portrait de nofan4
29/janvier/2014 - 13h19
Greenday2013 a écrit :

En raisonnant comme toi, on ne devrait jamais mettre de personne de couleur pour illustrer un article sur des violences ?

Que des blancs ?

 

Partir du principe que cette photo a été choisie pour illustrer l'article par qu'on y voit une personne de couleur, c'est déjà du racisme.

 

GD

Disons qu'il aurait été préférable de choisir une photo plus représentative de la réalité des faits.

C'est à dire que dans cette manifestation, il y avait des blancs, des noirs, des arabes, des femmes, des hommes, des jeunes, des moins jeunes...Donc...

 

Faut que je te fasse un dessin?

Portrait de Greenday2013
29/janvier/2014 - 13h08
nofan4 a écrit :

Ce qui est interessant, c'est le cadrage délibéremment choisi pour la photo d'illustration. Il y a manifestement des centaines, des milliers de personnes autour de cette photos, noires, blanches, arabes, hommes, femmes... mais on cadre volontairement un jeune mec arabe. Pourquoi?

En raisonnant comme toi, on ne devrait jamais mettre de personne de couleur pour illustrer un article sur des violences ?

Que des blancs ?

 

Partir du principe que cette photo a été choisie pour illustrer l'article par qu'on y voit une personne de couleur, c'est déjà du racisme.

 

GD

Portrait de nofan4
29/janvier/2014 - 12h11
oglagla a écrit :

Un seul mec ?

Investis dans des lunettes...

y'a une belle bande d'abrutis.

Je vois 2 jeunes filles souriantes sur la doite, je vois 3 drapeaux français, je vois des mecs blancs, noirs, arabes...

 

Une bande d'abrutis, dis tu? Sur quoi tu te bases, pour les juger ainsi? Parce que certains ont des capuches? Dois-je te rappeler qu'il faisait froid et qu'il pleuvait ce jour là?

 

Tu fais du délit de faciès, et c'est pas joli joli...

Portrait de nofan4
29/janvier/2014 - 11h51
panini-bolo a écrit :

elle est belle la photo ;)

Ce qui est interessant, c'est le cadrage délibéremment choisi pour la photo d'illustration. Il y a manifestement des centaines, des milliers de personnes autour de cette photos, noires, blanches, arabes, hommes, femmes... mais on cadre volontairement un jeune mec arabe. Pourquoi?

Portrait de nofan4
29/janvier/2014 - 11h47
jocahors a écrit :

Non, il n'y a aucun paradoxe: quand des individus frappent des journalistes, ils ne sont en aucun cas des défenseur de la démocratie. Ils la piétinent. Et puis épargnez-nous votre logorrhée sur un soit disant lobby; la paranoïa, ça se soigne.

"logorrhée", "paranoïa", "pietiner la démocratie"....

Toujous le même vocabulaire, qu'on copie/colle à l'infini à partir de la trame de vos maîtres (inconscient ou non)...j'adore, vous êtes tellement prévisibles!

 

En attendant, c'est pas parce que 3 connards ont mis une petite claque à un stagiaire journaliste, qu'il faut mettre tous les manifestants dans le même panier.

Portrait de nofan4
29/janvier/2014 - 11h41
jocahors a écrit :

On vous fait croire que la France n'est plus en République à la faveur de la campagne de désinformation orchestrée par les merdias d'extrême-droite et que vous ingurgitez et régurgitez comme un mouton. Mais elle l'est toujours et elle le restera. Depuis la fin du XIXème siècle, la vraie France en a connu des coups de boutoirs : le général Boulanger, les ligues des années 20, la rafle du Vel d'Hiv, le poujadisme, l'OAS sont autant de tentatives pour la mettre à mal...  Mais la République a résisté, elle est restée debout, une et indivisible.

C'est beau ce que tu dis, j'ai failli verser ma larmichette! Il manquait juste un fond de musique mélo-dramatique derrière...

 

C'est marrant comment on parle de "moutons" pour désigner les gens qui ne suivent pas bêtement ce que la masse (media, politique...) leur dit de penser!

