12/12/2010 12:12

2010, la bonne année du cinéma français

Des larmes des "Petits mouchoirs" aux drames de "Des Hommes et des Dieux", en passant par le "Camping" et les pas de danse de "L'Arnaqueur", le cinéma français a renoué en 2010 avec les grands succès populaires qui remplissent les salles obscures.

"Jamais on n'avait observé une telle diversité dans le cinéma français, avec des documentaires, des comédies, des drames, on touche à tous les genres", s'est réjouie vendredi Véronique Cayla, la présidente du Centre national du Cinéma (CNC).

A ce stade, a-t-elle dit à l'AFP, près d'une vingtaine de films d'initiative française (FIF, totalement ou majoritairement français) ont dépassé le million de spectateurs et parmi eux huit ont enregistré plus de deux millions d'entrées (six seulement en 2009).

Le film de Guillaume Canet, avec cinq millions d'entrées, occupe mi-décembre la tête du box office annuel - même si le succès de "Harry Potter et Les Reliques de la mort" risque de le détrôner d'ici au 31 décembre.

Mais derrière ces fractures de l'amitié filmées au Cap Ferret, une kyrielle de films hexagonaux ont fait le plein. Outre l'état de grâce "Des Hommes et des dieux" qui a attiré plus de 3 millions de spectateurs: on trouve "Camping" (3,9 M d'entrées); "L'Arnacoeur" (3,7 M); "Arthur 3" (3 M), "Océans" (2,9 M), "La Rafle" (2,8 M) ou encore "Potiche" qui s'apprête à dépasser les 2M.

Autre source de satisfaction, ce cinéma s'exporte bien, relève Mme Cayla: "Des Hommes et des Dieux" a été vendu dans plus de 50 pays, "Océans" a battu des records au Japon et aux Etats-Unis, "Adèle Blanc-Sec", malgré un succès mitigé en France, a triomphé en Asie, notamment en Chine (plus de 2 M de spectateurs).

"C'est tout à fait réjouissant, car jusqu'à présent l'exportation était restée le point faible" du cinéma français, affirme-t-elle.

D'une manière générale, 2010 s'annonce comme une excellente cuvée avec une fréquentation qui devrait atteindre 205 millions d'entrées fin décembre, en hausse pour la troisième année consécutive: "Ce n'est jamais arrivé depuis 1967", déclare Véronique Cayla.

La modernisation des salles et l'arrivée de la 3D expliquent, selon elle, ce retour d'un public rajeuni et élargi vers les salles de cinéma. "Mais c'est, avant tout, l'offre très diversifiée de films qui s'avère primordiale", dit-elle. "Et c'est encore plus rassurant sur la bonne santé du cinéma".

En 2009, "Avatar" avait fait le boulot, l'année d'avant c'était "Les Ch'tis".

Du côté de la production aussi, l'embellie est palpable: après un creux de la vague en 2009, lié à la crise internationale - les films se vendaient moins et moins cher, explique Mme Cayla -, les affaires reprennent et témoignent d'une belle vitalité avec 184 films d'initiative française produits - donc financés - de janvier à novembre, proche du record de 2008 (196 films).

"Les financements ont repris: on devrait atteindre 1,1 milliard d'euros en fin d'année, proche du 1,2 md de 2008, contre 860 M en 2009", note-t-elle. Avec un prix "moyen" par film autour de 6 M d'euros, alors que ce sont ces films dits "du milieu" - entre 4 et 7 M d'euros de budget moyen, ni très chers, ni petit budget - qui avaient le plus pâti de l'érosion des financements.

Au contraire cette année, ces "films du milieu" sont en nette augmentation: "Une bonne nouvelle, car on sait qu'ils contribuent à la vitalité du cinéma français et aux succès en salle, en France comme à l'étranger". En 2010, ce fut le cas d'oeuvres comme "Tout ce qui brille" ou "Des Hommes et des Dieux".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jacqueline03
13/décembre/2010 - 06h57

2011 va démarrer avec un film conçu pour faire énormément d' ARGENT :" rien à déclarer " ! l'initiateur serait -il atteint de mercantilisme aigu ? à en perdre son ame ?

Portrait de passlou
12/décembre/2010 - 15h45

Très bonne année pour le cinéma français ... ce qui démontre bien que, si les films proposés sont de qualité, les gens se déplacent pour aller les voir en salle et... payer.
Je croyais que le téléchargement de films c'était la faillite du cinéma... il semblerai bien que non.

Les grands pontes du cinéma ont pleuré avant d'être battus comme on dit chez moi et seule la peur de gagner un peu moins de millions d'euros les a terrorisés, d'où Hadopi, très très efficace...
Le contribuable paye pour une usine à gaz qui n'aurait pas lieu d'être si tous les films proposés au public avaient la qualité des films de cette année.

Portrait de Mounir6
12/décembre/2010 - 15h03

Moi cette année j'ia vu beaucoup de films (mais je ne saurais les compter) et les films francais ont été pas mal (L'arnacoeur,Potiche) pourvu que ca dure l'an prochain

Portrait de phil38
12/décembre/2010 - 14h37

Meilleur film français de l'année: POTICHE.
Mais dans l'ensemble, une bien petite année de cinéma.

Portrait de Santelefix
12/décembre/2010 - 14h17

"Mammuth" meilleur film français vu cette année, le reste était plutôt convenu.

Portrait de Ulysse69
12/décembre/2010 - 14h15

Cette année je suis allé voir 3 films

"Imogène MC Carthery "avec Catherine Frot et Lambert Wilson
"Copacabana" avec Isabelle Huppert, sa fille Lolita Chammah
"Potiche" avec C.Deneuve, Depardieu...

Portrait de edualc
12/décembre/2010 - 12h29

Ce qui prouve que le téléchargement ne tue pas le ciné et que cela serait pareil pour la musique si les "artistes" prenaient la peine de faire des vrais albums.

Les plus vus