14/12/2010 10:02

Le site de rencontres Meetic n'est plus à vendre

Marc Simoncini, le fondateur de Meetic, a renoncé pour l'instant à vendre ses parts dans le numéro un européen des sites de rencontres, en raison d'offres jugées insuffisantes, a-t-il déclaré dans une interview aux Echos mardi.

"Nous avons discuté avec quatre acquéreurs potentiels, dont trois étrangers. Mais aucune offre ne reflétait le potentiel de développement de Meetic", affirme M. Simoncini au journal.

"Nous nous doutions que Meetic était trop gros pour être racheté par un acteur français, nous nous sommes aperçus que nous étions aussi peut-être trop gros pour être rachetés par un acteur européen", regrette-t-il.

Les dirigeants de Meetic ont discuté avec des fonds d'investissements, des groupes de médias, mais "nous n'avons reçu aucune offre française sérieuse", assure M. Simoncini, sans donner davantage de détails.

Meetic "n'a pas peut-être pas encore la taille pour intéresser un acteur aux ambitions mondiales", conclut-il.

En conséquence, "nous allons donc mettre en oeuvre notre nouveau plan de développement sur trois ans. Nous pensons être capables d'atteindre un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros", poursuit le fondateur du site de rencontres.

Toutefois, ajoute-t-il, "je serai attentif aux opportunités qui pourraient se présenter au cours des prochains moins".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de marla77
14/décembre/2010 - 11h35

Je n'ai jamais cru aux sites de rencontres, c'est du rêve et beaucoup de déceptions !

Portrait de LoladeL
14/décembre/2010 - 11h33

J'arrive même pas à comprendre comment on peut payer pour s'inscrire sur un truc comme ça , alors qu'il suffit de sortir de chez soi, pour rencontrer des personnes .....

Portrait de kalichou
14/décembre/2010 - 11h30

Rien que pour s'inscrire sur ce truc c'est déjà hors de prix.

Portrait de Gégé94
14/décembre/2010 - 10h15

"…nous allons donc mettre en oeuvre notre nouveau plan de développement sur trois ans. Nous pensons être capables d'atteindre un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros…"

Atteindre un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros, en vendant des rêves à des naufragés de l’amour,
Moi, il y a longtemps que je ne crois plus au Père Noël,
"le coup de foudre en amour", "tomber fou amoureux d’une personne", enfin toutes ces conneries là, c’est fait pour des adolescents qui rêvent de vies meilleures, pas pour des adultes.:mrgreen:

Les plus vus