C'est l'inverse, par définition! On peut à la rigueur les qualifier de "brebis égarées", mais certainement pas de moutons!

 

Les moutons, dans cette histoire, c'est la majorité des "bien-pensants", qui se font entuber par le pouvoir, mais qui aiment ça et en réclament encore...

smiley

Portrait de jocahors
29/janvier/2014 - 09h42
rose de lorraine2 a écrit :

Je rêve... on pense ce qu'on veut des journalistes mais comment défendre une foule de nazillon manipulée par des groupuscules fachos en tous genres, qui passent leur temps à véhiculer n'importe quoi sur les reseau sociaux, à répandre des rumeurs idiotes qui ont pour but d'abord de les exciter... Comment peut on trouver plus d'une demie seconde ce genre d'individus serieux et révolutionnaires ????? Vous êtes en colère ? Ok, mais réfléchissez pour quoi, pourquoi ? Hollande n'est pas responsable de votre désarroi merde ! Alors quoi ça fait 18 mois que ça pas ? Avant mai 2012 vous nagiez dans un bonheur extatique ? Pfff..... arrêtez de vous faire sucer le cerveau par les débiles d'extreme droite.

excellent !

Portrait de jocahors
29/janvier/2014 - 09h41
TobiasBeecher a écrit :

des manifestants antidémocrates? Ca ne serait pas un peu paradoxal ce que vous dites?

Vous le sortez de votre chapeau çà?

Vous parlez de journalistes? J'ai crois que vous avez confondu le mot "journaliste" avec "laquais du lobby sioniste". A bon entendeur.

Non, il n'y a aucun paradoxe: quand des individus frappent des journalistes, ils ne sont en aucun cas des défenseur de la démocratie. Ils la piétinent. Et puis épargnez-nous votre logorrhée sur un soit disant lobby; la paranoïa, ça se soigne.

Portrait de jocahors
29/janvier/2014 - 09h34
GÔchoDieAway a écrit :

 

Et ça ne sera pas le seul gauchiste à être surpris.

Nous ne sommes plus en république.

Donc nous allons nous employer patiemment à faire tomber les têtes qui nous oppriment.

Et ça se fera.

On vous fait croire que la France n'est plus en République à la faveur de la campagne de désinformation orchestrée par les merdias d'extrême-droite et que vous ingurgitez et régurgitez comme un mouton. Mais elle l'est toujours et elle le restera. Depuis la fin du XIXème siècle, la vraie France en a connu des coups de boutoirs : le général Boulanger, les ligues des années 20, la rafle du Vel d'Hiv, le poujadisme, l'OAS sont autant de tentatives pour la mettre à mal...  Mais la République a résisté, elle est restée debout, une et indivisible.

Portrait de dailledaille
29/janvier/2014 - 09h24
oglagla a écrit :

On sent vraiment l'intelligence au bout de leurs doigts...

:~

vous parler d'intelligence...mdr

Portrait de jocahors
28/janvier/2014 - 23h24
GÔchoDieAway a écrit :

Les vrais fachos sont ces médias collabos à la solde des gauchistes qui manipulent les masses grace à eux.

Je serai toujours aux coté de ceux qui leur poutreront la gueule. Et je suis ravi de voir que nous sommes nombreux à nous insurger contre ces enflures.   

Ne prenez pas vos désirs pour des réalités; vous n'êtes pas nombreux. Ce n'est pas parce que vous gueulez fort et que vous squattez les sites d'infos avec vos commentaires que vous êtes nombreux. Vous n'êtes qu'une minorité agissante manipulée par des groupuscules d'extrême droite. Et groupuscule ça rime avec minuscule. Et ridicule aussi (poutrer la gueule, LOL)

Portrait de dailledaille
28/janvier/2014 - 20h54
pl1lecul a écrit :
Les gens se dirigent vers le FN car, pardonnez mon langage, ils sont c.. comme des bi.. Si tu veux sanctionner la gauche ou la droite, tu votes pas ou tu votes blanc, mais tu te précipites pas ds le pire partie politique que la France puisse avoir... Vs croyez quoi? Que le FN va guérir notre pays? Il le gangrène depuis son existence...

Sa c'est la theorie.si 99% des gens vote blac ou vote pas c'est quand meme le guignol qui aurat le plus de voix qui serat president.le fn n'est qu'un instrument cree par tonton pour secher la droite de l'epoque.et la droite et la gauche ont bien plus gangrener la france que le fn...

Portrait de jocahors
28/janvier/2014 - 19h17

Après la chasse aux journalistes, la prochaine étape pour ces antidémocrates, c'est quoi ? Brûler des livres qui ne sont pas dans leur ligne de pensée ? Mettre une bombe dans un kiosque à journaux qui oserait vendre des magazines de "gauche" (pardon pour le gros mots, chers amis extrémistes) ? Foutre le feu à une rédaction? Il s'en trouverait quelques-uns, comme aujourd'hui, pour justifier l'injustifiable.

A lire les commentaires haineux qui applaudissent des deux mains le fait qu'on puisse insulter et frapper des journalistes, on se rend compte que la manipulation des esprits entreprise par l'extrême droite fonctionne malheureusement bien, que la désinformation véhiculée par les réseaux sociaux, blogs et autres vidéos en ligne touche sa cible.

La démocratie a-t-elle du mourron à se faire ? Pas vraiment, cette poignée d'excités, certes bien organisée pour faire parler d'elle, se monte le bourrichon toute seule. Un seul mot me vient pour conclure : affligeant.

Portrait de jojojo18
28/janvier/2014 - 18h42

Si en 2014, vous ne vous rendez pas compte que le pouvoir politique et médiatique pratique une propagande grossière pro-Union Européenne, pro-atlantiste, pro-mondialiste tout en étant ridiculeusement soumis aux élites sionistes, c'est que vous n'avez jamais lu ou écouté ceux qui tiennent un discours différent et critique.

Si vous n'avez pas envie ou le temps de vous cultiver alors abstenez vous de donner votre avis et même de voter parce que vous prennez le risque d'être ce qu'on appele des "idiots utiles" , "des moutons", des crétins.

Ecoutez tous les avis, vérifiez les sources, puis pensez par vous même.

Portrait de Imanol
28/janvier/2014 - 18h23

On récolte ce que l'on sème.

Portrait de nina83
28/janvier/2014 - 16h41

Evidemment je suis contre tout acte de violence, mais par contre, je trouve aussi que les journalistes ne font pas du tout leur boulot : ils peopolisent plutôt que d'informer, on ne nous parle jamais des sujets brûlants comme le chômage, la faim et les sdf dans notre pays, la pauvreté qui s'accélère, les suicides qui se multiplient.... quand le gouvernement était de droite, on nous parlait de tous ces sujets, maintenant plus du tout.... c'est très étrange, et qu'ils se fassent traiter de collabos ne m'étonne guère.

 

Portrait de jocahors
28/janvier/2014 - 16h28
nidindonout a écrit :
Les journalistes ne sont que des caisses de résonance du parti au pouvoir, qu'il soit de droite comme de gauche ! Ils sont aussi et surtout les fidèles toutous de leurs maîtres ! En France, les journalistes ne se respectent pas ou si peu, c'est pour cette raison que que nos gouvernants successifs les terrorisent et les forcent à s’autocensurer ! Bien sûr, ils donnent l'impression d'être libres et même frondeurs quand il s'agit de pérorer mais face à certains sujets tabous, ils sont tétanisés et s'auto-baîllonnent : c'est le consensus mou  Ce n'est pas pour rien que selon Reporters Sans Frontières, concernant la liberté d'expression, la France est au 37è rang, derrière le Ghana, le Costa, La Jamaïque, l'Uruguay, etc. ! Il n'y a qu'à les voir le jour de la conférence de presse de Hollande, ils osaient à peine lui poser des questions sur ses frasques ! Par la suite, presque tous ont dit que ces frasques sont du domaine privé, et que cela ne nous regarde pas ! Eh ben voyons ! Ils ont également beaucoup critiqué Closer mais cela ne les a empêché de surfer sur la vague sulfureuse pour faire de l'audience ou pour vendre les copies  ! Cela fait cinq décennies que la gôôôche et ses alliés brandissent l’épouvantail « droite extrême » pour nous culpabiliser, pour nous terroriser pour nous niquer bien profond ! Cela leur permet d'affaiblir la droite et d'accéder ou de garder le pouvoir ! En général, les journalistes sont leurs caisses de résonance, et parfois (comme depuis deux jours) ils font même de la surenchère et du zèle ! Le peuple en a assez de recevoir des leçons de moral car IL A LE DROIT DE SE REVOLTER, et de descendre dans les rues ! Surtout face à des gouvernants tels que Hollande et Sarkozy, des mercenaires missionnés pour lesquels les intérêts de la France passent loin derrière de ceux d'autres pays ! Bizarre car quand les Ukrainiens ou les Arabes descendent dans les rues, nos journalistes et nos dignitaires du régime parlent de révolution, mais quand ce sont les Français, surtout de droite qui descendent dans les rues, alors là, ce sont des nazis qui débarquent sur la place de l’Étoile ! Il faut que les politiques et les journalistes sachent que de plus en plus de Français en ont assez d'être manipulés et s'il n'y avait que quelques dizaines de milliers qui ont manifesté dimanche, des millions d'autres les soutiennent ! Journalistes aux ordres et politiques véreux, votre propagande anti « droite extrême » et vos mises en garde débiles pour nous faire peur, pour nous culpabiliser et pour nous niquer, ils nous font désormais rigoler et ils nous ferons de plus en plus rigoler ! On n'en a rien à foutre de la droite et de la droite extrême et on n'en a surtout rien à foutre mais rien à foutre de la gauche et de la gauche extrême, alors foutez nous la paix avec vos quenelles, vos heures sombres, vos jérémiades et vos tentatives d'intimidation ! Désormais on veut penser par nous mêmes et être maîtres de nos destins ! En fait, c'est la Reconquista après des décennies et décennies de terreur intellectuelle et de soumission aveugle !

Une remarque: dans le classement de reporters sans frontière, la France est effectivement 37ème (sur 179 nations) avec une note de 21,6/100 (plus le chiffre est bas, meilleur est le classement). Mais s'il vous plait, ne vous en servez pas pour défendre vos arguments haineux. Car ce classement n'a rien à voir avec le fait de poser ou non des questions sur la vie privée d'un élu. Cela va bien au-delà. Cela concerne la protection des sources par exemple, avec un texte législatif attendu pour renforcer leur protection. Cela prend aussi en compte des événements survenus comme dimanche dernier, où des journalistes ont été mollestés. Ainsi, le rapport 2013 de RSF stigmatise la chute de la Grèce (84ème, -14) car "c’est dans un environnement difficile, tant socialement et professionnellement, que les journalistes doivent travailler. Ils sont exposés à la vindicte populaire et à la violence des mouvances extrémistes et des forces de police". Conclusion : continuez à encourager la chasse aux journalistes, et vous verrez que la France dégringolera encore plus bas dans le classement de RSF. Ce qui vous arrangera bien pour en rajouter sur le couplet "la liberté d'expression n'existe pas en France, regardez le classement de RSF".

