16/06/2011 15:14

Sierra Leone : RSF "choquée" par le meutre d'un journaliste

L'organisation Reporters sans frontières s'est dite "profondément choquée" par le meurtre d'Ibrahim Foday, un journaliste sierra-léonais tué à coups de couteaux dimanche dans la banlieue de Freetown et a demandé aux autorités du pays de faire toute la lumière sur ce crime.

"Nous sommes profondément choqués par ce crime odieux et nous nous joignons à l'Association des journalistes de Sierra Leone pour demander aux autorités de  faire toute la lumière sur l'affaire, a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) dans un communiqué.  

Ibrahim Foday, 37 ans, enquêtait pour le quotidien privé Exclusive sur des litiges fonciers opposant les habitants de Kossoh et Grafton, deux localités proches de la capitale Freetown.  

La police avait annoncé l'arrestation de trois personnes mardi, mais un responsable de la police a indiqué mercredi que onze suspects avaient été interpellés, dont le maire de la ville de Kossoh, Victor Haffner. 

 "La capacité de la police à arrêter les coupables, et la justice à les condamner, sera déterminante pour empêcher qu'un tel crime, certes rare en Sierra Leone contre les journalistes, ne se reproduise", a conclu Jean-François Julliard, soulignant que l'enquête devait "aboutir à des résultats probants". 

Dans son dernier classement mondial sur la liberté de la presse, RSF classe la Sierra Leone 91e sur 178.   Avant la mort d'Ibrahim Foday, le dernier meurtre de journaliste remontait à 2005.

Harry Yansaneh, directeur de publication du quotidien For Di People, aurait été tué pour des raisons politiques. Ses assassins n'ont jamais été arrêtés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus