17/06/2011 09:34

Le CSA intervient auprès de TF1, TMC, FranceÔ et Direct Star

Sur son site Internet, le CSA informe qu'il est intervenu auprès de plusieurs chaînes: TF1, TMC, France Ô et Direct Star.

Le conseil explique :

- être intervenu auprès de TF1 à la suite de la diffusion, le 14 février 2011 au cours du journal de 13 heures, d’un reportage sur des cigares dont la marque a été citée à plusieurs reprises : lors du lancement du sujet, au cours et après sa diffusion. Le Conseil considère que ces citations confèrent à la séquence le caractère d’une publicité clandestine pour un produit du tabac qui contrevient à l’article L. 3511-3 du code de la santé publique, à l’article 9 du décret du 27 mars 1992 et à la délibération du 17 juin 2008 relative à l’exposition des produits du tabac, des boissons alcooliques et des drogues illicites à l’antenne des services de radiodiffusion et de télévision.

- être intervenu auprès de TMC à la suite de la diffusion, le 29 décembre 2010 à 20 h 35, au cours de l’émission
Fan de l’année 2010 - les images qui ont marqué l’année, d’un extrait d’une vidéo présentée comme provenant de la télévision chinoise alors qu’il s’agissait en fait d’un canular faisant croire que l’intervenant dénonçait de manière virulente les modèles sociaux économiques européens : la vidéo semble notamment venir illustrer le sujet des retraites vu par les médias étrangers. Un autre commentaire évoque la diffusion de vidéos truquées par plusieurs chaînes de télévision. En omettant de préciser de manière explicite le caractère truqué des images en cause, la chaîne a méconnu l’article 2-3-8 de sa convention qui lui impose de veiller à l’obligation de rigueur et à l’adéquation entre les images et le sujet qu’elles viennent illustrer.

- a constaté la diffusion sur France Ô le 15 février 2011 à 8 h 42, sans signalétique, du documentaire Cona’cris sur la révolution guinéenne de janvier 2007 dans lequel apparaît avec insistance une série de photos de jeunes gens morts par balles. Considérant que la violence de ces images est susceptible de heurter la sensibilité des plus jeunes et qu’elles auraient dû être accompagnées d’une signalétique de catégorie II (déconseillé aux moins de 10 ans), le Conseil a demandé à la chaîne de prendre les mesures nécessaires afin d’atténuer l’impact des images et de rendre l’ensemble du documentaire compatible avec une classification « tous publics », en cas de rediffusion.

- être intervenu auprès de Direct Star à la suite de la diffusion, le 26 mars 2011 à 21 h 57, au cours de l’émission Le Zap, d’une séquence dans laquelle un chaton glissait sur un toboggan pour tomber dans un puits en flammes. La séquence procédait en fait d’un montage - ce que la chaîne a omis d’indiquer - réalisé à partir d’une séquence disponible sur internet. Le Conseil a demandé à la chaîne de prévenir, à l’avenir, les téléspectateurs lorsqu’une séquence a été réalisée avec trucage.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus