18/12/2010 13:32

L'ex-collaboratrice d'Ockrent se défend de tout espionnage

L'ex-collaboratrice de Christine Ockrent à l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF), placée en garde à vue cette semaine, réfute dans Le Parisien de samedi avoir espionné quiconque, "et surtout pas" pour le compte de son ancienne supérieure.  

"Je n'ai espionné personne pour le compte de personne. Et surtout pas pour Christine Ockrent", affirme Candice Marchal, qui se décrit comme "une marionnette dans les mains des adversaires de la N.2 de l'AEF. "On se sert de moi pour lui nuire", a-t-elle poursuivi, annonçant qu'elle déposerait lundi deux plaintes.  

Candice Marchal, qui fait l'objet d'une procédure de licenciement de France 24, est soupçonnée d'avoir consulté, sans autorisation, des données informatiques confidentielles dans le serveur de l'AEF, qui coiffe France 24, RFI et une partie de TV5 Monde.  

Elle a été placée mercredi en garde à vue dans les locaux de la Brigade d'enquêtes sur les fraudes aux technologies de l'information, et en est sortie le lendemain. La police a découvert dans son ordinateur 2,5 millions de fichiers provenant des ordinateurs de différents dirigeants du groupe.  

"Je n'ai jamais copié ces documents", affirme Candice Marchal qui évoque "une possibilité que le disque dur remis à la police pour l'enquête ne soit pas le mien".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus