02/09/2013 11:31

Les Français peuvent saisir directement en ligne dès aujourd'hui la "police des polices"

Les Français pourront, dès lundi, saisir directement en ligne la "police des polices" en cas d'abus ou de dérapages dans le cadre d'une réforme de ce service d'inspection voulue par Manuel Valls pour rapprocher notamment police et population.

La réforme, annoncée début 2013 par le ministre de l'Intérieur, vise à "réorganiser" l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), compétente en province et en grande banlieue parisienne, et l'Inspection générale des services (IGS), dont le ressort est celui de la capitale et de sa proche banlieue, avait expliqué en juin leur "patronne" Marie-France Monéger.

L'IGS deviendra une délégation de l'IGPN qui va en créer de nouvelles à Rennes, Lille, Metz ainsi qu'une antenne à Nice outre ses trois implantations actuelles à Marseille, Lyon et Bordeaux, son siège étant à Paris place Beauvau.

Le principal point de cette réforme de la police traquant ripoux et auteurs de bavures est la possibilité offerte aux particuliers de saisir en ligne, de manière non anonyme, ses services en cas de contestation ou de dérapage des forces de police.

"Il ne s'agit pas de stigmatiser les policiers", selon Mme Monéger en réponse à certaines critiques de leurs syndicats. "Cette plateforme" internet n'aura pas vocation à recueillir les "faits les plus graves" mais à "mieux organiser les signalements". "C'est aussi un moyen de savoir ce que les usagers ne supportent pas de et dans leur police", avait-elle fait valoir.

Les inspections reçoivent déjà quelque 2.300 signalements chaque année, mais jusqu'ici seule l'IGS pouvait être saisie directement par des particuliers.

L'IGPN va également, dans le cadre de la réforme, "s'ouvrir" à des "observateurs extérieurs", une autre nouveauté. Un comité d'orientation sera ainsi composé pour moitié de policiers et pour l'autre d'un avocat, d'un journaliste, d'élus ou du Défenseur des droits avec qui les inspections sont déjà en relation.

Manuel Valls avait lui-même lancé très tôt ce chantier qui lui tient à coeur. Il s'agissait, outre l'axe de la déontologie des forces de police, de les "rapprocher de la population". Et aussi tourner une page noire de l'IGS, soupçonnée d'avoir truqué une enquête sur des fonctionnaires marqués à gauche dans la période de la présidentielle et des législatives de 2007.

Le ministre ouvre lundi matin, à Paris, un séminaire de lancement de la nouvelle "police des polices". Elle change également de logo et son architecture a été actée par un décret et un arrêté publiés vendredi au Journal officiel.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
5/septembre/2013 - 11h06
kimbombi a écrit :

la police française est raciste!!  y a trop d'abus

Tu te sens bien smiley

Portrait de Koro
5/septembre/2013 - 11h05

A quoi bon ils ne font pas leur boulot !!!

Portrait de Razyiel
3/septembre/2013 - 08h42 - depuis l'application mobile
JobiJoba a écrit :

Eh bé ... Ca va être un beau bordel. Et encore un joli terreau mis à disposition de la racaille pour emmerder la République ! Un bon truc de gauchos, quoi ... Une mine à conneries, comme d'hab.

Et a part gauchos vous avez des arguments constructif sinon ? Lool

Portrait de sylvana13
2/septembre/2013 - 16h32 - depuis l'application mobile

Les policiers en ont assez! Après des mois d'enquête on relâche ou on
Libère les délinquants !
À quand une loi pour les pauvres victimes ? Elles sont totalement oubliées !
Nous honnêtes citoyens nous n'oublierons pas !
VOTEZ

Portrait de ARTISAN3
2/septembre/2013 - 15h05

Bj,  Et pourquoi les mauvais policiers qui nuisent justement à la corporation ne serait-ils pas punissables? Les lois sont pour TOUS et les abus existent. Je vous invite à aller sur le site Clap33, pour vous rendre compte que croire qu'il n'y a que les malfrats qui subissent l'abus d'autorité n'est pas la réalité. Vous comprendrez surement le jour où vous serrez la cible. Vous le citoyen lambda qui n'a jamais rien fait de répréhensible.Le souci est que la plupart sont trop jeune et pas assez formés. D'ailleurs les problèmes viennent souvent des gardiens et non pas des OPJ. Je suis très satisfaite de ce site.

Portrait de Djo1
2/septembre/2013 - 12h50

Dans la police (comme partout), il y a des abus. C'est normal d'offrir aux gens une possibilité de s'en défendre. Leur donner toute liberté sans aucune possibilité de se plaindre, c'est ca qui serait scandaleux. 

 

La police nous surveille, il faut bien que quelqu'un surveille la police.

 

 

 

Portrait de mike62
2/septembre/2013 - 12h15

smiley sa vas dans le bon sens sa evitera a certain policier de faire du zele

Portrait de Il faut garder le Cap
2/septembre/2013 - 12h00

Une nouvelle réforme pour démotiver encore plus la Police. Déjà que les délinquants viennent les narguer à chaque fois qu'ils sont relâchés par la "Justice" complaisante. smiley

Portrait de Lucidia
2/septembre/2013 - 11h54

Les gens vont se faire justice eux-mêmes et les journalistes se demanderont pourquoi...........

Personne ne se plaint de la Police même quand on est arrêté pour excès de vitesse par exemple, s'en plaignent cexu qui ne respectent pas les Forces de l'Ordre.......

Enfin l'idéologie gauchiste des annes 80 qu a conduit au tutoiement des Policiers avec les "jeunes" doit cesser, la Police n'a pas à donner l'illusion d'être copine, elle est payée par les citoyens pour assurer la sécurité.