22/02/2013 09:48

Marine Le Pen, invitée de France 2, veut rassurer sur la "priorité nationale"

La présidente du Front national Marine Le Pen, invitée sur France 2 jeudi soir, a rappelé que son projet de "priorité nationale", notamment en matière d'emploi ou de logement, était destiné à donner un "avantage" aux "Français" et ne se limitait "pas aux blancs" ou "aux Français de souche".

La dirigeante du parti d'extrême droite a aussi laissé entendre que la priorité nationale, qui fait une distinction entre citoyens Français et étrangers, ne ferait pas partie du projet frontiste lors des prochaines municipales de 2014 car elle nécessite une modification de la Constitution.

"La priorité nationale est un avantage donné en matière d'emploi ou de logement aux Français. Pas aux blancs, pas aux Français de souche" mais "à ceux qui ont la nationalité française, quelle que soit leur origine, quelle que soit leur religion. Maintenant les choses sont dites", a lancé la présidente du FN, invitée de l'émission "Des paroles et des actes".

Dans son projet présidentiel, le FN prône aussi la suppression des allocations familiales aux familles étrangères (hors-UE) résidant en France.

Marine Le Pen a ensuite dit qu'elle ne s'attachait "pas aux orientations sexuelles des patriotes qui veulent défendre leur pays, ni à leurs origines, ni à leur religion".

"Tout ce qu'on vous a raconté sur le FN, qui exclut, qui divise, qui discrimine, tout ça c'est du bidon", a-t-elle aussi affirmé, répondant à propos d'un incident survenu dans le passé qui avait vu son père, Jean-Marie Le Pen, traiter un opposant de "pédé"."Son côté gaulois", a balayé Marine Le Pen.

La "priorité nationale" est le nom donné par Marine Le Pen au concept de "préférence nationale" que défendait Jean-Marie Le Pen. Ce principe est considéré par nombre de constitutionnalistes contraire à celui d'égalité entre les citoyens.

En 1998, la maire FN de Vitrolles Catherine Mégret avait tenté de mettre en place une allocation de naissance de 5.000 francs, réservée aux parents français ou de l'Union européenne.

Trois mois plus tard, l'allocation avait été jugée illégale par le tribunal administratif de Marseille. En 2000, l'épouse de Bruno Mégret avait aussi été condamnée au pénal, peine confirmée en appel puis en cassation.

En fin d'émission, Marine Le Pen a jugé que l'instauration de cette mesure au niveau municipal avait été "une erreur".

"La priorité nationale devra faire l'objet d'un référendum. Nous proposerons aux Français une révision constitutionnelle. Notre but n'est donc pas de la mettre en oeuvre dans des municipalités en contradiction avec la loi", a-t-elle assuré.

La présidente du FN a déclaré que ses candidats défendraient "l'arrêt des augmentations des dépenses des communes, qui ont augmenté pour un certain nombre d'entre elles de manière absolument délirante", "l'arrêt des subventions aux associations communautaristes ou qui ne respectent pas la laïcité", "la sécurité, et notamment la réflexion sur les polices municipales".

Interrogée sur les expériences municipales frontistes dans les années 90 (Orange, Vitrolles, Toulon, Marignane), Marine Le Pen a reconnu qu'"il y a eu des maires indélicats". "Et nous nous en sommes d'ailleurs séparés, à la différence de beaucoup de socialistes et d'UMP. Ils les gardent, eux. Nous, on les vire", a-t-elle dit.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Didot
25/février/2013 - 15h33
jarod26 a écrit :

et le modem alors :O :)

modem = cohabitation, non merci on a déjà donné !

Je suis d'accod avec Fleximax, MLP à beaucoup de charisme de courage et de conviction. Je lui souhaite bonne chance

 

Portrait de Fleximax
22/février/2013 - 14h41

Selon une enquête Ifop / Valeurs Actuelles : « Le pronostic sur la présence de Marine Le Pen au 2nd tour de l'élection présidentielle en 2017 », alors qu'avec près de 18 % des voix, Marine Le Pen est arrivée en troisième position lors de l'élection présidentielle de 2012, 51 % des Français pensent qu'elle pourrait se classifier pour le second tour de l'élection présidentielle de 2017. Assez logiquement, les sympathisants du FN sont les plus nombreux à faire ce pronostic (94 %) mais 45 % des proches de l'UMP et 44 % de ceux de la gauche jugent également plausible ce scénario.

Et nous sommes qu'en 2013! Vu comment la gauche gouverne notre pays et l'UMP qui s'effondre, Marine Le Pen aura toute ses chances! Ca nous permettra enfin de pouvoir redresser notre pays et de quitter cette politique ultra-liberale!

Portrait de Fleximax
22/février/2013 - 12h54

Bruno Le Maire m'a fait bien rire hier soir, il se dit de droite mais avec un discour de gauche! La vraie droite n'existe plus, Marine est bien partie pour prendre ce nouveau chemin! Et cela sera tres benefique pour elle au prochaine election!

Portrait de Fleximax
22/février/2013 - 12h14
christ57 a écrit :

Facile de faire des promesses quand on ne sera jamais au pouvoir  . ..........................  Moi je .....  Faut qu'on .....  Yaka .......

Vote pour elle et tu verras qu'elle tiendra ses promesses!

Portrait de Fleximax
22/février/2013 - 12h01
patriotfranc a écrit :

Pourtant ses prévisions de croissance pour 2013 s'avèrent exactes alors que celles de notre gouvernement sont complètement à coté de la planque mais là aucun journaliste ne remet en cause la crédibilité de ces derniers!

Tout à fait d'accord avec toi "patriotfranc"! Et ce n'est pas la premiere fois qu'elle a raison!

Portrait de Fleximax
22/février/2013 - 11h50

Marine Presidente en 2017, c'est sur! C'est la seule qui sera resoudre les problemes que l'UMPS nous ont crées avec leurs incomptences au pouvoir!

Portrait de Tiflo
22/février/2013 - 10h51

j'ai regardé vite fait en zappant.

cette caste de "journalistes" aux ordres est imbuvable.

des bot-journalistes.

Portrait de chloe001
22/février/2013 - 10h11

Comme toujours, Marine Le Pen s'est très bien comportée face à tous ceux qui veulent la déstabiliser. Malheureusement pour eux, Marine sait de quoi elle parle.