18/11/2013 16:41

La 153e vente aux enchères des Hospices de Beaune a atteint un record avec 6,3 millions d'euros récoltés

La 153e vente aux enchères des Hospices de Beaune dimanche a atteint un record avec un total de 6,3 millions d'euros récoltés, a annoncé la maison de ventes Christie's.

La vente des 443 pièces (des tonneaux de 228 litres) de 43 cuvées (Corton, Bâtard-Montrachet, Mazis-Chambertin, Pommard, Pouilly-Fuissé, Echezeaux, Meursault, Beaune 1er cru...) a représenté 6.168.122 euros (frais inclus). La pièce du président, un fût de 456 litres de Meursault-Genevrières 1er cru, a été adjugée 131.000 euros.

Le prix moyen pour une pièce a augmenté de 26,6%, soit 13.013 euros contre 10.278 euros en 2012, a précisé Christie's dans un communiqué.

Les prix des vins blancs ont enregistré une progression de 20%, tandis que ceux des rouges ont grimpé de 28%.

"Nous sommes très heureux avec cet exceptionnel résultat qui a établi un nouveau record pour la vente de charité des vins des Hospices de Beaune. Malgré la plus modeste récolte depuis 30 ans, les enchérisseurs de Christie's de plus de 21 pays se sont affrontés avec vigueur sur ces 43 cuvées pour établir cette réussite historique", a indiqué le directeur du département vins chez Christie’s Paris, Michael Ganne.

Cette année, 443 pièces étaient proposées à la vente, contre 518 l'an dernier, en raison d'une faible production liée aux aléas climatiques.

Pour la première fois, c'est une acheteuse chinoise, une femme d'affaires propriétaire d'une chaîne de magasins, de mines de jade et de plantations de thé, qui a remporté la pièce de charité, vendue sous le marteau de la comédienne Clotilde Courau au profit des associations Petits Princes et Papillons blancs.

En 2012, lors de la précédente vente des Hospices de Beaune, Christie's avait déjà affiché des enchères record avec un résultat total de 5,9 millions d'euros.

Le domaine des Hospices de Beaune, qui s'étend sur environ 61 hectares, s'est constitué au fil des siècles grâce à des donations. 85% des vignes du domaine sont classées en premier cru et grand cru.

Les fonds récoltés lors de la vente de ses vins sont destinés à l'institution hospitalière des Hospices de Beaune fondée par Nicolas Rolin, chancelier du duc de Bourgogne au XVe siècle qui créa le premier hôtel-dieu devenu centre hospitalier.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nappy75
18/novembre/2013 - 17h07
piero of marseille a écrit :

tout ce pognon pour un vulgaire jus de raisin.

Tu t'habilles sans doute chez H&M car ce n'est que du vulgaire tissu? 

Tu roules en 2CV de 400 000km car ce n'est qu'une vulgaire voiture?

Tu regardes l'heure sur une flic-flac, car ce n'est qu'une vulgaire montre?

 

Je dis ça tout en etant pas forcement amateur de vin, mais comme c'est etrange, contre-productif, et pas tres intelligent de critiquer ce dont on ne connait absolument rien.

Portrait de pitchouli
18/novembre/2013 - 16h48

une hausse faramineuse sur les blancs et les rouges par contre une pièce de charité qui devrait mobiliser les foules vendue à un prix dérisoire .... Une vente très décevante