02/02/2011 14:27

Russie: Un reporter frappé par la police interdit d'attaquer

Un journaliste russe, Alexandre Artemev, à qui des policiers ont cassé le bras au cours d'une manifestation de l'opposition à Moscou en mai dernier, s'est vu interdire de porter l'affaire devant la justice, a indiqué mercredi son avocat, Ilnour Charapov.

"Le 27 juin (la justice) avait refusé d'engager des poursuites criminelles et hier (mardi) le tribunal du district Zamoskvoretch à Moscou a rejeté notre plainte contre le refus des enquêteurs d'engager ces poursuites", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le tribunal a estimé que les enquêteurs sont habilités à prendre une telle décision. Les responsables de l'enquête, qui n'ont même pas visionné les vidéos de l'interpellation selon l'avocat, avaient estimé qu'aucun délit n'avait été commis. 

"Nous avons des documents médicaux montrant que le bras d'Artemev a été fracturée, il y a des témoignages montrant comment ça s'est passé, Le ministère de l'Intérieur s'est excusé et a reconnu que ces faits ont eu lieu. Nous jugeons cela suffisant pour faire appel de la décision des enquêteurs" de ne pas poursuivre les policiers, a encore expliqué l'avocat. 

Des policiers avaient cassé le bras de M. Artemev, journaliste du site d'informations gazeta.ru, en l'interpellant alors qu'il couvrait une manifestation non-autorisée de l'opposition le 31 mai 2010 à Moscou.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bénédictuS__3
bénédictuS__3 (non vérifié)
2/février/2011 - 15h53

il ne devrait pas se plaindre lui au moins est vivant pas comme Anna Politkovskaïa.... (vive la russie)

il aurait du faire profil bas.

Portrait de ricky34
2/février/2011 - 15h44

quel rapport?

Les plus vus