28/01/2011 09:46

WikiLeaks: Un hacker français interpellé à Paris

Un adolescent français, soupçonné d'avoir participé à des attaques contre des sites internet aux Etats-Unis en soutien à WikiLeaks, a été placé en garde à vue pendant quelques heures il y a six semaines, a-t-on appris  à la direction de la gendarmerie à Paris.

Cette interpellation, suivie d'une garde à vue de quelques heures, a été réalisée le 16 décembre 2010, a indiqué cette source, confirmant une information du parisien.fr.

La division de lutte contre la cybercriminalité du Service technique de recherches judiciaires et de documentation (STRJD) de la gendarmerie avait ouvert une enquête à la suite de ces agressions informatiques.

Elle était parvenue à remonter jusqu'à ce hacker, âgé de 15 ans et résidant chez ses parents dans le centre de la France, a-t-on précisé de même source.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de yoyo312
28/janvier/2011 - 19h21

un hacker qui utilise juste un logiciel pour faire des attaques dos, n'en est pas vraiment un... ce gamin ne sait pas manipuler le moindre code, mais juste utiliser un programme spécifique.

Portrait de fanchb29
28/janvier/2011 - 18h31

Quand on reprends des news d'autres sites, mieux vaut corrélé les sources avant de publier....

Il manque une partie assez intéressante pour les lecteurs quand même...

Complément facilement trouvé sur d'autres sites... (dont letelegramme.com)
"Sa motivation à ce moment là était au service de l’idée qu’il était nécessaire de protéger [Wikileaks], dont il estimait qu’il avait le droit de s’exprimer librement", rapporte la gendarmerie. Et d'ajouter : "Il était conscient que ce qu’il faisait était illégal. [...] Mais il n’était pas forcément conscient, du haut de ses quinze ans, de la gravité de cette action."

Toutefois, aussi doué soit-il en informatique, la justice refuse de le considérer comme un hacker. "C'est un gamin [sans antécédents judiciaires] qui va sur des réseaux sociaux, contacte d'autres internautes, se laisse influencer en pensant défendre la liberté mais ce n'est pas un hacker. Il est révélateur de voir que ce sont souvent des jeunes qui n'ont pas conscience de commettre une infraction pénale", explique le procureur de la République de Clermont-Ferrant."

Portrait de quivientmorandiner
quivientmorandiner (non vérifié)
28/janvier/2011 - 10h34

Le gamin n'a pas été interpellé à Paris mais à Clermont-Ferrand. Vérifiez avant de mettre n'importe quoi en titre.

Merci de ne pas me bannir pour cette remarque...

Les plus vus