04/06/2011 10:59

La "Madame Dugenou" de François Hollande harcelée !

Une retraitée des Vosges, dont le numéro de téléphone est attribué à tort à une certaine "Mme Dugenou" dans l'annuaire téléphonique, est harcelée depuis trois jours, après que François Hollande eut utilisé ce patronyme pour désigner la française moyenne dans une interview.

"Mon rôle en ce moment, c'est de convaincre Mme Dugenou!", avait lancé François Hollande dans les colonnes du quotidien Le Parisien Aujourd'hui en France du 1er juin, en référence à une moquerie de Nicolas Sarkozy.

Selon M. Hollande, le chef de l'Etat aurait en effet déclaré que lui-même rencontrait Barack Obama pendant que le candidat à la primaire socialiste ne parlait qu'à "Mme Dugenou", un sobriquet pour désigner madame tout le monde.

La seule Mme Dugenou répertoriée dans l'annuaire téléphonique habite à Epinal (Vosges). Mais, ironie du sort, le numéro indiqué est une erreur et renvoie chez une retraitée habitant à une vingtaine de kilomètres de l'adresse indiquée, et qui s'appelle... Mme Moulin.

"Elle n'existe pas, Mme Dugenou! J'en ai marre! C'est complètement débile", s'est lamenté la retraitée, 73 ans, interrogée vendredi par l'AFP.

"Depuis mercredi, j'ai reçu une centaine de coups de fil! J'ai dû débrancher le téléphone la nuit!", raconte cette victime collatérale de l'affaire. Elle a indiqué faire le nécessaire pour changer de numéro.

Selon elle, l'erreur de l'annuaire date de juin 2009, lorsqu'elle a changé de numéro de téléphone et qu'elle s'est inscrite... sur liste rouge.

"Depuis, je reçois des appels pour Mme Dugenou. Et depuis que M. Hollande en a parlé, c'est un cauchemar", explique-t-elle, exaspérée par cette soudaine notoriété subie.

La retraitée a précisé "ne pas être convaincue par François Hollande". "Moi, la politique, c'est ce que j'ai dans mon porte-monnaie. Je vois s'il est vide ou plein", a-t-elle dit.

La direction de Pages Jaunes n'a pas pu être jointe pour commenter cette affaire dans l'immédiat.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus