11/12/2010 16:04

Un chauffard à moto arrêté grâce à Facebook

Un homme abonné aux infractions routières sur une moto qu'il conduisait sans permis a été interpellé après que les enquêteurs l'eurent identifié grâce à Facebook.

L'homme était abonné aux infractions routières commises sur une moto qu'il conduisait sans permis. Il a été interpellé après que les enquêteurs l'eurent identifié grâce à Facebook, selon la gendarmerie de Castelnau-le-Lez (Hérault), confirmant une information du quotidien Midi Libre.

Ce motard roulait sur sa moto de grosse cylindrée équipée de fausses plaques depuis environ un an, a expliqué à l'AFP Christian Sanchez, commandant de la brigade de gendarmerie motorisée de Castelnau-Le-Lez. 

Il avait été flashé à multiples reprises mais était impossible à retrouver en raison des fausses plaques. Il a cependant été repéré dans la rue par un gendarme qui a reconnu sa moto et décidé de le suivre. Lors de cette filature, le gendarme a relevé le numéro d'immatriculation d'une autre moto conduite par une amie du chauffard.

Après avoir récupéré l'identité de cette dernière, les gendarmes ont recherché son profil Facebook puis l'ont entendue comme témoin. La jeune femme les a autorisés à ouvrir sa page où ils ont trouvé l'identité du chauffard, a-t-on précisé de même source. Le motard a été condamné en correctionnelle à 6 mois de prison avec sursis et s'est vu confisquer la moto.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de urbanwolf
14/décembre/2010 - 12h24

La conscience plus tranquille de dénoncer un délinquant routier à la Police ?

Je ne sais pas si on peut parler de conscience plus tranquille ou avoir une réelle volonté de ne pas collaborer avec la justice car on a plus de respect pour ce gars que pour notre justice ...

Cdt.

Portrait de moelleuxchoco
11/décembre/2010 - 16h30

Bonjour,

6 mois seulement avec surcis!
alors que l'imbécile était:
- sans permis
- sans assurance
- abonné aux infractions routières
- roulait avec des fausses plaques

Le minimum aurait dû être 6 mois ferme ou alors des travaux d'intêrets généraux (nettoyage, peinture ...)pour le département durant 52 week-end.

Il ne s'agit pas uniquement d' excés de vitesse, dans ce cas présent, il y a une véritable volonté de ne pas respecter les loies (permis,assurance, fausses plaques).

C'est trop facile, il faut dénoncer ce jugement ridicule qui incitera certains à se comporter comme au Far West...

Les plus vus