29/01/2011 16:24

François Cavanna révèle qu'il a la maladie de Parkinson

Dans son livre «Lune de miel» (à paraître le 13 janvier 2011), François Cavanna révèle qu'il est victime de la maladie de Parkinson qui, aujourd'hui, une maladie qu'il appelle : «salope infâme».

Le Nouvel Obs publie des extraits ce livre. Voici le passage qui concerne précisément cette maladie:

"J'ai bouquiné tout ce que j'ai pu trouver sur la question. J'en ai parlé. Les gens reçoivent ça avec un air d'en avoir deux. C'est pas de la maladie « honteuse » - y a-t-il encore des maladies honteuses? - mais son nom répand, sinon la terreur, du moins la méfiance.

Ca se passe dans le cerveau, cette horreur. C'est plus ou moins un truc de cinglés, ou pas bien loin. La proximité sémantique d'alzheimer n'arrange rien. Ceux qu'ont lu des magazines vous disent, sincères: «Heureusement, c'est pas l'alzheimer. C'est pas drôle non plus, mais au moins on garde sa lucidité jusqu'au bout.»

Dès qu’est prononcé le mot «Parkinson», le mot «Alzheimer» n’est pas loin de montrer le bout de son nez. Et toujours s’épanouit la charitable comparaison qui débouche sur la constatation qu’il vaut mieux souffrir et n’être plus maître de ses mouvements mais garder l’intégrité de sa lucidité — sous-entendu «de son intelligence», mais on est modeste —, plutôt que sombrer dans l’état de légume, béat, peut-être, mais tellement dégradant. Et de plaindre le pauvre légume dans son inconscience grignoteuse et sa descente vertigineuse aux enfers de l’inexistant puisque non pensant.

Derrière tout ça perce la trouille, non pas d'être un jour alzheimer soi-même, mais d'hériter d'un légume, et de sa petite voiture, et du caca qu'il faut nettoyer après avoir forcé le légume à l'ingurgiter par l'autre bout.

« Ils ont bien du courage. Moi, je sais pas ce que je ferais à leur place.» Tu ferais comme eux, Ducon, si t'as pas les moyens de payer une aide ou un placement en maison « médicalisée ». Et tu charmerais tes putains de jours en imaginant comment tu t'y prendrais pour empoisonner le vieux - ou la vieille comme dans les polars, mais sans te faire prendre, cela va de soi."

Nouvel Obs: http://bibliobs.nouvelobs.com/documents/20101223.OBS5226/une-salope-infame-par-cavanna.html

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de coquillage 44
30/janvier/2011 - 02h58

courage à lui

Portrait de Bichon33
29/janvier/2011 - 18h29

Tiens bon Monsieur Cavanna :!:

Portrait de agassi
29/janvier/2011 - 18h11

L'article du Nouvel Obs date du mois de décembre. Pourquoi cet article seulement maintenant?

Portrait de Merika37
29/janvier/2011 - 17h26

je comprend pas trop
il veut dire que vaut mieux avoir parkinson d'azheimer c'est ça?
pourquoi comparer l'une à l'autre , enfin faire genre OUI MAIS MOI je suis pas comme ceux qui ont azheimer
ou alors j'ai pas compris

Portrait de PacoRayBan
29/janvier/2011 - 16h45

C est qui ce monsieur ?

Portrait de flore44770
29/janvier/2011 - 16h34

assez cru dans ses termes mais Cavanna relate une certaine réalité

Les plus vus