21/12/2010 16:40

Otages: Alliot-Marie réaffirme espérer une libération rapide

our la libération des deux journalistes français retenus en otages permettront celle-ci "dans de très brefs délais", a déclaré mardi la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie. 

"Nous espérons que les démarches entreprises notamment par le gouvernement afghan permettront leur libération dans de très brefs délais", a déclaré la ministre à l'Assemblée nationale, en réponse à une question du député Bernard Gérard (UMP, majorité présidentielle).  Elle n'a pas donné plus d'indications au sujet de ces démarches. 

Les journalistes de France 3 Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, et  trois accompagnateurs afghans, ont été enlevés il y a près d'un an, le 30 décembre 2009, dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul, où est stationnée une partie des forces françaises engagées avec les troupes de l'Otan. 

Interrogé un peu plus tôt lors d'un point de presse pour savoir s'il était vrai que le sort des deux otages dépendait d'une grâce du président Hamid Karzaï pour deux détenus talibans, le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero, n'avait ni démenti, ni confirmé. "La discrétion est un paramètre de l'efficacité de notre action", s'était-il borné à dire. 

"La libération de tous nos compatriotes est pour le président de la République, le gouvernement et le ministère de l'Intérieur... euh... des Affaires étrangères, une priorité absolue", a souligné Michèle Alliot-Marie. Avant le Quai d'Orsay, la ministre a été successivement à la tête du ministère de la Défense, de l'Intérieur et de la Justice. 

La chef de la diplomatie a aussi rappelé que son ministère avait "reçu récemment des (images) vidéos datées de novembre et qui ont été authentifiées".

Ces images montrent les otages "en assez bonne santé compte-tenu des conditions de leur détention depuis bientôt un an", a-t-elle déclaré.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gilzh
22/décembre/2010 - 14h55

Le calvaire de ces journalistes a assez duré !
Peu importent les tractations ou arrangements pour parvenir à leur libération.
Mettez-vous à leur place et celle de leur famille !

Portrait de Seven45
22/décembre/2010 - 11h35

Mitterrand aurait osé nous manipuler ??:shock: ...tssss tssss!!...pas possible !!:lol:

Portrait de Seven45
21/décembre/2010 - 19h49

leur libération est conditionnée par les preneurs d'otages ...le gouvernement fait ce qu'il peut et est obligé de suivre leur bon vouloir...pour le moment ce n'est qu'un vœux pieux que les kidnappeurs voudront peut-être exaucer pour les 1 an de captivité des otages ...
Quelle différence cela ferait-il pour le gouvernement que ce soit à Noël ...avant ou après ...le résultat serait le même !!:roll:

Les plus vus