18/06/2013 12:01

François Hollande "n'a pas le courage d'aborder le dossier" des retraites, selon Xavier Bertrand

L'ex-ministre UMP, Xavier Bertrand, a estimé qu'il n'y aurait "pas de vrai rendez-vous des retraites" cette année, parce que François Hollande, qui "gère des clientèles" et non "la France", "n'a pas le courage d'aborder ce dossier", mardi sur France Inter.

"On a eu un tintamarre sur la réforme des retraite, au final ça va se traduire par des augmentations de cotisations, dans un pays qui n'en peut plus de la pression fiscale, et ça va se traduire par des faux semblants sur le relèvement de la durée d'activité. Et il n'y aura pas de vrai rendez-vous des retraites parce que François Hollande n'a pas le courage d'aborder ce dossier", a-t-il estimé.

M. Bertrand, qui avait notamment été rapporteur de la réforme de 2003, a par ailleurs estimé que la gauche "ne fera rien", s'agissant des retraites des fonctionnaires, parce que le président "dans la situation politique dans laquelle il est, surtout après (les résultats du PS à) Villeneuve-sur-Lot, s'il décidait de demander une effort aux fonctionnaires, sait pertinemment que politiquement, c'en est fini pour lui".

Selon le député, "le problème de François Hollande, c'est qu'il gère des clientèles, il ne gère pas la France. Le clientélisme est leur registre, on l'a vu quand ils ont décidé de supprimer le jour de carence pour les fonctionnaires".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DeesseEnSabots6
19/juin/2013 - 09h38
ARTISAN3 a écrit :

Bj, Je ne vois pas en quoi "valoche33" peut vous faire rire. Ce que vous dites concernant la ruine en conséquence du retrait des avantages, me semble faux . Il est normal de vouloir l'équité, nous ne pouvons plus financièrement supporter les coûts des privilèges de l'administration. De plus, équilibrer le public et le privé ne fera pas plus de pauvres et semblera plus juste, donc évitera ce qui se trame actuellement la rage de l'autre face à l'injustice sociale. Mettons à plat le système, admettons que certains privilèges ne sont plus justifiables à une heure où tout le monde est sollicité.

 

Bonjour,

 

Je vous répondrais que la France n'a plus les moyens de sons système social dans sa globalité, et que je ne vois pas ce qui pourrait le sauver, ...... Les politiques de droite ont un idéal où ils pensent qu'en enrichissants les riches il y aura une distribution naturelle des richesses........

Les politiques de gauche pensent qu'il faut que l'état par l'impot et les prélèvements fera la distribition des richesses...

 

Mais en réalité ces deux systèmes sont dépassés et ne veulent plus rien dire aujourd'hui....... La finance a pris le pouvoir dans le monde entier, et en fait ce qui pend au nez de tous les salariés dans toute l'Europe d'ailleurs, c'est leur appauvrissement pour que la finance se porte bien......

 

Nos politiques qu'ils soient de droite comme gauche n'ont pas de réel pouvoir contre ça...

 

Donc que les français se préparent à perdre un grand nombre de leurs prestations sociales, donc de leur pouvoir d'achat..... C'est un peu ce qui c'est passé en Allemagne d'ailleurs ..... où les prestations et amortisseurs sociaux sont bien plus bas qu'en France, et il n'y a pas de salaire minimum, ce qui donnent la main libre aux patrons..........

 

Si c'est le rêve des français que de vivre ainsi .... et bien je dis pourquoi pas...... Mais voilà j'en doute vraiment, par ce que le paradoxe français c'est de vouloir le social mais aucune classe sociale ne veut la financer.....

Portrait de ARTISAN3
19/juin/2013 - 08h55
DeesseEnSabots6 a écrit :

 

Vous m'amusez beaucoup vous.... Vous pensez vraiment que ruinant les avantages de certains les autres iront mieux ?????????

 

La réponse est non, alors pourquoi autant d'envie de supprimer tous ces avantages, vous savez plus on tire vers le bas et plus on entraine les salariés du privé vers le bas........... que souhaitez vous au juste ???, que la totalité des salariés français soient pauvres et sans avantages ????

Bj, Je ne vois pas en quoi "valoche33" peut vous faire rire. Ce que vous dites concernant la ruine en conséquence du retrait des avantages, me semble faux . Il est normal de vouloir l'équité, nous ne pouvons plus financièrement supporter les coûts des privilèges de l'administration. De plus, équilibrer le public et le privé ne fera pas plus de pauvres et semblera plus juste, donc évitera ce qui se trame actuellement la rage de l'autre face à l'injustice sociale. Mettons à plat le système, admettons que certains privilèges ne sont plus justifiables à une heure où tout le monde est sollicité.

Portrait de DeesseEnSabots6
19/juin/2013 - 08h13
BENJAMEN a écrit :

Pourquoi un salarié de  l'EDF ne paie que 10 % d'electricité jusqu'a la fin de sa vie ? c'est un exemple parmis bien d'autres d'avantages incroyables de l'administration qui prouve qu'il n'y a pas d'égalité dans notre pays. Un chauffeur de train part plus rapidement à la retraite alors que le confort des machines n'a rien a voir avec la penibilité d'autrefois !

 

Vous m'amusez beaucoup vous.... Vous pensez vraiment que ruinant les avantages de certains les autres iront mieux ?????????

 

La réponse est non, alors pourquoi autant d'envie de supprimer tous ces avantages, vous savez plus on tire vers le bas et plus on entraine les salariés du privé vers le bas........... que souhaitez vous au juste ???, que la totalité des salariés français soient pauvres et sans avantages ????

Portrait de DeesseEnSabots6
19/juin/2013 - 08h10

Franchement coté clientélisme, la gauche n'a rien à envier à la droite, sauf que ce ne sont pas les mêmes clients................ Idem d'ailleurs pour toutes les mouvences politiques dans notre beau pays.....

 

Enfin bref j'aimerais rappelé à Monsieur BERTRAND que leurs réformes des retraites (à l'UMP) était aussi du clientelisme qui allait vert le MEDEF!!!!! Et rappelez moi ce que vous avez fait pour changer les régimes spéciaux ???? La réponse est rien, comme tous les les autres et vous l'avez fait pour les mêmes raisons, """la paix sociale""...... Vous savez au fond les français sont ingouvernables.....

Portrait de vic45
18/juin/2013 - 15h00

le deal c'etait cotiser trente sept ans et demi pour payer les partants en retraite en contrepartie notre tour viendrait on ferait un calcul sur nos 10 meilleures années de cotise pour notre partir a notre tour avec le temps on fait le calcul sur 25 ans (ce qui fait perdre environ 20% de ce que l'on aurai du toucher) et il faut 41 et demi de cotisations j'en ai deja 42 quand je partirai ça fera 44 et maintenant on me dit il va falloir que les retraites mettent la main a la poche j'avoue que la ça commence à faire...........................

Portrait de ARTISAN3
18/juin/2013 - 14h55
je suis kron a écrit :

Alors il faut leur donner les mêmes droits que dans le privé. CE, avantages en nature etc... 

Re- Je suis dans l'attente de vos explications concernant les avantages? sachant, que dans le privé il n'y a pas que des salariés d'entreprises de + de 10 salariés avec CE et le reste. Quant au même droit, vous parlé de quoi?. Rien ne justifie plus qu'un fonctionnaire partent à la retraite avant les autres. Les métiers à pénibilités n'ont pas d'avantage et il faudrait en laisser à la fonction publique, ce n'est pas sérieux. Idem, pour les postes après retraite gardé bien au chaud pour eux. Lorsqu'on rentre en tant que fonctionnaires ont connait les avantages ainsi que les inconvénients. Je ne crois pas qu'un gars qui bosse face aux intempéries, trop souvent avec des charges lourdes etc. mérite moins qu'un fonctionnaire. Sachant, que malheureusement trop fréquemment il est rincé bien avant l'heure de cette fameuse retraite. Slts.

Portrait de ARTISAN3
18/juin/2013 - 14h44
je suis kron a écrit :

Pareil pour nos élus. Qu'ils perçoivent leur retraite au même âge que les autres et pas après un mandat 

Bj, mais oui idem pour eux! fini les privilèges.

Portrait de ARTISAN3
18/juin/2013 - 13h24
Lionel3131 a écrit :

Je suis d'accord avec lui sur le fait qu'il n'y aura pas de grand changement pour les retraites mais est-ce que les grands donneurs de leçon de l'UMP aurait fait mieux...?

Bj, Ce n'est pas pour autant qu'il n'est pas grand temps de faire ce qu'il faut. Mettre les fonctionnaires au même régime que le privé.

Portrait de zaurak
18/juin/2013 - 13h08

Ce monsieur là a été Ministre du travail pendant 4 ans. C'est moche de critiquer quand on voit son bilan.

Portrait de Lionel3131
18/juin/2013 - 12h56

Je suis d'accord avec lui sur le fait qu'il n'y aura pas de grand changement pour les retraites mais est-ce que les grands donneurs de leçon de l'UMP aurait fait mieux...?

Portrait de scanfix2
18/juin/2013 - 12h43

il n'a aucun courage, mais beaucoup d'incompétence pour tous les dossiers en cours, la pile commence à monter contrairement à sa baisse de popularité !!!

Portrait de Diabolo60
18/juin/2013 - 12h40

On peut d ire qu'il ne mâche pas ses mots et qu'il n'a pas peur d'énoncer des vérités qui fâchent ...

Merci Monsieur ...

 

Portrait de lefilou02
18/juin/2013 - 12h11 - depuis l'application mobile

personne n aborde ce sujet ? de droite comme de gauche .. en.meme temps qui va cotiser d ici quelque annees ?

Portrait de Aldeug8
18/juin/2013 - 12h07

Venant d'un gars de l'UMP qui n'avait de mots assez durs pour fustiger les 35h, mais qui les a gardées quand il est devenu ministre du travail, c'est savoureux!!! Le courage n'était pas le fort des sarkolâtres...