23/08/2007 11:08

Deux journalistes Canadiens blessés en Afghanistan

Par Frédéric Masson

Deux journalistes de la télévision de Radio Canada ont sauté sur une mine hier (mercredi 22août 2007) en Afghanistan. Ils faisaient partie d'un convoi militaire sur une route du district de Zhari, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Kandahar. Le caméraman-monteur Charles Dubois a été grièvement blessé à la jambe. Il a du subir une intervention chirurgicale. Sa vie n'est pas en danger.

Patrice Roy, qui réalisait un reportage sur la mission des troupes canadiennes dans le pays, soufre d'un choc nerveux. Et il n'a pas encore été en mesure de s'exprimer publiquement sur cet accident, qui a par ailleurs coûté la vie a deux soldats et à un interprète afghan. Dans la même journée, les militaires canadiens ont eu de violents combats avec les talibans. Depuis le début de la mission canadienne en Afghanistan en 2002, 69 soldats ont trouvé la mort.


Les deux journalistes pourraient être rapatriés dans les prochaines heures.

Pour la direction de Radio Canada, cet attentat ne devrait pas remettre en cause la couverture d'événements et de conflits internationaux. La décision d'envoyer ou non le présensateur vedette du TéléJournal Bernard Derome sur place comme cela était prévu depuis plusieurs semaines n'a pas encore été prise. Elle appartiendra semble-t-il à l'intéressé lui-même ainsi qu'à la personne censée l'accompagner.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de voleur 2 poules
14/décembre/2008 - 15h19

Portrait de captainth
23/août/2007 - 13h17

Pour l'ouverture du 2000H
Que de risques pris pour rapporter un sujet qui puisse accrocher le téléspectateur, le lecteur ou l'auditeur. C'est nous qui les envoyons au casse pipe pour avoir de l'info ! Donc il est normal que l'on ait de la compassion pour eux.

Portrait de 13thDarkAngel
23/août/2007 - 11h46

Drame
Une excellente occasion de rappeler que les conditions de travail des journalistes est extrêmement dangereuse sur certain point de notre globe.
Le baromètre de Reporter sans frontière indique sur son site les chiffres suivants :
63 journalistes tués.
10 collaborateurs tués.
133 journalistes emprisonnés.
6 collaborateurs emprisonnés.
66 cyberdissidents emprisonnés.

A noter que les mines ou les BASM tuent des civils et des enfants chaque jour.

La France soutient le Processus d’Oslo mais exprime des réserves quant à la manière adaptée pour parvenir à l’interdiction, quant à la date de l’échéan¬ce pour l’adoption du Traité d’interdiction et quant à la définition des bombes à sous-munitions.

Les plus vus