18/04/2012 12:59

L'UMP accuse François Hollande de vouloir chasser Etienne Mougeotte du Figaro

L'UMP a accusé mercredi François Hollande de vouloir chasser du Figaro son actuel directeur de la rédaction, Etienne Mougeotte, parlant même de "méthodes staliniennes" sur la foi d'articles de presse.
Dans un communiqué, la déléguée générale adjointe de l'UMP, Valérie Rosso-Debord a dénoncé "les méthodes staliniennes de François Hollande à l'encontre d'Etienne Mougeotte, directeur de la rédaction du Figaro".
"François Hollande qui se voit déjà élu n'a donc pas hésité à pratiquer une forme de chantage auprès de Serge Dassault", sénateur UMP et propriétaire du groupe d'armement Dassault, qui possède le Figaro, a ajouté Mme Rosso-Debord.
L'UMP fait référence à un article paru sur le site internet electronlibre.info, selon lequel "des émissaires de l'équipe de François 
Hollande" auraient pris contact avec le groupe Dassault et auraient laissé entendre qu'une éviction d'Etienne Mougeotte permettrait de bonnes relations avec l'Elysée en cas de victoire du PS.
Un autre article, du Monde.fr, a évoqué le sujet, sous le titre: "Etienne Mougeotte sur la sellette en cas de victoire de la gauche".
Selon le député UMP du Nord, Sébastien Huyghe, "cette situation est symptomatique de l'Etat PS que François Hollande mettrait en place si, d'aventure, il devait accéder aux plus hautes responsabilités de notre pays".
Les journalistes du Figaro avaient demandé en février dernier, dans une motion au directeur de la rédaction Etienne Mougeotte, de veiller à ce que l'actualité soit rapportée de "manière complète et pluraliste".
"Le Figaro, journal d'opinion, n'est pas le bulletin d'un parti, d'un gouvernement ou d'un président de la République", déclarait cette motion adoptée en assemblée générale.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
24/avril/2012 - 00h09

ça voit deja le mal de partout !

Portrait de Titeuf20122012
18/avril/2012 - 20h50

Message aux indecis de Jean d ormesson La victoire de François Hollande est à peu près acquise, et elle risque d'être éclatante. Le moment est idéal pour se déclarer sarkozyste. La question n'est pas de savoir qui l'emportera en mai 2012. On a longtemps été convaincu dur comme fer que ce serait M. Strauss-Kahn. On a pu croire que ce serait Mme Aubry. On a même pu imaginer que, par un coup du sort, ce serait Mme Le Pen. Il n'est pas tout à fait exclu que M. Bayrou, M. Mélenchon, M. Montebourg se soient monté le bourrichon jusqu'à se persuader de leur chance de l'emporter. Tout sauf Sarkozy. N'importe qui sauf Sarkozy. Ce sera M. Hollande. François Hollande est un parfait honnête homme. Il est intelligent, charmant, cultivé, et même spirituel. Il y a chez cet homme-là un mélange de doux rêveur et de professeur Nimbus égaré dans la politique qui le rend sympathique. Il est mondialement connu en Corrèze. Ce n'est pas lui qui irait courir les établissements de luxe sur les Champs-Élysées, ni les suites des grands hôtels à New York ou à Lille, ni les yachts des milliardaires. Il ferait, je le dis sans affectation et sans crainte, un excellent président de la IVe République. Ou plutôt de la IIIe. Par temps calme et sans nuages. Il n'est jamais trop bas. Mais pas non plus trop haut. C'est une espèce d'entre-deux: un pis-aller historique. Ce n'est pas Mitterrand: ce serait plutôt Guy Mollet. Ce n'est pas Jaurès ni Léon Blum: c'est Albert Lebrun. Ce n'est pas Clemenceau: c'est Deschanel. Il parle un joli français. Et sa syntaxe est impeccable. On pourrait peut-être l'élire à l'Académie française. Ce serait très bien. Mais en aucun cas à la tête de la Ve République, par gros temps et avis de tempête. C'est vrai: Sarkozy en a trop fait. Hollande, c'est l'inverse. Car n'avoir rien fait est un immense avantage, mais il ne faut pas en abuser. Il n'est pas exclu, il est même possible ou plus que possible, que M. Hollande soit élu en mai prochain président de la République. C'est qu'à eux deux, M. Hollande et le PS, qui sont assez loin d'être d'accord entre eux -je ne parle même pas de M. Mélenchon ni de Mme Joly dont ils ont absolument besoin pour gagner et dont les idées sont radicalement opposées à celles de M. Hollande-, ont des arguments de poids : la retraite à 60 ans (quand la durée de vie ne cesse de s'allonger), 60.000 nouveaux fonctionnaires (quand il s'agit surtout de réduire les dépenses publiques), 30% de baisse sur les traitements du président et des ministres (même M. Jean-Marie Le Pen, de glorieuse mémoire, n'a jamais osé aller aussi loin dans le populisme et la démagogie). Avec des atouts comme ceux-là, on a de bonnes chances de gagner. Aussi n'est-ce pas dans la perspective de l'élection de 2012 que je me situe. C'est avec le souci du jugement de l'histoire. M. Sarkozy, autant le reconnaitre, a fait pas mal d'erreurs. À voir comment se présente la campagne d'un Parti socialiste qui semble n'avoir pas appris grand-chose des leçons de son temps, ce sera bien pire avec lui qu'avec M. Sarkozy. Les déclarations d'intention ne valent rien. Il faut des exemples vivants. M. Zapatero, en Espagne, est un homme plus qu'estimable. Il est socialiste. Le chômage en Espagne est plus du double du nôtre. M. Papandréou en Grèce est socialiste. Est-ce le sort de la Grèce que nous souhaitons pour la France? M. Sarkozy a été plus attaqué, plus vilipendé, plus trainé dans la boue qu'aucun dirigeant depuis de longues années. Il a pourtant maintenu le pays hors de l'eau au cours d'une des pires crises que nous ayons jamais connues. Il n'est même pas impossible que Mme Merkel et lui aient sauvé l'Europe et l'euro. Pour affronter le jugement de l'histoire, je choisis le camp, à peu près cohérent, Sarkozy-Fillon-Juppé contre le camp, incohérent jusqu'à l'absurde, Hollande (Hollande président ? On croit rêver, disait Fabius) -Aubry-Joly-Mélenchon. Bonaparte Premier consul prétendait que le seul crime en politique consistait à avoir des ambitions plus hautes que ses capacités. Je suis sûr que François Hollande lui-même a des cauchemars la nuit à l'idée d'être appelé demain à diriger le pays avec le concours des amis de toutes sortes et étrangement bariolés que lui a réservés le destin. Je veux bien croire -je n'en suis pas si sûr que pour 2012 les dés sont déjà jetés, que les handicaps du président sortant sont bien lourds pour être surmontés, que le retard est trop rude pour être rattrapé. J'imagine très bien l'explosion d'enthousiasme sur la place de la Bastille ce soir de mai 2012 où l'élection de M. François Hollande à la magistrature suprême sera enfin annoncée. Je me demande seulement dans quel état sera la France en 2014 ou en 2015.

Portrait de Emerich
18/avril/2012 - 15h18

Ah decicement "Sarko le mal / Hollande le bien" le bourrage de crane fonctionne rdv dans 5 ans on fera le bilan ;-)

Portrait de mimi75
18/avril/2012 - 15h16

de toute façon avec le ps et hollande ont peut s attendre a tout il reste que le figaro contre lui alors on va faire en sorte quil soit a sa botte voila ce que nous prepare la gauche une presse sous son controle il serait temps que les electeurs ce rendent compte que nous allons droit dans le mur et le retour des années 80 d ailleurs ceux qui ce voit deja ministre sont les même avec aubry 1er ministre La France va vite ce retrouver comme la grece l espagne l italie nous seront un pays fait d assistés si cest cela que voulez voter hollande mais ne venez pas pleurer dans quelques mois il sera trop tard

Portrait de chabriot 100
18/avril/2012 - 13h54
manubr10 a écrit :
la chasse aux sorcières est ouverte.... l'interventionnisme de Sarkozy n'est rien par rapport à celui que l'on va avoir avec Hollande ... mais bon à priori ça gène moins quand c'est la gauche qui le fait , donc les gens râleront moins donc ça me va ; vive hollande


__________________enfin raisonnable !!!______________

Portrait de bobyduo
18/avril/2012 - 13h53

A son âge, ne serait-il pas mieux à la retraite ?
Personne de plus jeune pour le remplacer ?

Portrait de chabriot 100
18/avril/2012 - 13h52
simatanteenavait a écrit :
Dassault propriétaire du Figaro déteste Hollande il l' a déclaré à plusieurs reprise. Je ne vois donc pas de quel pouvoir peut disposer Hollande pour intervenir dans un journal privé appartenant à un parlementaire UMP. Il faudra peut-être trouver autre choses les amis umpéistes.


__________________________________les milliards de chiffre d'affaires de l'armée !!_________________________

Portrait de chabriot 100
18/avril/2012 - 13h51

"cette situation est symptomatique de l'Etat PS que François Hollande mettrait en place si, d'aventure, il devait accéder aux plus hautes responsabilités de notre pays".

eh oui, il va falloir s'y faire, à cette aventure !!
des gens honnêtes à la tête de l'Etat, quelle aventure !
ça fait bien 10 15 ans que ce n'était pas arrivé.Et des gens compétents, en plus .

Portrait de jphpat
18/avril/2012 - 13h03

HOLLANDE critique, mais quand il sera en place lui aussi mettra son équipe en place dans tous les postes importants, il ne faut pas rêver !!