31/05/2011 10:10

Licenciée après un accrochage avec Nadine Morano ?

L'incident rapporté lundi sur le site d'information Rue89 remonte au 9 avril dernier.

La ministre de l'Apprentissage Nadine Morano accompagnée d'un garde du corps, effectue des courses avec sa fille de 14 ans, dans une boutique de vêtements Kookaï à Nancy, sa ville d'origine.


Là, une vendeuse aurait crié: "Il y a Nadine Morano dans le magasin, si quelqu'un veut aller lui casser la gueule".

"Profondément choquée par cette interpellation menaçante, insultante et blessante", la ministre demande "des excuses à cette vendeuse en rappelant le droit au respect pour tout client, quel que soit son statut".

Aujourd'hui, cette vendeuse de 36 ans affirme avoir été licenciée après cet accrochage avec la ministre.

Selon Nadine Morano, l'employée a "reconnu la gravité de ses propos déplacés en présence de la directrice adjointe du Printemps et a fait part de ses excuses".

"Les faits en sont restés là", insiste la ministre en précisant que le licenciement de la vendeuse "relève de la seule appréciation et de la seule responsabilité de son employeur", avec lequel elle n'a eu "aucun contact".

De son côté, la vendeuse, prénommée Albane, a indiqué à l'AFP qu'il ne s'agissait que d'une "plaisanterie" à propos du garde du corps de Nadine Morano, et assure que cette dernière a tenu à signaler l'incident à la direction.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus