27/07/2013 12:53

Syrie: Un photographe franco-américain enlevé fin avril a été libéré

Le photographe franco-américain Jonathan Alpeyrie a été enlevé fin avril par une "milice" en Syrie où il a passé 81 jours en captivité avant d'être libéré, a indiqué ce matin son agence Polaris images, dont le siège est à New York.
Jonathan Alpeyrie était arrivé mercredi à Paris, selon le ministère français des Affaires étrangères qui n'avait pas souhaité divulguer de détails sur les circonstances de son enlèvement et sur les conditions de sa libération .
Selon Polaris images, le photographe s'est rendu en avril dans la région de Yabroud, au nord de Damas, où "il couvrait depuis dix jours les bombardements des villages de la région par l'aviation et l'artillerie" de l'armée de Bachar el-Assad. "Il a été enlevé le 29 avril par une milice syrienne", indique Polaris images dans un communiqué sans plus de précisions. Le terme de "milice" peut désigner un groupe rebelle ou un groupe pro-Assad, à l'instar des shabihas, les très redoutés nervis du régime syrien. "Tout son équipement et ses effets lui ont été retirés", ajoute Polaris.
"Le 20 juillet, après 81 jours de captivité, Alpeyrie a été libéré, conduit au Liban, et il est enfin arrivé à Paris cette semaine", souligne l'agence de photographie.
Né en 1979, M. Alpeyrie a travaillé dans plusieurs zones de conflit, selon son site personnel. La nouvelle de sa détention en Syrie n'était pas connue. Il arrive régulièrement que famille, employeur et autorités du pays d'un journaliste disparu ou enlevé taisent sa captivité pour faciliter sa libération. C'est notamment le cas en Syrie ou en Afghanistan. En avril, deux Français retenus en otage avaient ainsi été libérés. Pierre Borghi, 29 ans, détenu pendant plus de quatre mois et ancien employé de l'ONG française Solidarités International, avait retrouvé la liberté le jour-même où un autre Français, salarié de l'ONG Acted, kidnappé le 27 janvier en plein centre de Kaboul, avait été libéré dans des circonstances inconnues. Leur captivité avait été tenue secrète par les autorités françaises.
Selon l'organisation de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières (RSF), une quinzaine de journalistes étrangers sont portés disparus ou ont été enlevés en Syrie.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
31/juillet/2013 - 08h15
Koro a écrit :

Qu'on les laisse entre eux !!

+5

Portrait de Flivia44
31/juillet/2013 - 08h15

Plus de 2 ans de  guerre

Portrait de Koro
31/juillet/2013 - 07h34

Qu'on les laisse entre eux !!