Portrait de nidindonout
28/janvier/2014 - 16h08
Les journalistes ne sont que des caisses de résonance du parti au pouvoir, qu'il soit de droite comme de gauche ! Ils sont aussi et surtout les fidèles toutous de leurs maîtres ! En France, les journalistes ne se respectent pas ou si peu, c'est pour cette raison que que nos gouvernants successifs les terrorisent et les forcent à s’autocensurer ! Bien sûr, ils donnent l'impression d'être libres et même frondeurs quand il s'agit de pérorer mais face à certains sujets tabous, ils sont tétanisés et s'auto-baîllonnent : c'est le consensus mou  Ce n'est pas pour rien que selon Reporters Sans Frontières, concernant la liberté d'expression, la France est au 37è rang, derrière le Ghana, le Costa, La Jamaïque, l'Uruguay, etc. ! Il n'y a qu'à les voir le jour de la conférence de presse de Hollande, ils osaient à peine lui poser des questions sur ses frasques ! Par la suite, presque tous ont dit que ces frasques sont du domaine privé, et que cela ne nous regarde pas ! Eh ben voyons ! Ils ont également beaucoup critiqué Closer mais cela ne les a empêché de surfer sur la vague sulfureuse pour faire de l'audience ou pour vendre les copies  ! Cela fait cinq décennies que la gôôôche et ses alliés brandissent l’épouvantail « droite extrême » pour nous culpabiliser, pour nous terroriser pour nous niquer bien profond ! Cela leur permet d'affaiblir la droite et d'accéder ou de garder le pouvoir ! En général, les journalistes sont leurs caisses de résonance, et parfois (comme depuis deux jours) ils font même de la surenchère et du zèle ! Le peuple en a assez de recevoir des leçons de moral car IL A LE DROIT DE SE REVOLTER, et de descendre dans les rues ! Surtout face à des gouvernants tels que Hollande et Sarkozy, des mercenaires missionnés pour lesquels les intérêts de la France passent loin derrière de ceux d'autres pays ! Bizarre car quand les Ukrainiens ou les Arabes descendent dans les rues, nos journalistes et nos dignitaires du régime parlent de révolution, mais quand ce sont les Français, surtout de droite qui descendent dans les rues, alors là, ce sont des nazis qui débarquent sur la place de l’Étoile ! Il faut que les politiques et les journalistes sachent que de plus en plus de Français en ont assez d'être manipulés et s'il n'y avait que quelques dizaines de milliers qui ont manifesté dimanche, des millions d'autres les soutiennent ! Journalistes aux ordres et politiques véreux, votre propagande anti « droite extrême » et vos mises en garde débiles pour nous faire peur, pour nous culpabiliser et pour nous niquer, ils nous font désormais rigoler et ils nous ferons de plus en plus rigoler ! On n'en a rien à foutre de la droite et de la droite extrême et on n'en a surtout rien à foutre mais rien à foutre de la gauche et de la gauche extrême, alors foutez nous la paix avec vos quenelles, vos heures sombres, vos jérémiades et vos tentatives d'intimidation ! Désormais on veut penser par nous mêmes et être maîtres de nos destins ! En fait, c'est la Reconquista après des décennies et décennies de terreur intellectuelle et de soumission aveugle !
Portrait de Gorge Fraîche
28/janvier/2014 - 15h54
twentcent90 a écrit :

80% des journalistes sont de gauche (sondage 2002), le gouvernement est de gauche, donc les médias sont collabos, point barre. 

Comme dirait la mère Denis : « C'est ben vrai ça ! »

Portrait de jocahors
28/janvier/2014 - 15h28
mystermael a écrit :

ce que j'aime chez vous c'est votre coté extremiste. Vous evitez les discutions sur le gouvernement actuel mais par contre vous n'hesitez pas à traitez qqn de membre FN comme si c'était une tare (democratie ou non?) vous me metiez dans un partie extremiste avec du dégout. Vous etes sur que vous vous voulez pas imposer votre opinion et c'est tout (estremiste)? mais ce mot semble important pour vous. etre en desaccord et manisfester c'est donc etre extremiste? en ce qui me concerne personne ne m'a apporté la preuve que les manifestant l'étaient. 

Je ne conteste à personne le droit de manifester, de pétitionner, de commenter. Mais quand on le fait avec des slogans antisémites, homophobes et intolérant du style "La France aux Français », « CRS, milice des juifs", alors il n'y a aucun doute que ces gens sont des extrémistes qui dégradent les valeurs de la France. Que leurs slogans ne vous choquent pas, que leurs quenelles à répétition ne vous suffisent pas, c'est votre droit. Mais ne m'interdisez pas de les nommer comme ils sont : des antidémocrates. Quant au débat, il ne porte pas sur le gouvernement, mais sur la négation de la liberté de la presse à travers la violence utilisée contre des journalistes dans l'exercice de leurs fonctions.

