20/04/2013 10:13

Viande de cheval: L'UE veut des tests inopinés pour détecter d'éventuels cas de fraude alimentaire

L'Union européenne veut mener des contrôles inopinés à l'échelle européenne pour détecter d'éventuels cas de fraude alimentaire, à la suite du scandale des plats préparés à la viande de cheval étiquetée boeuf.

Le principe de tels tests a été approuvé aujourd'hui par le "Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale", composé de représentants des Etats membres.

"La Commission européenne a fait une recommandation en ce sens et le Comité l'a approuvée. Pratiquer des tests inopinés vise à avoir le plus grand effet dissuasif possible", a indiqué une source européenne.

"L'idée de le faire a été actée", a précisé une autre source européenne. "A l'avenir, on pourrait sans prévenir mener, à l'échelle européenne, des tests durant trois semaines à un mois sur un type de produit pour déterminer s'il comporte des traces ADN" d'un aliment non mentionné sur l'étiquette, a-t-elle ajouté. 

"Mais il reste des problèmes techniques à surmonter, notamment la question du coût", a-t-elle ajouté.

Le Comité s'était réuni vendredi pour examiner les résultats des tests pratiqués dans les 27 pays de l'UE à la suite du scandale de la viande de cheval. Publiés mardi, ces tests ont révélé que près d'un produit alimentaire sur 20 testé en Europe contenait de la viande chevaline, et près de trois fois plus en France qui affiche le score le plus élevé.

La Commission avait accepté de co-financer jusqu'à 150 tests dans chaque Etat. La France a décidé d'en réaliser 353, dont 203 à ses frais. Chaque test revient à 400 euros.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de zebulonss
20/avril/2013 - 11h38

Le plus important c'est ensuite de balancer a la presse les resultats des "pourris" qui se remplissent les poches sur le dos des consommateurs............une mauvaise campagne du pub, et hop, comme chez Spanghero........plus de boite plus de profits.....probleme réglé