16/09/2013 09:53

François Fillon "ne votera jamais" pour le FN, selon François Baroin

L'ancien ministre UMP, François Baroin, proche de François Fillon, a défendu dimanche l'ex Premier ministre, en affirmant que ce dernier ne "voterait jamais pour le Front national".

"Je l'ai eu au téléphone, j'ai regardé ses discours, je connais ses engagements et je ne lui chercherais strictement aucune querelle sur ce sujet", a déclaré M. Baroin, invité du "Grand jury" RTL/LCI/LeFigaro.

L'ancien ministre de l’Économie était interrogé sur les propos de M. Fillon selon lesquels il conseillerait, aux municipales, en cas de duel FN/PS, de voter pour le "moins sectaire". L'ancien Premier ministre a en outre rejeté le "ni, ni" (ni FN, ni PS, la ligne de l'UMP) et le "front républicain (vote pour le candidat non FN).

François Baroin a fait valoir que François Fillon "n'avait jamais dit qu'il appellerait à voter Front national". "Il ne votera jamais Front national, c'est un gaulliste social, c'est donc un adversaire déterminé de l'extrême droite, puisque l'extrême droite et le Front national, dans l'histoire depuis 40 ans, est l'adversaire le plus farouche des gaullistes que nous sommes".

"Je sais, a-t-il insisté, qu'il ne votera jamais pour quelqu'un du Front national et qu'il sera de tous les combats contre l'extrême droite et le Front national".

M. Baroin a fait valoir que "Jacques Chirac, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Philippe Séguin, François Fillon" avaient été parmi ceux qui avaient "fait rempart au Front national". "Nous avons construit l'UMP en réponse politique à la poussée de l'extrême droite".

Affirmant que l'UMP combattait "toutes les extrêmes" droite et gauche, il a fait valoir qu'il "n'oubliait pas que la Parti socialiste avait appelé à voter Jacques Chirac" en 2002 après l'élimination au premier tour du candidat PS Lionel Jospin. "On ne pourra donc jamais mettre sur le même pied le Parti socialiste d'une part et le Front national d'autre part".

M. Baroin a toutefois concédé que "le sectarisme n'était pas le critère le plus pertinent".

Il a en outre défendu François Fillon dans sa volonté de parler aux électeurs du FN, en rappelant que durant la campagne présidentielle, François Hollande avait lui aussi dit vouloir parler à ces électeurs.

De son côté, l'ex-ministre Bruno Le Maire a vivement critiqué dimanche le revirement de François Fillon vis-à-vis du Front national, assurant que lui-même ne voterait "jamais" pour le parti d'extrême droite, qu'il juge étranger à "l'histoire" de son parti.

Henri Guaino, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy et député UMP des Yvelines, a condamné le revirement de François Fillon, jugeant que l'ex-Premier ministre avait "ouvert une brèche politiquement et moralement condamnable" en voulant faire "un coup".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
19/septembre/2013 - 07h34
Ziguinchor a écrit :

Il est certain que Baroin, Raffarin, Pecresse n'ont rien à voir avec l'extreme droite. Dans l'absolu, je pense que Fillon est un républicain de droite et que ses idées ne peuvent se confondre avec celles du FN. 

Il a fait cette déclaration par pur calcul politique... c'est un peu triste. Il espère gagner quelques voix, mais il perd de sa droiture morale.

 

Quand à copé no comment 

Portrait de Koro
19/septembre/2013 - 07h33

Il ne peu pas dire lui même !!!

Portrait de Razyiel
17/septembre/2013 - 03h40 - depuis l'application mobile
mony a écrit :

de quelle droiture morale parlez-vous ? du RPR QUI EN 1981 A DEMANDE DE VOTER MITERRAND? J'ai déchiré ma carte RPR à la réception de la lettre de M. Chirac,  je persiste à dire que tous ces "vieux" politicards de l'UMP veulent surtout protéger leur prérogative ils ne soucient pas de la France et des Français mais surtout de leurs privilèges alors qu'ils arrêtent de critiquer l'extr^me droite qui n'est pas plus extrême qu'eux c'est la droite, point barre. Ils ne sont pas propriétaires des voix des Français qui ont prouvé par le vote de F. Hollande  que les Français en avaient ras le bol d'être pris pour des cons par leur propre parti politique L U M P

Union Majoritaire des PROFITEURS

 

alors que tous ces ténors de la "dite" droite arrêtent de donner des leçons de morale

Exactement très très bien dit !!

Portrait de mike62
16/septembre/2013 - 11h34

smileyon comprend rien dans se parti de dingue