28/01/2013 16:28

Rémy Pflimlin annonce qu'il supprime les directions des chaînes pour une gouvernance commune

Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévisions, a décidé de supprimer les directions de chaînes et de mettre en place un nouvel organigramme, avec à sa tête un "Conseil de présidence" composé de quatre membres, selon un communiqué publié lundi.

Le nouvel organigramme sera présenté en comité central d'entreprise le 19 février et doit entrer en vigueur le 25 février.

Il s'agit d'un véritable revirement puisqu'à son arrivée à la tête du groupe audiovisuel public en août 2010, M. Pflimlin avait nommé des patrons de chaînes, à contre-courant de son prédécesseur Patrick de Carolis, qui avait lui supprimé ces postes.

A l'époque, M. Pflimlin avait justifié ces nominations par une volonté de "renforcer" l'identité des chaînes. Avec ce nouvel organigramme, qui ne compte aucune femme, M. Pflimlin oppose une fin de non-recevoir à la demande du gouvernement de nommer à son côté un numéro deux, à l'image du poste de directeur général de France Télévisions qu'occupait Patrice Duhamel à l'époque de M. de Carolis.

Le groupe féministe La Barbe a "félicité" M. Pflimlin pour un organigramme qui atteint la perfection car ne comptant pas de femmes. La Barbe "tient aussi à féliciter le ministère de la Culture et de la Communication de laisser des évolutions si modernes et prometteuses avoir cours parmi les groupes dont il a la tutelle".

Ce changement à la tête de France Télévisions intervient en pleines négociations entre le groupe audiovisuel France Télévisions et le ministère de la Communication sur l'avenant au Contrat d'objectifs et de moyens (COM) visant à redéfinir les objectifs du groupe public, confronté à une baisse de son budget.

Parmi les questions soulevées, les nouvelles missions de France 3, l'avenir de France Ô, le lancement d'une chaîne pour les enfants, la place de la scripted-reality sur les chaînes publiques ou l'avenir du documentaire. M. Pflimlin explique ces changements par une volonté de "s’adapter au nouveau contexte technologique, concurrentiel, économique et social de son action", alors que le groupe a dû engager des plans d'économies pour faire face à une baisse de son budget cette année.

Le Conseil de présidence, qui a "autorité sur l'ensemble de l'entreprise", est composé de Martin Ajdari, Patrice Papet, Thierry Thuillier et Bruno Patino, qui occupent déjà actuellement des postes de directeurs généraux au sein du comité exécutif de France Télévisions.

M. Ajdari est promu secrétaire général et directeur général délégué aux ressources.

M. Thuillier, dont le projet de "rapprochement" des rédactions de France 3 et France 2 est contesté par les journalistes de France 3, va prendre les rênes de l'information de toutes les chaînes.

M. Papet continue de diriger l'organisation et les ressources humaines.

M. Patino, actuellement directeur de France 5 et en charge du développement numérique de France Télévisions, est promu directeur général délégué aux programmes, aux antennes et aux développements numériques. I

l n'y aura plus de patrons à la tête de France 2, France 4 et France 5, qui seront dirigées par les directeurs de programmes actuels.

Seuls les "réseaux" France 3 et France Ô auront des directeurs.

Tous seront rattachés à M. Patino. Jean Réveillon, directeur de France 2, et Emmanuelle Guilbart, directrice déléguée aux programmes et patronne de France 4, vont quitter le groupe public.

Claude Esclatine, actuellement à la tête de France Ô et des chaînes d'Outre-mer 1ère, devient directeur général adjoint en charge du projet de modernisation de l'entreprise.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
30/janvier/2013 - 00h01

N'importe quoi celui la

Portrait de Destiny
29/janvier/2013 - 11h49
Crof10 a écrit :

C'est une réorganisation en bric-à-brac :

Créer de nouvelles fonctions puis y placer les talents y correspondant le plus est une démarche cohérente. Là, c'est le contraire : Plimlin choisit les hommes puis les entoure d'une fonction... S'ils partent, l'organisation s'effondre...

:(

Les nouvelles fonctions existaient déjà mais sont élargies au détriment des directions générales des chaînes qui sont supprimées. La transversalité prend le pas sur la verticalité dans le cadre de l'entreprise unique avec suppression d'un échelon. En quoi la démarche n'est pas cohérente ?

Portrait de MITEL
29/janvier/2013 - 08h57

Non à la privatisation des chaines publiques on voit ce que cela donne avec TF1, c'est bien des idées de droite tout pour le fric.

Portrait de deelite
28/janvier/2013 - 23h20

Privatiser France 2, se débarraser de France 4 et Gulli. France Télé avec france 3 et France 5 et France 0 tout simplement.

Portrait de bruno59
28/janvier/2013 - 18h48

Le copinage à France TV qui existe depuis bien longtemps montre  enfin ses limites.

Nommer un directeur des programmes de france 2 issu d'un groupe de presse à l'époque ami de celui de monsieur Pflimlin ce même directeur ayant été responsable des sports sur france 2 puis parti au siège de l'eurovision en suisse et revenu directeur des programmes  si c'est pas du copinage...

Un directeur des programme doit connaître les attentes des telespectateur et en tenir compte or  cela ne semble pas le cas vu le superbe ratage de la semaine thêatre de FR2 entre autre... 

Portrait de Destiny
28/janvier/2013 - 17h56
goodasyou a écrit :

ça ne pourra pas être pire ! France 2 en carafe, France 3 à l'agonie (comme son public)...... Dommage qu'il garde les mêmes directeurs. dans n'importe quelle boîte privée, ils auraient été remerciés pour mauvais résultats. Mais c'est France Télévision alors on continue même si ça marche pas.

Ton diagnostic n'est pas bon et relève de la méconnaissance.

Analyser les médias, c'est un métier... 

Portrait de helenou18
28/janvier/2013 - 17h30
laser a écrit :

Oui ? .... et donc .... ??

ils espèrent faire des économies, mais c'est pas gagné lol !!!

 

Portrait de helenou18
28/janvier/2013 - 17h30
laser a écrit :

Oui ? .... et donc .... ??

ils espèrent faire des économies, mais c'est pas gagné lol !!!

 

Portrait de laser
28/janvier/2013 - 17h12

Oui ? .... et donc .... ??

Portrait de Volques
28/janvier/2013 - 17h11

A quand la prochaine grève ?smiley