27/01/2011 16:50

Rocard déplore un glissement des médias vers le "spectacle"

L'ex-Premier ministre Michel Rocard a regretté jeudi lors d'une rencontre devant des élèves journalistes le glissement progressif des médias vers le "spectacle", un système qui, en privilégiant selon lui l'"affectif", finit par être "néfaste pour la démocratie".  

Invité par le Centre de formation des journalistes (CFJ) à réagir à la question "Le système médiatique est-il néfaste pour la démocratie?", l'ancien responsable socialiste a d'abord répondu par l'affirmative, avant de s'en expliquer pendant deux heures.  

"Le malaise est très ancien mais il va s'aggravant", a-t-il déploré, reconnaissant cependant qu'il n'y avait "pas de presse sans démocratie et pas de démocratie sans presse".  

"Il y a un antagonisme de situation entre les commentateurs et les acteurs: vous êtes spécialistes de l'événement et de l'instantané (...). Le notre est le long terme", a-t-il dit.  

"Le message (médiatique) doit être dramatique, tonitruant. Il faut de l'affectif, du dramatique, de l'émouvant. Et par conséquent, tout débat devient une crise, toute crise devient une scission, toute scission devient une crise de régime et tout est dramatisé", a-t-il dit.  

"Vous êtes dans un mouvement où la quasi-totalité des organes de presse sont en transition de l'information vers le spectacle (...). La démocratie n'y a plus sa place", a encore affirmé M. Rocard, estimant que les hommes politiques avaient "inventé la langue de bois pour (se) protéger de l'intrusion permanente du système".  

Il s'est au passage ému du fait que la presse ne rémunère pas les services de politiques, "quand elle en fait son spectacle", jugeant notamment que "la télévision exige(ait) toujours d'avoir des costumes impeccables".  

"Les frais de costards d'un homme politique en vue - surtout pour une femme politique en vue - sont excessifs par rapport au budget normal de politiques qui ne puisent pas dans la caisse!", a-t-il lancé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ah7512
28/janvier/2011 - 09h16

Hélas comme il a raison:)

Portrait de Et_alors
27/janvier/2011 - 20h28

Ça fais du bien D'avoir un homme de gauche qui a un regard objectif sur les médias ! On ne fait plus de l'information, on fait du sensationnel pour créer du buzz et des polémiques ! Où est l'objectivité aujourd'hui ?
Je suis également tout a fait d'accord en ce qui concerne la langue de bois ! Sans pour autant la justifier, force est de constater qu'elle est indispensable pour un politique s'il ne veut pas voir ses propos interprétés n'importe comment !!

Portrait de Toberman
27/janvier/2011 - 17h51

Et est ce que sucer c'est tromper ?

Portrait de elys2000
27/janvier/2011 - 17h50

ce brave michel

Les plus vus