06/08/2007 00:57

Suicides, licenciements... le magazine Têtu va mal!

Selon le site rue89.com, le mensuel des gays et lesbiens, Têtu, va très mal!

Six licenciements en trois mois, une visite de la médecine du travail, une tentative de suicide dans les locaux la semaine dernière, une nouvelle formule qui ne provoque pas le frémissement des ventes attendu...

Le site Internet Rue89 a pu joindre ou rencontrer quatre des six derniers licenciés, qui souhaitent garder l'anonymat.

Ils dénoncent le comportement  "autocratique", "injuste", "autoritaire", "humiliant", "méprisant", "irrationnel" du directeur de la rédaction, Thomas Doustaly. Le terme de "harcèlement moral" est lâché. Têtu "a connu le succès en grande partie grâce à Thomas Doustaly, c'est évident", reconnaissent tous les licenciés. "Mais depuis le n°100, en 2005, c'est n'importe quoi."

Le 23 juillet dernier, un employé administratif s'est suicidé dans les locaux du magazine. Les secours sont intervenus devant une équipe catastrophée, et le salarié s'en est tiré. L'intéressé explique son geste par le comportement de son supérieur hiérarchique direct, mais pour les autres, le mal est là: "Quand il y a une ambiance délétère à la rédaction, ça se diffuse partout", juge l'un d'eux. "A Têtu, les gens ne sont même plus conscients de la violence ambiante", assène un autre. Pour Norbert Pochon, le directeur exécutif du journal, ce salarié était "loin de la crise". "Je préfère une tentative ratée sur le lieu de travail à une tentative réussie sous le métro", ajoute-t-il.

Thomas Doustaly répond point par point à ces accusations. "Tout cela m'afflige et me consterne", dit-il. "Quand j'étais malade, certains (pas tous) étaient contents, ça leur a permis de créer des baronnies, des chapelles. Le jour de mon retour, le rédacteur en chef se met en arrêt pour dépression, suivi ensuite d'un adjoint." Pour lui, il est clair que le rédacteur en chef "voulait (sa) place". "On a trop bien payé des gens qui s'accrochaient à leur poste", dit-il. Les ex-collaborateurs de Têtu parlent justement de "trop fortes disparités salariales", de "petits salaires vraiement petits, de gros salaires vraiment gros", en accusant Thomas Doustaly de "s'être augmenté" récemment pour parvenir à un salaire de "12000€ bruts mensuels".

Le directeur de la rédaction conteste et produit sa fiche de paye: un salaire de 10000€ avec une prime de 1261,85€, soit... un peu plus de 11000€. Il montre aussi celle d'un journaliste en CDI depuis un mois: 2500€ bruts. Mais tous ne sont pas aussi bien lotis: les secrétaires de rédaction pigistes, par exemple, émargeraient à 80€ bruts par jour, selon plusieurs témoignages.

(Source: rue89.com)

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ramion83
12/septembre/2007 - 18h42

Etonnée....
J e pensais que la communauté gay était tolérante !!!! que de remue ménage !!!!!

Portrait de kerdepier
2/septembre/2007 - 18h39

NORMAL DE PETER UN CABLE
quand on voit la dispatité entre les salaires,le rapport cause rentabilité a effet competence n'étant pas,rarement?,évident...y'a de quoi etre en rogne.

Portrait de bib
15/août/2007 - 17h45

encore un coup de Sarkozy
dans sa mainmise sur la presse française

mais où s'arrêtera-t-il ?

Portrait de Mscofield
10/août/2007 - 12h04

Moi
Je suis pas Gay mais qu'estce que je suis TETU!
Bon je l'accorde elle est facile celle là

Portrait de Armelle5
9/août/2007 - 15h56

"une tentative de suicide dans les locaux"
Oui ! un employé a essayé de coucher avec une femme !
Bon... à vous de voir si vous la gardez...

Portrait de Pepito75016
6/août/2007 - 14h07

Quelle mauvaise foi...
On ne peut pas comparer citegay et tetu... citegay est un site de rencontre online et question contenu et qualité rédactionnel, on est bien loin de Têtu!! Les mecs ne vont pas sur citegay pour s'informer mais pour baiser!

Je pense que ton post traduit surtout une grande frustration de ne pas avoir pu écrire un jour pour Têtu et je ne serais pas surpris d'apprendre que tu as déjà postulé pour travailler dans ce magazine, ce qui explique ton ressentiment actuel...

Portrait de Pepito75016
6/août/2007 - 11h11

Faudrait se renseigner
Têtu va très bien. l'équipe est en train de se renouveller justement pour évoluer et être encore plus proche de ses lecteurs. Tout ceci n'est qu'une cabale orchestrée par d'anciens salariés revanchards qui s'amusent à faire courir de sombres rumeurs. Pourtant certains d'entres eux sont largement responsable de la stagnation du titre. Quand à la tentative de suicide, vous en connaissez beaucoup des gens qui reviennent au boulot dès le lendemain, soit moins de 24 heures après les faits, après avori fait une ts soi disant à cause de leur condition de travail? Ok c'est à la mode mais quand même...

Portrait de Nico92
4/août/2007 - 23h37

J'adore TETU
Que les hétéros s'en foutent que TETU disparaisse, ça se comprend tout à fait car ce magazine ne s'adresse pas à eux, mais personnellement je serais très déçu d'apprendre que TETU est mort. J'aime acheter ce magazine que je trouve à la fois très esthétique à regarder et agréable à lire. Il s'adresse surtout à un public gay (pas uniquement parisien) mais également à certaines filles qui se régalent de voir les beaux mecs à l'intérieur. Que certains gays n'aiment pas ce magazine, je le comprend aussi mais comme dit un animateur connu "On ne peut pas plaire à tout le monde". Ce qui se passe dans l'entreprise TETU ne devrait pas alimenter la rubrique potin des magazines ou des blogs. Dans différentes entreprises il se passe des faits divers plus ou moins graves et on n'en parle pas pour autant partout. Ce genre d'affaires doit se régler devant la justice et uniquement là. J'espère vivement que TETU continuera et restera longtemps ce très beau magazine qu'il est actuellement. Bravo à tous ceux qui y travaillent et merci.

Portrait de toto72
4/août/2007 - 21h24

je connaissais pas du tout
l'existence de ce magasine mais l'ambiance n'a pas l'air d'etre tous les jours a la fete dans la redac de ce mag

Portrait de Lilianf
4/août/2007 - 18h18

Têtu - ambiance aussi glacée que son papier
TETU...a t on finalement du temps à perdre pour disserter sur un magazine qui est aussi froid que le papier glacé de sa couverture?

Un peu quand même, car TETU est le parfait exemple de ce qui ne fonctionne dans la si célébre et décriée "communnauté".

TETU - le magazine que l'on achete en été, pour essayer de ressembler au mek de la couverture, (tout en sachant qu'on y arrivera jamais ); TETU le magazine qui permet à votre voisin de droite sur la plage de "capter" que vous êtes bien branché, sans choquer la bonne famille chrétienne sur votre gauche, dont les turbulents enfants vous crient dans les oreilles et vous envoient plein de sable, qui collent sur votre créme solaire de chez "DIOR" et entachent votre sublime bronzage de quelques taches blanches de ci-de là.

Mais au fond que représente TETU?
Un magazine oh! combien éloigné de la vie des homosexuels, où tout n'est que luxe, gloire et beauté...pour ceux qui y figurent mais pas pour ceux qui le lisent...
Tellement éloigné de la réalité quotidienne "du milieu" où tout n'est qu'apparence. En cela TETU refléte peut être un état d'esprit mais pas une réalité: les produits sont hors bourse, les meks ne sont pas ceux que vous croisez dans le milieu ou sur le net(même les "top" n'arrivent pas aux chevilles des mecs en papier glacés de ce magazine), la vie gay qu'on vous y décrit, n'est malheureusement pas celle que vous vivez (vous ne figurez pas sur toutes les guest list "qui comptent...dsl) et l'on pourrait continuer pendant longtemps...

A force d'être "trop", TETU en devient "trés indigeste" et la bataille que se livre aujourd'hui ses salariés et notamment dans les hautes sphères de la hiérarchie est symptomatique d'un milieu où à la longue, le copinage finit par mener aux pires excés et où, comme je l'ai lu dans plusieurs commentaires, la solidarité n'est plus qu'un concept du siècle dernier qui n'a plus cours aujourd'hui...(car ds les années 60 (1960 pour les plus jeunes), il fallait tout construire, tout acquérir et donc être solidaire...).

Triste TETU, triste "milieu", triste "communauté" qui encensée pour ses avangardistes, ses décideurs ou ses créateurs de tendance a oublier, en chemin, qu'elle était aussi composée aussi de mannutentionnaires, de fonctionnaires, de bouchers, d'éboueurs...et aussi de chômeurs, de séropositifs, de déprimés, de fauchés...autant de gens qui sont à mille lieux du monde décrit par TETU et qui trouvent probablement scandaleux de lire qu'un directeur touche prés de 12 000 euros de salaire brut (plus les privilèges et les avantages liés à la fonction et au poste) alors qu'eux doivent boucler le mois avec 1400 euros brut.
Et penser qu'une bataille de pouvoir se fait au détriment de salariés qui pour se faire entendre n'ont plus que le suicide comme seul moyen d'expression, est une image peu glorieuse que "le milieu" ou "la communauté"devraient méditer.

Finalement, plus nous avons gagné "en normalité", plus nous sommes devenus fades et insipides, superficiels et sans saveur, regardant les autres de haut derrière nos lunettes GUCCI et vêtu de notre tee shirt D&G (si moulant qu'on ne respire plus) et de notre dernier jean REPLAY (si au mileu des fesses qu'on ne peut se pencher, à part dans certains endroits prévus à cet effet, de peur d'être accusé d'attentat à la pudeur en pleine rue), sans âme et avec si peu de coeur que le monde tourne et que notre dernière préocupation est de savoir par une si belle journée, sur quelle terrasse nous paradrons pour l'apéro.

Nous n'avons que ce que nous méritons...Tuons TETU, qui malgré tout était un exemple de la liberté de la presse comme nous tuons PINK TV (n'est ce pas drôle cette simillitude entre ces 2 médias qui meurent doucement mais surement pour des raisons de dépenses pharaoniques et de salaires mirobolants...ah copinage quand tu nous tiens, on devient vite addicted...).

Nous sommes empreints de tellement d'idées reçues ,de tellement de "politiquement correct" (genre je suis PD donc je suis de gauche...mdr car si vous saviez combien de PD se disent de gauche et votent à droite...allez soyons intelligents pour une fois: y a des gens bien partout...) que finalement il ne sera pas difficile pour un futur Machiavel de nous faire croire qu'il nous donne plus de libertés alors qu'en fait il nous les enlève au fur et à mesure...

Ne concluez pas en pensant que je n'aime pas TETU: vous auriez tort...à mes heures je l'ai lu, j'ai fantasmé sur les belles images mais je ne me suis jamais, moi homosexuel de base, reconnu dans les articles de ce magazine.

Je ne prends jamais la plume et surtout sur un blog mais je pense qu'au travers du declin de TETU, il y a une remise en question que devrait faire "la communauté" car aprés tout c'est elle qui a inspiré le magazine...et c'est elle aujourd'hui qui le boude...
Si nous étions au moins capable de comprendre que la communauté n'est pas que Paris et que nos petits sujets intra-muros n'intéressent peut être pas forcement "la communauté de province" qui, je le crois, est bien plus proche que nous d'un certain bonheur et que finalement, secrétement, nous autres parisiens, devons jalousée...

Portrait de arthus
4/août/2007 - 16h53

Les gays vont respirer !
Tetu qui va mal, Pink qui va fermer ! Ca va peut-être relever le niveau de la communauté gay.
L'un comme l'autre ont pour lectorat le petit microcosme du Marais.
Perso je ne me reconnais pas du tout là-dedans et il faut croire que beaucoup d'homos aussi. Je n'ai jamais compris l'interet de lire Tetu et je l'ai toujours comparé au Figaro Madame.

Portrait de laurentp
4/août/2007 - 15h38

lolo
pink tv c est franchement nul et tetu trop elitiste!

Portrait de Nelson
4/août/2007 - 14h38

Pfff
J'adore l'un des titres: Qui sont les homos d'aujourd'hui? Certainement pas ceux qui font leurs couvertures à poil avec les tablettes de chocolat!

Magazine sans aucun interet.

Portrait de barricade
4/août/2007 - 13h18

daccord
avec Keep Smiling! TETU et loin d etre 1 exception dans la presse française en général... apres pour ce qui concerne la nouvelle formule je n ai pas essayer comme Keep S...

Portrait de barricade
4/août/2007 - 13h00

TETU... NEXT
au début leurs couv' été fun avec des manequins drag queen, gothic, surfer, bucheron etc... maintenant c est tout le temps les memes profils de mecs et a part les folles du marais j vois qui d autres peut s y identifier, quand au contenus bof bof...

Portrait de Hervé
4/août/2007 - 12h53

TETU te tue !!!
Ha la la, pire que Dallas, la communauté gay qui veut tellement être à la fois singulière et reconnue n'est finallement qu'une pale copie de la société.
On lutte contre l'homophobie et la discrimination mais on applique des méthodes de travail dignent des entreprises du CAC, on veut le mariage pour ne pas être différent, mais pour pouvoir jouir aussi du divorce, on veut des enfants parce qu'avoir un chien c'est trop commun...
A force de vouloir tellement ressembler aux autres et jalouser l'innaccessible on fini par se perdre.
Si seulement chacun savait se contenter de ce qu'il est et de ce qu'il a.
La communauté n'est plus ce qu'elle était, elle ne fait plus bloc, elle n'est qu'un nid de guêpes ou chacun veut briller et séduire plutot que de s'unir, finallement rien de bien différent avec le reste du monde, le suicide en plus.

Portrait de tvm
4/août/2007 - 12h38

tétu..rlut..utu !
Un magazine qui sert à rien. Le jour où ça coulera, ça sera une bonne chose !

Portrait de gregouille
4/août/2007 - 12h20

Kasesorten
c'est commes les fautes de conjugaison ! lol

Portrait de Kasesorten
4/août/2007 - 11h59

Encore !
Je vaid surement me faire des ennemis. C'est pas mechant mais... :

Je trouve que le suicide dans l'entreprise est devenu à la mode !

Enfin on en parle beaucoup (trop)

Les plus vus