22/12/2010 07:51

Pas de quotidiens nationaux à Paris en raison d'une grève

La distribution des quotidiens nationaux a été bloquée mercredi matin à Paris et dans sa proche banlieue à la suite d'une grève de cadres d'exploitation de la Société de presse Paris service (SPPS), filiale parisienne de Presstalis, apprend-on de source proches des messageries.  

Le blocage touche l'ensemble des points de ventes de Paris et de onze des communes limitrophes, mais la distribution des quotidiens dans le reste de l'Hexagone est assurée normalement.  

Le mouvement a été lancé par des cadres CGT qui contestent les dernières propositions négociées actuellement pour réorganiser la SPPS.  

Cette filiale est structurellement déficitaire et a rendu nécessaire l'injection de 150 millions d'euros depuis sa création en 2004. Avec 280 salariés aujourd'hui, elle perd deux millions d'euros par mois, soit une moyenne supérieure à 7.000 euros mensuels par salarié.  

Depuis plusieurs semaines, des salariés de la SPPS empêchent sporadiquement  les 1.200 points de ventes de Paris et de sa proche couronne d'être livrés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Duralex75
22/décembre/2010 - 09h47

On sent dans les commentaires ci-dessous toute la nuance propre a une catégorie de personne qui s'imaginent des leaders et qui ne sont que des profiteurs des combats des autres

Portrait de cadf
22/décembre/2010 - 09h14

demandez à ces cadres leur salaire mensuel vous allez vous mettre en colère, car chez eux il n'y a pas de petits cadres dans les salaires
Une honte et la cgt une incongruité !....

Portrait de zemmourien
22/décembre/2010 - 09h12

Une ptite greve ... Ca me manquait !!!

Portrait de Francesca46
22/décembre/2010 - 09h06

De toute façon la CGT n'a que le mot grève à la bouche. Ces gens là sont des fainéants et des irresponsables ils seraient bien incapables de créer quelque chose ou de travailler normalement sans râler. Ils ont bien de la chance de vivre en France.

Les plus vus