Portrait de mystermael
28/janvier/2014 - 14h49
jocahors a écrit :

Du temps de Sarkozy, aux dires de beaucoup "les" journalistes étaient à droite. Du temps de Hollande, "ils" sont à gauche. La vérité est sans doute entre les deux. "Les" journalistes ne sont ni de gauche ni de droite; ils sont journalistes, rapportent des faits et les mettent en perspective. Ils nomment un chat, un chat et un extrémiste, un extrémiste.

ce que j'aime chez vous c'est votre coté extremiste. Vous evitez les discutions sur le gouvernement actuel mais par contre vous n'hesitez pas à traitez qqn de membre FN comme si c'était une tare (democratie ou non?) vous me metiez dans un partie extremiste avec du dégout. Vous etes sur que vous vous voulez pas imposer votre opinion et c'est tout (estremiste)? mais ce mot semble important pour vous. etre en desaccord et manisfester c'est donc etre extremiste? en ce qui me concerne personne ne m'a apporté la preuve que les manifestant l'étaient. 

Portrait de Mado75
28/janvier/2014 - 14h46
oglagla a écrit :

Vous avez pensé à rejoindre Bourges dans sa pseudo greve de la faim ?

Je pense que vous etes mure.

 

Je vous remercie pour cette invite, toutefois vous ne savez pas répondre aux questions précises posées. les moutons bêlent en troupeau idiot droit vers la falaise.. Vous avez disparu

Portrait de nofan4
28/janvier/2014 - 14h37
jocahors a écrit :

Bien entendu, des journalistes amateurs sont bien plus libres que des pros pour propager n'importe quelle fause info ou monter en exergue une intox. Puisqu'ils n'ont pas de patron, ils n'ont effectivement aucun compte à rendre quand ils exercent un boulot qui n'est pas le leur, non ?

Vous pouvez aussi le prendre dans ce sens là. Le problème du verre à moitié vide ou à moitié plein.

Quoi qu'il en soit, on en revient au même: les infos fournies par des journalistes professionnels ou amateurs ne doivent pas toujours être pris pour argent comptant.. et le mieux est de croiser les infos données par les journalistes "mainstream", qui souvent ne font que répéter les dépêches AFP, avec les infos données par d'autres courants de distribution.

 

Portrait de mystermael
28/janvier/2014 - 14h36
jocahors a écrit :

Remettre en doute l'importance démocratique de la presse laisse présager un penchant liberticide. Si j'ai mal interprété votre question préalable, je m'en excuse. Quant à ceux qui frappent et insultent des journalistes, nous savons tous dans quel camp ils se trouvent : celui de l'intolérance. Et ce n'est pas tenir un discours extrémiste que de le clamer.

la il ne sagit pas de remettre en doute la liberté de la presse ni le caractère démocrate mais plutot la neutralité des discours tenus par cette presse... et d'autant plus quand des montages vidéo sont réalisé. Souvenez de TF1 et des hués décalés. Cette fois c'était en défaveur de monsieur Hollande , mais il arrive aussi que se soit dans l'autre cas. La presse n'est pas franchement neutre et libre lorsque l'on sait que cet été déjà le gouvernement faisait pression pour ne pas publier les excentricités de notre président.... La sérénité peut etre mais à conditition de respecter le chef. Et en ce moment le chef n'inverse pas la courbe du chomage comme "promis", a employé Cahuzac (je vais revenir sur le sujet), trompe sa femme, à fait fuir les riches et du coup un gros trou dans la "récolte" d'impôts (vivement notre prochain versement) et j'en passe...

De plus, classer les gens dans des cases sous pretexte qu'ils sont contre ceci ou pour cela semble bien l'objectif du gouvernement afin d'empécher tout effet boule de neige.

Le problème c'est que cela divise aussi enormement les gens et les monte les uns contre les autres... et entraine la haine et autre phénomène plus méchant...

j'attend de voir les chiffres de la délinquence pour vraiment comprendre ou nous en sommes.