09/09/2013 09:32

En France, plus de la moitié des cadres parlent mal l'Anglais selon une étude publiée aujourd'hui

En France, plus de la moitié des cadres se disent préoccupés par leur niveau en anglais.

Il y voient un frein à l'embauche ou à l'évolution de carrière, la langue de Shakespeare étant devenu un outil de travail incontournable.

En anglais, près de la moitié des cadres estiment avoir un niveau débutant ou intermédiaire, selon une enquête de Cadre emploi et de l'organisme de formation 1to1 English.

Ils ne sont que 16% à estimer parler un anglais courant.

Lors des entretiens d'embauche, plus de six cadres sur dix rapportent également avoir dû s'exprimer en anglais, mais l'immense majorité ne se sent pas assez préparée pour soutenir un entretien dans cette langue.

L'étude a été réalisée du 18 au 21 juin par le biais de questionnaires auto-administrés en ligne auprès d'un échantillon de 3.896 personnes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de aston44
9/septembre/2013 - 22h27
TCHIN a écrit :

Et cela restera vrai tant qu'on n'accordera pas plus de place aux langues vivantes dans l'enseignement.

Avec 3 heures par semaine au collège, c'est loin d'être gagné ! Rien en maternelle ni au primaire, alors que nos enfants sont de vraies éponges a savoir...... mais comme l éducation nationale est en en train de devenir une garderie a gosses mal ( pas ?) Élevés , pas d amélioration en perspective 

Portrait de Flivia44
9/septembre/2013 - 10h56

La flemme d'apprendre l'Anglais smiley

Portrait de sw13
9/septembre/2013 - 10h52
Que les anglais parle Français qu'on rigole
Portrait de Papy Pervers
9/septembre/2013 - 10h17

C'est pas avec l'éducation nationale qu'on apprend l'anglais oral vu qu'on ne fait que de la grammaire (du moins de mon temps pendant les 90's), il faut donc avoir du temps pour l'apprendre tout seul.