21/05/2012 18:31

Une comédie franco-israélienne scandalise la famille d'un chef du Hamas

La famille d'un chef militaire du Hamas dont une comédie franco-israélienne tourne en dérision l'assassinat s'est déclarée lundi choquée par le film, non pas pour son caractère satirique, mais pour le portrait peu islamique qu'il fait de la victime.
Le film est inspiré de l'assassinat en janvier 2010 dans un hôtel de Dubaï de Mahmoud al-Mabhouh, un des fondateurs de la branche armée du mouvement islamiste palestinien, imputé à des agents israéliens. Sa distribution comprend l'acteur français Tomer Sisley et la plus célèbre mannequin d'Israël, Bar Refaeli.
La famille "va porter plainte pour diffamation contre les producteurs israéliens du film qui salissent l'image du martyr Mahmoud al-Mabhouh", a déclaré à Gaza le frère du défunt, Fayeq al-Mabhouh.
"Le film porte atteinte à l'image de notre frère, en le montrant en train de boire de l'alcool et rencontrant dans un bar un mannequin israélien qui le séduit et le piège en vue de son assassinat", a-t-il expliqué, en référence à une scène dans laquelle apparaît Bar Refaeli.
"Nous sommes une famille conservatrice et religieuse et nous respectons la réputation des morts, en particulier étant donné que notre frère est un symbole honorable de la résistance", a souligné Fayeq al-Mabhouh.
La police de Dubaï a imputé l'assassinat au Mossad, le service de renseignements israélien, étayant ses accusations par la diffusion d'images de vidéosurveillance montrant que 27 personnes avaient participé à l'opération. L'enquête a montré que tous avaient utilisé de faux passeports, britanniques, irlandais, français, australiens ou allemands.
Israël n'a jamais confirmé son implication dans l'assassinat. Il en a néanmoins subi les conséquences diplomatiques, plusieurs pays occidentaux lui ayant reproché d'avoir utilisé leurs passeports dans l'opération.
Dans le film, selon le quotidien israélien Haaretz, de hauts responsables du Mossad découvrent que les assassins sont en fait des voyous, dont un étudiant, un faussaire et le propriétaire d'une maison close, tous impliqués dans une tentative d'escroquerie.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pandora.
22/mai/2012 - 09h23

Ceci dit c'est pas super délicat de faire une comédie sur l'assassinat d'un mec. Je dis ça, je dis rien.

Portrait de Avicennes69
mreda564 a écrit :

Pour te prendre a défaut je veux une seule chose la paix et la fin des massacres contre les Palestiniens ...

Encore des insultes décidément ... on t'arrête plus !

Une deuxième chose pour te prendre a défaut, une assemblée neutre puisque composée de 17 membres de l'église , 17 membres de ton culte et 17 du culte musulman ont répondus aux inexactitudes ou préjugés sur les 3 religions , la question de l'âge d'Aicha a été évoquée il est clairement mentionné que Aicha n'était pas mineure qu'elle avait je cite l'âge adulte compris entre 17 et 20 ans toujours selon le rapport de cette assemblée composée je le rappelle de 17 membres de chaque religion , constat unanime et acté.

Et puis allez une troisième chose pour te prendre à défaut ,entre dans une mosquée ou si tu as trop peur promène toi aux abords de l'une d'elles et répète ne serait-ce qu'un quart des insultes envers le Prophète et poste nous la vidéo surtout ....

Mais réponds moi comment tu fais pour pas péter un câble en France , tu dois te sentir à l'étroit non ?

Sur Wikipedia critique sur l'Islam, l'age d'Aicha determinée par des historiens occidentaux à 19 ans. Ce type est une plait. Bonne soirée Reda!