05/10/2006 05:39

Libération au bord du dépôt de bilan

 

La crise s'accélère à Libération, car désormais la justice intervient. Le journal a été placé cet après-midi sous protection judiciaire afin d'éviter le dépôt de bilan.

La procédure de sauvegarde, lancée mercredi par le tribunal de commerce de Paris au profit du quotidien Libération, est destinée à éviter aux entreprises la cessation de paiement et le dépôt de bilan.

Dispositif de la loi Perben entré en vigueur au début de l'année, elle permet le gel des créances et du paiement des intérêts de la dette.

Prévue pour les PME, elle permet la poursuite de l'activité, le maintien de l'emploi et l'apurement du passif, en procédant à une réorganisation de l'entreprise.

Il s'agit d'intervenir de façon préventive, sans attendre que la société ne puisse plus payer employés et fournisseurs.

Pour pouvoir bénéficier de la sauvegarde, la société ne doit donc pas être en défaut de paiement mais en proie à "des difficultés qu'elle ne peut surmonter et qui sont de nature à la conduire à la cessation de ses paiements".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Venus on Mars
5/octobre/2006 - 17h51

Vous devriez vous auto-censurer !
Pourquoi, on vous oblige à le lire, si ce n'est à l'acheter ???

Portrait de Newark
5/octobre/2006 - 14h37

Lire avant de parler
ce serait bien de lire un journal avant d'en parler, ce serait en effet plus intéressant d'avoir des opinions de personnes qui lisent ou qui ont lu ce journal peu importe leur bord politique.

Au lieu de ça on a une succession d'arguments dignes des pires lieux communs, la pluralité de la presse est nécessaire.

cette pluralité doit être soutenu mais dans le cas de Libération ça n'a aucun sens compte tenu des positions prises par ce journal qui sont celles de la presse Mainstream.

Plutôt que de débattre comme si on était dans les années 80 avec des idées aussi simplistes que Libé=journal de socialo, il serait plus judicieux de s'interesser à son évolution et au type d'articles et de positions qu'ils proposent et qui l'ont fait s'éloigner de son lectorat.

En clair parler de ce qu'on connait c'est Toujours Mieux...

Portrait de manali
5/octobre/2006 - 12h07

Logique!
Il ont loupé le tournant idéologique que la gauche à pris ces dernières années, pas assez démago libé, LOL. Ils en ont payés le prix fort

Portrait de Newark
5/octobre/2006 - 01h35

A Babs
Les electeurs de gauche ont laissé tombé ce journal parcequ'il n'est plus de gauche depuis longtemps...

En clair à la différence d'autres ils sont cohérents et fideles à leurs convictions.

Portrait de Venus on Mars
4/octobre/2006 - 22h58

Vous me faites pitié, M. Youpi !
Youpi! Mais de quel droit souhaitez vous la mort d'une entreprise ? Pensez vous à tous les acteurs de ce journal qui vont devoir grossir les rangs des Anpe et Assedic ?
Je ne sais pas dans quelle entreprise vous travaillez mais je souhaite qu'elle mette la clef sous la porte !! Car peut être qu'elle aussi pollue la vie des autres ???!!!!
Quel manque d'altruisme et de discernement dans vos propos... Vouloir la mort, même virtuelle, d'une entreprise n'est pas vous grandir et des propos comme les vôtres me rendent de plus en plus misanthrope !!!
Vous n'aimez pas Libé, et alors est-ce intelligent de souhaiter sa disparition ??? Je ne sais pas quel journal vous lisez, si d'aventure vous en lisez un, même gratuit, mais lui aussi disparaitra avec son personnel qui lui, fait son possible pour que ce quotidien ou magazine vive !!

Portrait de Raed
4/octobre/2006 - 22h14

Youpi!
Je suis content que Libération coule, la presse qui devait constituer un contre pouvoir face au politique s'est totalement plié à leur diktat.
J'espère que tout les journaux français vont finir par couler.

Pour illinois, dans les autres pays, ou il y a internet la presse se porte très bien, donc ça n'a rien à voir avec ça.

Portrait de denis
4/octobre/2006 - 21h29

Copier/coller ?
Ce serait bien d'éviter de copier/coller les vantardises ministérielles, la procédure de sauvegarde existait bien avant cette année

Portrait de Newark
4/octobre/2006 - 19h43

Victimisation
Au lieu de se poser en victime, la rédaction aurait du se demander pourquoi le lectorat de gauche ne lit plus ce journal.

Peut être à cause de son atlantisme forcené qui a stupéfait la plupart de ceux qui appréciaient ce journal.

Lentement mais sûrement ce journal est devenu shizophrene complétement à gauche pour ce qui es de la politique intérieure et bushiste à souhait pour l'international.

Le seul espoir Charlie hebdo qui multiplie les unes islamophobes et qui parvient à se maintenir à flot grâce au lectorat d'extreme droite (tous les sites nationalistes remplissent leur posts d'extraits de ce journal..).

Par conséquent Libération est devenu un journal qui s'adresse à un public qui n'existe pas...

Portrait de shevchenko77
4/octobre/2006 - 19h16

Est ce surprenant?
Avez vous acheté récemment Libération, qui est au prix de 1.20 € tout de même, et avez vous trouvé une rentabilité par rapport à la dépense engagée? Un contenu qui se vide de plus en plus, une écriture qui perd de sa superbe, et un prix toujours aussi haut, a t'on alors envie de l'acheter, ne serait ce même qu'une fois par semaine??? Non bien sûr!! Lagardère, Arnaud de son prénom, finalement avait peut etre raison sur le destin de la presse écrite...

Portrait de illinois
4/octobre/2006 - 18h57

pas le seul...
De toute façonn avec internet, tous les journaux sont en ligne et de moins en moins sont achetes a mon avis libe ne sera pas le seul a disparaitre

Les plus vus