01/02/2011 14:00

Accroc au jeu et au sexe il accuse les médicaments !

Un malade de Parkinson se disant sujet à des poussées d'hypersexualité ou d'addiction au jeu assigne demain en justice son neurologue et le fabricant du Requip, un médicament du laboratoire GlaxoSmithKline.

Didier Jambart, 52 ans, leur reproche de ne pas lui avoir signalé les effets indésirables du Requip, avec lequel il a été soigné entre 2003 et 2005.  Il compte réclamer 450.000 euros aux deux parties devant le tribunal de grande instance de Nantes pour "préjudice moral et économique".

"On ne prend pas position, on laisse la justice suivre son cours", a dit un porte-parole du laboratoire pharmaceutique américain en France.

Le plaignant attribue aux effets indésirables du Requip le fait d'avoir dépensé de façon compulsive "entre 100.000 et 150.000 euros" dans des casinos ou sur des sites de jeu en ligne étrangers.

Marié et père de deux garçons, cet ancien conseiller municipal d'Indre (Loire-Atlantique) dit aussi avoir subitement éprouvé le besoin d'avoir des rapports homosexuels ou de s'exhiber en public.


Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de princesse_karima
1/février/2011 - 21h10

oui je l'ai vu à la télé , il accuse un médicament car il se promenait et se transformer en TRAV trop marrant de croire qu'une pilule fasse qu'un mec hétéro normal devient un trav

Les plus vus