26/01/2011 09:44

Le patron de l'INA soupçonné de conflit d'intérêt

Le parquet de Créteil a été saisi lundi d'un possible conflit d'intérêts résultant de la nomination en 2010 à la tête de l'Institut national de l'audiovisuel (Ina) de Mathieu Gallet, ex-directeur de cabinet adjoint au ministère de la Culture, a-t-on appris mardi de source judiciaire.  

"Le parquet été saisi par le Service central de prévention de la corruption (SCPC) à la suite d'un courrier d'un maire relatif aux conditions de nomination du président de l'Ina", a indiqué cette source, confirmant des informations de lexpress.fr.  

Le parquet doit désormais décider ou non d'ouvrir une enquête.  

L'affaire est partie d'un courrier adressé le 10 janvier dernier au SCPC, un organe dépendant du ministère de la Justice, par le maire socialiste de Jarnac, Jérôme Royer, par ailleurs membre de l'association Anticor.   

L'édile évoquait une possible prise illégale d'interêts du fait de l'arrivée à la présidence de l'Ina de M. Gallet après son passage au ministère de la Culture et de la Communication et sans que la commission de déontologie n'ait été, selon lui, saisie.  

La loi du 2 février 2007 interdit à tout fonctionnaire de travailler pour une entreprise qu'il a notamment surveillée, conseillée ou contrôlée durant les trois années précédant son départ de la fonction publique, sous peine de se rendre coupable de prise illégale d'intérêt.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus