09/09/2013 16:09

Morandini Zap: Un ancien agent secret, abandonné par la France, passe onze ans en prison

Alors que mercredi sort dans les salles françaises "Gibraltar" avec Gilles Lellouche et Tahar Rahim, le magazine de M6 "66 minutes" s'est intéressé à la véritable histoire du héros du film, Marc Fiévet, un agent secret français.

En février 1994, son bateau quitte la Colombie avec, à son bord, 10 tonnes de cocaïne pour la Corse. Au large du Canada, son cargo est intercepté par les autorités. Marc Fiévet, qui séjourne alors en Espagne, est très vite désigné comme le responsable du réseau. Six mois plus tard, il sera arrêté puis extradé au Canada où il est emprisonné en attente d'un jugement.

Dans sa cellule, des membres des autorités françaises lui demandent de plaider coupable. "Tu ne dis rien ! Tu demandes ton transfert et on te ramène en France. Et là, on aura les moyens d'arranger ton affaire" m'a-t-on dit" explique-t-il.

La justice canadienne le condamne à la prison à perpétuité. C'est le début d'un calvaire pour Marc Fiévet qui affirme avoir été lâché par les autorités françaises. Marc Fiévet sera libéré en conditionnelle par la justice française en mai 2005.

Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
19/septembre/2013 - 04h49
Mr Nobody a écrit :

Les risques du métier .

Comme dans "Mission impossible"

"Si vous ou l'un de vos agents était capturé ou tué, le Département d'État nierait avoir eu connaissance de vos agissements"

On a trop vu cette série smiley

Portrait de Flivia44
19/septembre/2013 - 04h48
Soso87 a écrit :

Une bonne série d'ailleurs

Je confirme

Portrait de Flivia44
19/septembre/2013 - 04h48

C'est Rober Hu avec sa petite barbichette smiley

Portrait de benzi
9/septembre/2013 - 19h52

Plusieurs interrogations :

- la route déjà : passer par le Canada pour ramener de la cocaïne entre l'Amérique du Sud et ... la Corse, n'est pas logique, même pour un trafiquant.

- Stocker 10 tonnes de cocaïne en Corse me paraît idiot pour une organisation

- revendre une telle quantité sur cette île... non crédible

- il aurait donc été aviseur, ok, mais qu'est qui nous dit que parfois il se la jouait pas perso, c'est  àdire que pour couvrir ses agissements, il balançait sur les ptits copains, se pensant alors protéger ?

 

Je ne connais pas l'histoire, mais je prends pour habitude de ne pas prendre comptant les déclarations d'un inconnu

Portrait de Percevale777
9/septembre/2013 - 17h43

Allicinant le reportage d'hier. agent secret ou aviseur c'est pas juste ce que vous avez subit, et personne n'aimerait vivre cela.

Comme vous l'avez si bien dit vous même, ne lachez pas, poursuivez l'etat jusqu'à ce que justice vous soit rendue.Car on vous a volé onze bonnes années de votre vie.

Ne lachez rien du tout.

 

Portrait de Mr Nobody
9/septembre/2013 - 16h41

Les risques du métier .

Comme dans "Mission impossible"

"Si vous ou l'un de vos agents était capturé ou tué, le Département d'État nierait avoir eu connaissance de vos agissements"

Portrait de Dominnic
9/septembre/2013 - 16h25

la question se pose en effet !

Puisqu'il séjournait alors en Espagne, on ne peut même pas dire ::

"oups, il avait embarqué à bord de ce bateau sans savoir que ce dernier servait à des trafiquants".

 

Alors, comment les policiers ont-ils pu remonter jusqu'à lui ????

 

Au lieu d'être un agent secret, ne serait-il pas en fait un mercenaire ? Ce qui correspondrait davantage avec l'histoire "son paquebot"...