13/04/2013 09:07

Audiences prime: TF1 en tête avec "Money Drop"

Hier soir, TF1 programmait "Money Drop". Le jeu présenté par Laurence Boccolini a réuni 5.266.000 personnes, soit 24.2% de parts de marché. 

M6 misait sur une série américaine pour son prime-time. Les épisodes de "NCIS : Los Angeles" ont captivé en moyenne 3.558.000 téléspectateurs, soit 14.9% de PDM.

France 2 diffusait "Mystère au Moulin Rouge". Le téléfilm français avec Emilie Duquenne et Grégory Fitoussi a convaincu 3.421.000 téléspectateurs, soit 13.9% de PDM.

France 3  misait sur un magazine présenté par Georges Pernoud. "Thalassa" a séduit 2.145.000 personnes, soit 10% de parts de marché.

Enfin,  Arte proposait un téléfilm français. "Saïgon, l'été de nos 20 ans" a attiré 444.000 personnes et 1.8% de parts de marché. 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Fleur Delacour
13/avril/2013 - 18h44

NCIS, comme chaque Vendredi sur M6 qui propose 2 épisodes inédits de la saison 4

Portrait de rajec
13/avril/2013 - 18h18

pas mal...mais bon.. à quand le véritable changement..

 

Portrait de leber726
13/avril/2013 - 12h40

Money Drop, bien, mais le jeu audiotel était bien trop présent pour être digeste.

Portrait de bacchus37
13/avril/2013 - 10h20

Money Drop était sympa. Une bonne soirée devant TF1. Et ça fait plaisir de revoir Laurence en prime. J'avais peur que le programme sur une soirée aussi longue soit lassant mais en fait non.

Portrait de sylla1952
13/avril/2013 - 09h41

Bravo a Laurence Boccolini 

Portrait de gus80
13/avril/2013 - 09h33 - depuis l'application mobile

Je m'attendais à une audience plus importante pour Money Drop, finalement ce jeu fait autant que Qui veut gagner des millions, alors que c'était une première avec des stars et en prime.

Portrait de sergiochat
13/avril/2013 - 09h32

je ne les regarde pas mais y'en a marre de ces jeu à la con sous prétexte de "bon oeuvre" . ça permet de faire oublier le "bourbier" dans lequel la France est plongée !!! 

Portrait de carodu14
13/avril/2013 - 09h17

bravo a laurence. malgré les critiques de certains chroniqueurs les scores les contredisent