27/05/2011 16:21

Youssou Ndour fait docteur honoris causa à Yale

Le chanteur sénégalais Youssou Ndour a été fait docteur honoris causa par l'université américaine de Yale, saluant "une carrière de 30 années". Le titre lui a été remis lors d'une cérémonie organisée le 23 mai à Yale, établissement privé de renom, dans l'Etat du Connecticut (nord-est des Etats-Unis), précise Youssou Ndour Head Office dans ce texte.

"Je suis très heureux de cette distinction. Elle reconnaît le travail que j'ai fait et la qualité que j'essaie toujours d'apporter dans ma musique en plus du message pour la paix en Afrique et dans le monde. Cette distinction n'est pas seulement la mienne, elle appartient à tout le peuple sénégalais et africain", a déclaré le chanteur, cité dans le communiqué.

Né il y a 51 ans dans le quartier populaire dakarois de la Médina dans une famille modeste, Youssou Ndour est aujourd'hui un des artistes sénégalais les plus connus au monde, auteur de plus de 20 albums et qui cumule les casquettes.

Il a créé à Dakar un studio et une société de production, anime une fondation caritative et est aussi patron d'un groupe de presse, Futurs médias, comprenant une radio, un quotidien et une télévision, qui bénéficient d'une large audience dans le pays, souvent critiques envers le régime du président Abdoulaye Wade.

En 2007, M. Ndour avait dit "réfléchir" à se lancer dans la politique pour répondre à de nombreuses sollicitations jusque-là ignorées, selon ses confidences rapportées alors par l'Agence de presse sénégalaise (APS, officielle). Réflexion, depuis, abandonnée : "Ce que je fais est mieux et beaucoup plus adapté à moi-même, à mes compétences, à mon temps, à mes ambitions. Ce n'est pas la politique", avait-il assuré à l'AFP en 2008, en lançant sa société de micro-crédit.

En 2010, il a créé un "mouvement citoyen" baptisé "Fekke ma ci bollé" ("Je suis là, donc, j'en fais partie" en langue nationale wolof), avec l'intention de soutenir publiquement, pour la première fois, un candidat à l'élection présidentielle de 2012.

 "Je vais beaucoup plus éveiller les consciences, faire des tournées pour aider à comprendre et pour dénoncer les tricheurs", avait-il expliqué

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus