13/06/2013 11:32

Laure Manaudou et Frédérick Bousquet font condamner le magazine "Voici"

Selon le site de La Provence, Laure Manaudou et Frédérick Bousquet ont fait condamner le magazine Voici qui, le 13 avril dernier, avait titré : "Entre eux, ça va très mal".

Leur avocat, Me Alexandre Oger, avait assigné l'hebdomadaire et réclamait pour chacun la somme de 15 000 €.

Dans une décision rendue il y a quelques jours, "le juge des référés a condamné le groupe Prisma, qui édite Voici, à payer à Laure Manaudou 5 000 € en réparation du préjudice lié à sa vie privée, la même somme à Frédérick Bousquet. Le juge a accordé la même provision à chacun des deux nageurs en violation de leur droit à l'image.", peut-on lire.

Dans ses attendus, le tribunal écrit que "l'article incriminé et les légendes qui l'accompagnent, particulièrement vulgaires et déplacées, portent incontestablement atteinte, tant à la vie privée de Mme Manaudou et de M. Bousquet, qu'aux droits qu'ils tiennent sur leur image respective, l'existence d'un démenti ultérieur à leur initiative et la mention d'un recul face à l'article en question ne faisant pas disparaître leur atteinte".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Laurent93
13/juin/2013 - 17h14 - depuis l'application mobile

Ça mal entre eux ? Maintenant je le sais ! Lol.

Portrait de lolitrash
13/juin/2013 - 12h24

C'est surtout que tant qu'il y aura des "lecteurs" pour ces magazines poubelles, il y aura des paparrazzi, puis des procès,puis des dommages et intérêts ! Que chacun commence par s'occuper de SA vie avant de tout vouloir savoir de celle des autres !

"Elle vit sa vie par procuration........"

Portrait de petit lascar
13/juin/2013 - 12h18

dans un but de solidarité il serait bien que ces dommages et intérêts soient dorénavant soumis à l'impot sur le revenu. car qd on étale sa vie devant les medias comment peut on ensuite avoir le culot de venir nous parler de vie privée violé et de droit à l'image. Ces gens connus abusent de ces pratiques il ne faut jamais oubliér que c'est avec nos impôts que les tribunaux fonctionnent. Pour certains ces procès à répétition deviennent une vrai source de revenu et feriaent vivre une gentille famille française.

Portrait de petit lascar
13/juin/2013 - 12h14

dans un but de solid